Arts Research Monitor articles, category = Museums, galleries, visual arts and heritage

(2015 Arts Industry Digital Benchmark Study)

Basé sur un sondage sur le marketing numérique de 130 organismes artistiques américains, ce rapport constate que « les organismes ont investi davantage dans le numérique [en 2015], mais que les défis autour du financement et du savoir-faire ont limité l’efficacité numérique ». Les théâtres ont formé le plus grand groupe de répondants (34 %), suivis des organismes de diffusion (22 %) et des musées (12 %). Les versions précédentes du sondage portaient uniquement sur les organismes des arts du spectacle. Le sondage révèle que 80 % des organismes répondants ont renouvelé leurs sites Web au cours des trois années précédentes et que 51 % des billets des répondants étaient vendus en ligne.

(Building the Future of Education: Museums and the Learning Ecosystem)

Ce rapport américain présente les résultats d’une « convocation » d’environ 50 professionnels des milieux des musées, de l’éducation, des bailleurs de fonds et des spécialistes des politiques. Son but était de lancer « un dialogue national sur l’avenir de l’éducation et les façons dont les chefs de file des milieux de l’éducation et des musées peuvent se concerter pour intégrer les actifs éducatifs du pays en un réseau d’apprentissage dynamique ».

optique culture no 48

Ce rapport présente des données sur la fréquentation de 422 musées, lieux d’interprétation et centres d’exposition du Québec (les centres d’artistes autogérés ne sont pas inclus). En 2015, la fréquentation a totalisé 14,0 millions d’entrées, ce qui est légèrement moins que le niveau record de 2013 (14,2 millions). Le rapport observe que la clientèle scolaire était à la baisse, passant d’un peu plus d’un million d’entrées au cours des années précédentes à 843 000 en 2015.

(Ontario’s Museums: 2014 Profile)

Ce profil général de 184 musées de l’Ontario « décrit les réalités du fonctionnement des musées en Ontario aujourd’hui » et fournit « des preuves convaincantes pour démontrer l’effet des musées et leur apport économique, social et culturel dans les collectivités de l’Ontario ». Les 184 musées ont répondu à un sondage conçu et réalisé par l’Association des musées de l’Ontario (AMO) en 2014-2015. Les résultats du sondage ont été analysés par Hill Stratégies.

Cette enquête canadienne, réalisée en 2015 et portant sur les données de 2013, a pour but de « fournir des données globales aux gouvernements et aux associations culturelles afin de mieux comprendre les établissements du patrimoine et de contribuer à l’élaboration de politiques et à l’exécution de programmes ». En 2013, on estime que le total des revenus des organismes du patrimoine s’élevait à 2,12 milliards de dollars, une augmentation de 2,9 % par rapport à 2011 (les chiffres n’ont pas été corrigés pour l’inflation). Le total des dépenses était de 1,97 milliard, produisant un excédent de fonctionnement équivalent à 3,7 % du total des revenus en 2013.

(Culture for Competitiveness: How Vibrant Culture Attracts Top Talent)

Ce rapport examine la perception de l’attractivité des arts et des collectivités en se fondant sur des enquêtes auprès de 500 travailleurs professionnels situés en Ontario et de 508 entreprises ontariennes comptant plus de 20 employés. Du côté des travailleurs professionnels, 65 % des répondants conviennent qu’un « milieu culturel dynamique des arts fait partie de ce que je recherche lorsque je déménage dans une nouvelle collectivité » (31 % sont d’accord et 34 %, assez d’accord). On est du même avis du côté des entreprises, puisque 64 % d’entre elles estiment qu’un « milieu culturel dynamique des arts est quelque chose qui attire (ou qui pourrait attirer) des talents dans la collectivité » (35 % sont d’accord et 29 %, assez d’accord).

Guide pour le développement et la prestation de programmes accessibles et inclusifs par les organismes artistiques et culturels (The Art of Inclusion – Seven Steps)

Conçu au départ pour les expériences d’éducation artistique de la Collection McMichael d’art canadien, ce guide décrit « les sept étapes qui mènent à des programmes accessibles et inclusifs » qui peuvent « s’avérer avantageux pour le public et l’établissement ». Le guide souligne que des programmes accessibles sont « plus que des installations physiques », et des programmes inclusifs sont « plus que le partage d’un espace ».

(Free admission days do not actually attract underserved visitors to cultural organizations)

Basé en grande partie sur des données de 48 organismes culturels qui proposent régulièrement des jours où l’entrée est gratuite, cet article maintient que « les jours d’entrée gratuite ont souvent des résultats tout à fait contraires à leur mission », dans le sens où elles ont tendance à attirer des individus à revenu élevé qui auraient probablement visité de nouveau l’organisme de toute façon.

Ce n’est pas seulement le prix d’entrée qui empêche les pauvres et les gens moins scolarisés de fréquenter des activités artistiques

Cet article, qui est basé sur une foule de rapports et de sources de données, postule « qu’il y a une proportion significative de personnes défavorisées économiquement qui ne saisissent pas l’occasion de s’exposer aux arts, même lorsqu’il n’y a pas d’obstacle de temps ou d’argent ». De plus, l’article avance que « l’absence d’un intérêt explicite est de loin le facteur dominant qui éloigne les populations de condition socioéconomique inférieure des activités artistiques ». Une condition socioéconomique inférieure correspond « aux personnes qui ont tout au plus un diplôme d’études secondaires et qui sont dans la moitié inférieure de la répartition de revenus aux États-Unis ».

(The Changing Landscape of Arts Participation)

Cet examen de la documentation, créé dans le cadre d’une étude sur la participation aux arts en Californie, explore les modes de participation, les participants, les endroits où ont lieu les activités artistiques ainsi que les motivations de la participation et les obstacles à celle-ci.