Arts Research Monitor articles, category = Performing arts

(Time Trumps Money for Visitors to Cultural Organizations)

Ce bref article, qui repose sur diverses sources américaines, maintient que « lorsque les organismes culturels cherchent à attirer des visiteurs, ce n’est pas surtout de l’argent que doivent fournir leurs visiteurs. Ils doivent investir leur temps, ce qui est beaucoup plus compliqué et exigeant que bon nombre de dirigeants s’imaginent. »

Optique culture no 56

Ce rapport récent de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec analyse les spectacles, l’assistance payante et les revenus de billetterie du théâtre, de la danse, de la musique, des spectacles d’humour, des cirques et des spectacles de magie en 2016, en se basant sur une enquête auprès des diffuseurs d’arts de la scène du Québec. Les 17 200 représentations payantes au Québec en 2016 (une augmentation de 1 % par rapport à 2009) ont attiré 7,1 millions de spectateurs payants (une diminution de 5 % par rapport à 2009).

Basé sur un sondage auprès de plus de 2 000 Canadiens (comprenant des échantillons importants de jeunes et d’autochtones), ce rapport présente des données sur la fréquentation des activités liées aux arts et au patrimoine; la participation personnelle aux arts; et les perceptions des activités culturelles et du soutien public des arts. Le rapport conclut qu’il existe « un engagement public élevé envers les arts et la culture au Canada ».

(Showcasing Creativity: Programming and presenting First Nations performing arts)

Fondé sur une « cartographie nationale des programmes accessibles au public de 135 diffuseurs grand public en Australie » en 2015 ainsi que sur un sondage personnalisé de 44 diffuseurs et des entrevues avec 40 producteurs et diffuseurs des arts de la scène, ce rapport décrit « le niveau et les types de programmation des arts de la scène des Premières Nations dans les salles et festivals grand public de l’Australie; la diffusion d’œuvres aux publics; et les motivations et obstacles pour les diffuseurs et producteurs ». La principale conclusion de cette cartographie est que « les arts de la scène des Premières Nations sont sous-représentés dans les salles et festivals grand public de l’Australie », comprenant seulement 2 % des quelque 6 000 œuvres programmées en 2015.

(2015 Arts Industry Digital Benchmark Study)

Basé sur un sondage sur le marketing numérique de 130 organismes artistiques américains, ce rapport constate que « les organismes ont investi davantage dans le numérique [en 2015], mais que les défis autour du financement et du savoir-faire ont limité l’efficacité numérique ». Les théâtres ont formé le plus grand groupe de répondants (34 %), suivis des organismes de diffusion (22 %) et des musées (12 %). Les versions précédentes du sondage portaient uniquement sur les organismes des arts du spectacle. Le sondage révèle que 80 % des organismes répondants ont renouvelé leurs sites Web au cours des trois années précédentes et que 51 % des billets des répondants étaient vendus en ligne.

Évaluation des possibilités, des enjeux et des défis

Dans un contexte où « les expériences scéniques médiatisées valaient les spectacles en personne » pour « un nombre important de Canadiens », ce rapport propose une évaluation préliminaire des défis et des possibilités entraînés par l’innovation numérique dans les arts du spectacle (et notamment pour les diffuseurs des arts). Le rapport estime que l’enjeu fondamental des diffuseurs des arts du spectacle porte sur leur capacité de continuer à jouer un rôle en tant qu’intermédiaires entre les artistes et les publics dans un univers entièrement numérique et la façon dont ils le feront.

(Assessing the Audience Impact of Choral Music Concerts)

Basé sur un sondage auprès de plus de 14 000 membres du public de 23 chœurs de chant (le Toronto Mendelssohn Choir et 22 chœurs américains), ce rapport examine les expériences du public des concerts de chœurs. Cette étude avait pour but d’encourager « la pensée critique sur la façon dont les publics élaborent des sens et des souvenirs des concerts de chœurs ainsi que les moyens que peuvent utiliser les chœurs pour concevoir soigneusement leurs programmes ».

Based on a literature review, existing statistics, two focus groups, and a targeted survey of 30 stakeholders, this report examines “the patterns of attendance and cultural participation by young people in the theatre for young audiences (TYA) and the children’s festival sector in Canada”.

Optique culture no 51

Ce rapport de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec renferme des renseignements sur l’assistance aux spectacles de théâtre, de danse, de musique, d’humour, de cirque et de magie en 2015. Il y a eu 17 700 représentations payantes au Québec en 2015 (3 % de plus qu’en 2009), qui ont attiré 6,7 millions de spectateurs (9 % de moins qu’en 2009). Les revenus tirés de la billetterie sont passés de 274 millions de dollars en 2009 à 233 millions en 2015 (-15%).

Étude cartographique de la danse au Canada

Le résultat d’une enquête auprès de 367 compagnies de danse, écoles de formation, diffuseurs et organismes de service, ce rapport « vise à produire de nouvelles connaissances et une compréhension plus nuancée de l’impact social des organismes de danse au Canada ». La définition d’impact social retenue par le rapport comprend « le bien-être physique, affectif et psychologique des individus et des communautés ».