Les bénévoles et donateurs des organismes artistiques et culturels du Canada en 2013

Un million de donateurs et 900 000 bénévoles dans le secteur arts et culture

Résumé

De nombreux Canadiens manifestent leur soutien aux organismes artistiques et culturels en faisant du bénévolat et des dons. Leur apport de temps et d’argent aide bon nombre de ces organismes à desservir leurs collectivités et à équilibrer leurs budgets. Les bénévoles et donateurs des organismes artistiques et culturels du Canada en 2013, le 46e rapport de la série Regards statistiques sur les arts, examine le bénévolat et les dons financiers aux organismes artistiques et culturels canadiens, à l’aide de statistiques que Hill Stratégies a extraites de l’Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation (ESC-DBP) de 2013 de Statistique Canada, une enquête auprès de quelque 15 000 Canadiens de 15 ans et plus.

Voici les principales constatations du rapport :

  • Le travail fourni par les 900 000 Canadiens qui ont fait du bénévolat pour des organismes artistiques et culturels en 2013 équivaut à 56 000 emplois.
  • Les 107 millions d’heures données à ces organismes représentent une moyenne de 120 heures par bénévole – plus d’heures en moyenne que les bénévoles de tout autre type d’organisme.
  • Entre 2004 et 2013, le nombre de bénévoles des organismes artistiques et culturels a augmenté de 23 %, ce qui est beaucoup plus élevé que l’augmentation de 7 % du nombre total de bénévoles.
  • En 2013, 162 millions de dollars ont été donnés aux organismes artistiques et culturels par plus d’un million de Canadiens (3 % de la population de 15 ans et plus), ce qui représente, en moyenne, 159 $ par donateur.
  • Après correction pour l’inflation, les dons aux organismes artistiques et culturels ont augmenté de 46 % entre 2007 et 2013, une augmentation beaucoup plus élevée que la croissance de 16 % des dons à tous les types d’organismes sans but lucratif au cours de cette période.
  • Entre 2007 et 2013, le nombre de donateurs aux organismes artistiques et culturels a progressé de 34 %, le taux de croissance le plus élevé parmi 11 types d’organismes, ce qui est bien supérieur à l’augmentation de 6 % de tous les donateurs au cours de cette période.
  • Les taux de bénévolat et de donateurs dans le secteur des arts et de la culture les plus élevés sont dans les quatre provinces de l’Ouest.

Des renseignements additionnels au sujet de ces constatations suivent.

Le bénévolat dans les organismes artistiques et culturels équivaut à 56 000 emplois

Près de la moitié des Canadiens de 15 ans et plus (44 %) ont fait du bénévolat dans un organisme à but non lucratif en 2013. Dans le secteur des arts et de la culture, environ 900 000 Canadiens (3 % de la population) ont fait du bénévolat, ce qui équivaut à 56 000 emplois à temps plein. Si l’on utilise le salaire horaire moyen dans le secteur canadien des arts, du divertissement et des loisirs en 2013 (17,58 $), ce bénévolat aurait une valeur de presque 1,9 milliard de dollars.

Le nombre moyen d’heures de bénévolat est plus élevé que pour tout autre type d’organisme

Les 107 millions d’heures données aux organismes artistiques et culturels correspondent à une moyenne de 120 heures par bénévole. Ces bénévoles contribuent plus d’heures, en moyenne, que les bénévoles de tout autre type d’organisme. Non seulement consacrent-ils beaucoup de temps, les bénévoles aux organismes artistiques et culturels ont aussi tendance à être fidèles aux mêmes organismes pendant des périodes relativement longues. En effet, 39 % de ces personnes ont fait du bénévolat pour le même organisme pendant au moins cinq ans.

Le nombre de bénévoles du secteur des arts et de la culture a augmenté de 23 %

Entre 2004 et 2013, le nombre de bénévoles des organismes artistiques et culturels a augmenté de 23 %, ce qui est beaucoup plus élevé que la croissance de 7 % du nombre total de bénévoles. Au cours de cette période, le nombre d’heures de bénévolat dans le secteur des arts et de la culture a progressé de 22 %, plus que pour tout autre type d’organisme à but non lucratif et beaucoup plus que l’augmentation de 1 % du nombre d’heures de bénévolat de tous les types d’organismes.

Le taux de bénévolat aux organismes artistiques et culturels le plus élevé est dans l’Ouest

Comparé au taux de bénévolat canadien (3 %), le taux le plus élevé se trouve dans les quatre provinces de l’Ouest : Saskatchewan (5 %, 48 000 bénévoles), Colombie-Britannique (également 5 %, 186 000), Manitoba (4 %, 45 000) et Alberta (aussi 4 %, 135 000). Le taux de bénévolat et le nombre de bénévoles aux organismes artistiques et culturels dans les autres provinces sont : Ontario (2 %, 281 000), Québec (2 %, 153 000), Nouveau-Brunswick (2 %, 15 000), Nouvelle-Écosse (3 %, 20 000), Île-du-Prince-Édouard (3 %, 3 000) et Terre-Neuve-et-Labrador (3 %, 12 000). Remarque : Les estimations de bénévoles dans toutes les provinces à l’exception de l’Ontario et du Québec ont une marge d’erreur relativement élevée et doivent être utilisées avec prudence.

Il y a plus d’un million de donateurs aux organismes artistiques et culturels

En 2013, 162 millions de dollars ont été donnés aux organismes artistiques et culturels par plus d’un million de Canadiens (3 % de la population de 15 ans et plus).

Les donateurs donnent en moyenne 159 $

Les 162 millions de dollars donnés aux organismes artistiques et culturels en 2013 correspondent en moyenne à 159 $ par donateur. Ce don annuel moyen classe les organismes artistiques et culturels au sixième rang des 13 types d’organismes à but non lucratif ayant des données fiables, loin derrière les organismes religieux (qui reçoivent en moyenne 573 $ par donateur), les organismes internationaux (418 $) et les collèges et universités (340 $). Le don moyen aux organismes artistiques et culturels est plus élevé que celui aux organismes dans les domaines du droit, de la défense des intérêts et de la politique (137 $), des services sociaux (136 $) et de l’environnement (128 $).

Les dons aux organismes artistiques et culturels ont augmenté de 46 %

Après correction pour l’inflation, les dons aux organismes artistiques et culturels sont passés de 111 millions de dollars en 2007 à 162 millions de dollars en 2013. Cette augmentation de 46 % est beaucoup plus élevée que la croissance de 16 % des dons à tous les types d’organismes à but non lucratif.

Le nombre de donateurs a progressé de 34 %

Entre 2007 et 2013, le nombre de donateurs aux organismes artistiques et culturels a progressé de 34 %, passant de 759 000 en 2007 à 1 015 000 en 2013. Il s’agit de la plus forte croissance parmi 11 types d’organismes, qui est aussi beaucoup plus élevée que l’augmentation de 6 % de l’ensemble des donateurs au cours de cette période.

C’est dans l’Ouest que l’on trouve les taux les plus élevés de donateurs aux organismes artistiques et culturels

Comparé au taux de donateurs canadien (3 %), le taux le plus élevé se trouve dans les quatre provinces de l’Ouest : Manitoba (5 %, 49 000 donateurs), Colombie-Britannique (4 %, 170 000), Alberta (aussi 4 %, 133 000) et Saskatchewan (aussi 4 %, 32 000). Le taux et le nombre de donateurs aux organismes artistiques et culturels dans les autres provinces sont : Ontario (3 %, 383 000), Québec (3 %, 200 000), Nouveau-Brunswick (2 %, 16 000), Nouvelle-Écosse (3 %, 24 000), Île-du-Prince-Édouard (2 %, 2 000) et Terre-Neuve-et-Labrador (2 %, 6 000). Remarque : Les estimations des donateurs de l’Alberta, de la Saskatchewan et de chacune des provinces de l’Atlantique ont une marge d’erreur relativement élevée et doivent être utilisées avec prudence.

Autres constatations du rapport complet

Le rapport complet examine les motivations du bénévolat et des dons, les activités des bénévoles, les obstacles au bénévolat, les décisions entourant les dons et les caractéristiques démographiques des bénévoles et des donateurs du secteur des arts et de la culture, en plus de proposer des comparaisons à d’autres types d’organismes sans but lucratif.

 

Introduction

De nombreux Canadiens manifestent leur soutien aux organismes artistiques et culturels en devenant des bénévoles et des donateurs. Leur apport de temps et d’argent aide ces organismes à desservir leurs collectivités et à équilibrer leurs budgets. Bien que certains de ces organismes soient entièrement dirigés par des bénévoles, les autres comptent sur les bénévoles pour des tâches précises comme des événements spéciaux ou des activités éducatives[1]. Sur le côté financier, les donateurs particuliers sont un élément important de l’enveloppe de financement de ces organismes, car leurs dons entrent dans les revenus de fonctionnement, les collectes de fonds pour les immobilisations et les fonds de dotation[2].

Ce rapport examine les heures de bénévolat et les dons financiers des Canadiens aux organismes artistiques et culturels en 2013, y compris ceux dans les domaines des arts visuels; de l’architecture; des arts céramiques; des arts de la scène; des musées; des jardins zoologiques; des aquariums; des médias et des communications; et des sociétés historiques, littéraires et de sciences humaines. Il n’est pas possible de séparer les données des organismes artistiques de celles des organismes culturels et patrimoniaux.

Ce rapport est basé sur des données que Hill Stratégies a obtenues de l’Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation de 2013 de Statistique Canada (ESG-DBP)[3]. Entre septembre et décembre 2013, Statistique Canada a sondé (par téléphone) un échantillon statistiquement représentatif de Canadiens de 15 ans et plus (14 714 personnes) au sujet de leurs activités de bénévolat et dons financiers à des organismes sans but lucratif au cours des 12 mois ayant précédé le sondage[4]. Le sondage exclut les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut ainsi que les résidents à temps plein des établissements.

L’ESG-DBP propose des données sur 14 types d’organismes sans but lucratif. Ce rapport renferme des comparaisons entre la situation des organismes artistiques et culturels et celles de dix à quatorze types d’organismes, selon le nombre de types ayant des données fiables pour les diverses catégories de données.

Structure du rapport

Le rapport est divisé en deux grandes parties sur les bénévoles et les donateurs. Ses estimations de la générosité des bénévoles envers les organismes artistiques et culturels sont regroupées dans les sections suivantes :

  • Bénévoles du secteur des arts et de la culture en 2013
  • Évolution du nombre de bénévoles et des heures de bénévolat
  • Heures moyennes et fidélité des bénévoles
  • Motifs du bénévolat, activités de bénévolat et compétences acquises
  • Obstacles au bénévolat (et obstacles à l'augmentation de la fréquence du bénévolat)
  • Caractéristiques démographiques des bénévoles du secteur des arts et de la culture
  • Estimations provinciales des bénévoles du secteur des arts et de la culture
  • Comparaison avec les autres types d'organismes sans but lucratif en 2013

En ce qui concerne les donateurs aux organismes artistiques et culturels, les sections du rapport sont :

  • Donateurs du secteur des arts et de la culture en 2013
  • Évolution de la valeur des dons et du nombre de donateurs
  • Motivations des donateurs, prise de décisions et obstacles aux dons
  • Comparaisons des donateurs avec d’autres types d'organismes sans but lucratif
  • Caractéristiques démographiques des donateurs du secteur des arts et de la culture
  • Estimations provinciales des donateurs au secteur des arts et de la culture

Limitations

Bien que l’enquête nationale auprès des Canadiens soit statistiquement valide, la fiabilité des données limite l’envergure de l’analyse possible des donateurs et bénévoles des organismes artistiques et culturels, notamment les analyses démographiques et les ventilations provinciales. Compte tenu de la fiabilité limitée des estimations des heures de bénévolat et des montants des dons sur une base provinciale, ces données ne figurent pas dans ce rapport. L’enquête n’a pas sondé les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut.

 

Bénévoles du secteur des arts et de la culture en 2013

Près de la moitié de tous les Canadiens de 15 ans et plus (44 %) ont fait du bénévolat pour un organisme sans but lucratif en 2013 (12,7 millions de personnes). Beaucoup de différents types d’organismes sans but lucratif ont bénéficié de cette main-d’œuvre bénévole, y compris les organismes artistiques et culturels.

Environ 900 000 Canadiens, soit 3 % de la population de 15 ans et plus, ont fait du bénévolat dans des organismes artistiques et culturels en 2013. Les 896 000 bénévoles de ce secteur forment 7 % des 12,7 millions de bénévoles au Canada.

Les 896 000 bénévoles ont consacré un total de 107 millions d’heures aux organismes artistiques et culturels en 2013, ce qui représente 6 % des heures de bénévolat consacrées à tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada.

Les 107 millions d’heures de bénévolat dans les organismes artistiques et culturels correspondent à 56 000 emplois à temps plein d’une année complète. Si l’on utilise le salaire horaire moyen des secteurs des arts, du divertissement et des loisirs au Canada en 2013 (17,58 $), la valeur de ce bénévolat s’élève à presque 1,9 milliard de dollars[5]. Le tableau 1 résume les principales données au sujet des bénévoles au Canada.

 

Évolution du nombre de bénévoles et des heures de bénévolat

Statistique Canada a réalisé des enquêtes semblables sur les bénévoles et les donateurs en 2004, 2007, 2010 et 2013[6]. Entre 2004 et 2013, le nombre global de bénévoles a augmenté de 7 %, passant de 11,8 millions à 12,7 millions. Toutefois, les 12,7 millions de bénévoles en 2013 sont en recul par rapport au sommet atteint en 2010 (13,3 millions de bénévoles).

La figure 1 illustre l’évolution du nombre de bénévoles des organismes artistiques et culturels entre 2004 et 2013. Le nombre de ces bénévoles a augmenté de 23 % entre 2004 (729 000) et 2013 (896 000). Cette hausse de 23 % est le deuxième taux le plus élevé parmi 11 types d’organismes[7], derrière seulement les universités et les collèges (augmentation de 131 %). Cette augmentation explique pourquoi la part du secteur des arts et de la culture de tous les bénévoles est passée de 6 % en 2004 à 7 % en 2013, bien que leur proportion de l’ensemble de la population de 15 ans et plus (3 %) n’ait pas changé au cours de cette période.

Entre 2004 et 2013, le nombre d’heures de bénévolat dans un organisme sans but lucratif, peu importe le type, a diminué de 1 %, passant de 1,98 milliard à 1,96 milliard d’heures.

Comme l’indique la figure 2, les heures de bénévolat dans le secteur des arts et de la culture sont passées de 88 millions en 2004 à 107 millions en 2013. Cette augmentation de 22 % est la plus élevée parmi les dix types d’organismes ayant des données fiables au cours de chaque période de l’enquête. Grâce à cette augmentation, la part du secteur des arts et de la culture de toutes les heures de bénévolat est passée de 5 % en 2004 à 6 % en 2013.

 

Heures moyennes et fidélité des bénévoles

Les 107 millions d’heures données aux organismes artistiques et culturels correspondent à une moyenne de 120 heures par bénévole.

Comme le démontre le tableau 2, les bénévoles consacrent plus d’heures, en moyenne, aux organismes artistiques et culturels qu’à tout autre type d’organisme. En 2013, un pourcentage plus élevé de bénévoles des organismes artistiques culturels que des autres bénévoles ont fait don de leur temps chaque jour ou chaque semaine (44 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture comparativement à 37 % des bénévoles des autres secteurs).

Relativement peu d’individus consacrent beaucoup d’heures

Les bénévoles généreux sont très importants pour les organismes artistiques et culturels. Les 25 % de bénévoles les plus généreux de ces organismes (soit les 230 000 Canadiens qui ont fait au moins 116 heures de bénévolat pour ces organismes) sont à l'origine de 77 % du total des heures de bénévolat dans ces organismes, un pourcentage qui est identique à celui de l’ensemble des organismes sans but lucratif[8].

Les 10 % les plus généreux (soit les 92 000 personnes qui ont fait don d’au moins 294 heures) sont à l’origine de 55 % du total des heures de bénévolat des organismes artistiques et cultures. C’est très semblable à la concentration d’heures de bénévolat dans tous les types d’organismes sans but lucratif (où 53 % du total des heures a été fourni par les 10 % de bénévoles les plus généreux).

Fidélité des bénévoles

Les bénévoles du secteur des arts et de la culture ne donnent pas seulement beaucoup de temps (en moyenne), ils ont également tendance à être fidèles au même organisme pendant des périodes assez longues : 39 % de personnes font du bénévolat pour le même organisme pendant au moins cinq ans. Ce pourcentage est semblable à celui des autres types d’organismes (37 %). Seulement 15 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture ont fait du bénévolat pour le même organisme pendant moins d’un an (comparativement à 21 % des bénévoles des autres types d’organismes).

De plus, les données de l’enquête démontrent que peu de gens font du bénévolat dans plus d’un organisme artistique et culturel. L’enquête a collecté des données pour un maximum de trois organismes (ou de postes bénévoles) par bénévole. Les 896 000 bénévoles artistiques et culturels ont déclaré un peu plus d’un million de postes bénévoles dans les organismes artistiques et culturels (ou 5 % des postes bénévoles dans tous les types d’organismes bénévoles au Canada). Ceci représente, en moyenne, 1,14 poste par bénévole du secteur des arts et de la culture. Autrement dit, seulement environ 10 % à 15 % des bénévoles de ce secteur ont consacré du temps à plus d’un organisme artistique ou culturel au cours de l’année.

Faire du bénévolat pour différents types d’organismes

Près de deux tiers des Canadiens qui font du bénévolat pour des organismes artistiques et culturels font également du bénévolat pour d’autres types d’organismes. En général, les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont également fait du bénévolat pour les organismes d’éducation et de recherche (15 % d’entre eux l’ont fait en 2013), les organismes de services sociaux (également 15 %), les organismes religieux (10 %) et les organismes de sports et loisirs (également 10 %).

Pour les bénévoles du secteur des arts et de la culture, la moyenne de 120 heures qu’ils consacrent à ces organismes représente 60 % des 199 heures qu’ils ont consacré à tous les types d’organismes.

 

Motifs du bénévolat, activités de bénévolat et compétences acquises

Motifs du bénévolat

Les personnes qui ont affirmé faire du bénévolat en 2013 ont été invitées à indiquer les raisons pour lesquelles elles le faisaient. Parmi les bénévoles du secteur des arts et de la culture :

  • Presque tous (94 %) le font pour contribuer à leur collectivité.
  • 86 % le font pour utiliser leurs compétences et mettre à profit leurs expériences.
  • 60 % le font « pour réseauter avec des gens et rencontrer des gens ».
  • 60 % le font « pour améliorer leur sentiment de bien-être ou leur santé ».
  • 59 % le font pour explorer leurs propres forces.
  • 54 % le font parce qu’elles ou une connaissance ont été touchées par la cause faisant l’objet de l’organisme.

Des pourcentages semblables de bénévoles aux organismes artistiques et culturels et des autres bénévoles donnent du temps afin de contribuer à leur collectivité (94 % et 93 %). Les quatre motifs suivants dans la liste ci-dessus sont invoqués beaucoup plus souvent par les bénévoles du secteur des arts et de la culture que des autres secteurs : utiliser ses compétences et expériences (86 % comparativement à 77 %); réseauter (60 % comparativement à 47 %); améliorer son bien-être ou sa santé (60 % comparativement à 51 %); et explorer ses forces (59 % comparativement à 48 %).

Nature sociale du bénévolat

Au cours de l’année ayant précédé l’enquête, 63 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture avaient fait du bénévolat en compagnie de leurs amis, voisins ou collègues, et 41 % l’avaient fait avec des membres de leur famille immédiate.

Activités de bénévolat

L’enquête a interrogé les répondants au sujet de la nature de leurs activités bénévoles. Comme on peut le constater au tableau 3, les bénévoles du secteur des arts et de la culture aident le plus souvent avec les événements spéciaux, siègent à des comités et aux conseils d’administration, et font des collectes de fonds.

Comparativement aux autres bénévoles, ceux du secteur des arts et de la culture participent beaucoup plus souvent aux tâches de bureau et administratives (possiblement parce que beaucoup d’organismes sont entièrement ou en grande partie dirigés par des bénévoles) ou travaillent à des activités qui n’étaient pas précisées dans le sondage (possiblement parce que l’enquête n’a pas posé de question sur le bénévolat en tant qu’artiste interprète, par exemple).

Les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont moins tendance que les autres bénévoles à faire des collectes de fonds.

Compétences acquises grâce au bénévolat

Les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont indiqué qu’ils avaient notamment acquis quatre compétences importantes grâce à leurs activités bénévoles :

  • Habiletés interpersonnelles (69 % d’entre eux).
  • Chances de succès dans un emploi rémunéré ou une entreprise (59 %).
  • Habiletés en communications (55 %).
  • Compétences organisationnelles (51 %).

Les trois dernières sont des compétences que les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont beaucoup plus tendance que les autres bénévoles à avoir acquises :

  • Chances de réussite dans un emploi rémunéré ou une entreprise (compétence acquise par 59 % des bénévoles des organismes artistiques et culturels, mais par seulement 44 % des autres bénévoles).
  • Habiletés en communications (compétence acquise par 55 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture, mais par seulement 42 % des autres bénévoles).
  • Compétences organisationnelles (acquises par 51 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture, mais par seulement 39 % des autres bénévoles).

 

Obstacles au bénévolat (et obstacles à l’augmentation de la fréquence du bénévolat)

Les bénévoles ont été interrogés au sujet de dix obstacles spécifiques qui auraient pu les empêcher de faire plus de bénévolat. Pour les bénévoles du secteur des arts et des lettres, les obstacles les plus fréquents à l’augmentation du bénévolat sont :

  • Ne pas avoir le temps (sélectionné par 72 % des bénévoles du secteur).
  • Avoir l’impression d’avoir déjà donné assez de temps (51 %).
  • Ne pas pouvoir prendre un engagement à long terme (48 %).
  • Ne pas avoir été invité à le faire (25 %).

Ces pourcentages sont assez semblables à ceux des bénévoles de tous les types d’organismes sans but lucratif.

Non-bénévoles : obstacles aux bénévolat

L’enquête a demandé aux non-bénévoles si certains des dix obstacles les avaient empêchés de faire du bénévolat dans un organisme sans but lucratif. Parmi tous les non-bénévoles, les obstacles les plus fréquents au bénévolat étaient :

  • Ne pas avoir le temps (sélectionné par 66 % des non-bénévoles).
  • Ne pas pouvoir prendre un engagement à long terme (62 %).
  • Préférer donner de l’argent plutôt que du temps (54 %).
  • Ne pas avoir été invité à le faire (49 %).

 

Caractéristiques démographiques des bénévoles du secteur des arts et de la culture

Compte tenu du fait que les bénévoles du secteur des arts et de la culture constituent une proportion relativement petite de tous les bénévoles (7 %), il est seulement possible d’établir un profil démographique limité en utilisant l’Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation de 2013. Malgré toutes ces limitations, les analyses démographiques de l’ESG-DBP révèlent des caractéristiques intéressantes au sujet des bénévoles du secteur des arts et de la culture.

Le tableau 4 présente le pourcentage de bénévoles du secteur des arts et de la culture, de tous les bénévoles et de l’ensemble de la population (de 15 ans et plus) dans divers groupes démographiques[9]. Les données du tableau 4 démontrent que les bénévoles des organismes artistiques et culturels ont tendance à avoir les caractéristiques suivantes :

  • Ils ont fait beaucoup d’études : 43 % de ces bénévoles ont un diplôme universitaire, comparativement à 26 % de l’ensemble de la population.
  • Ils sont majoritairement des femmes : 58 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture sont des femmes, comparativement à 51 % de l’ensemble de la population.
  • Ils sont de tous les groupes de revenus : le pourcentage de bénévoles du secteur des arts et de la culture est assez égal entre les cinq quintiles de revenus des ménages (qui ont chacun 20 % de tous les ménages).
  • Ils sont de tous les groupes d’âge : il y a seulement de très faibles différences dans la composition des bénévoles du secteur des arts et de la culture comparativement à l’ensemble de la population.
  • Ils sont célibataires : la proportion de bénévoles célibataires dans le secteur des arts et de la culture (33 %) est légèrement supérieure à la part de célibataires dans l’ensemble de la population (27 %).
  • Ils ont un emploi ou sont en chômage dans des proportions relativement semblables à l’ensemble de la population.

D’autres facteurs qui peuvent avoir une influence sur l’appréciation culturelle des particuliers – et par conséquent sur leur bénévolat pour des organismes artistiques et culturels – ne peuvent pas être analysés dans ce rapport parce que l’ESG-DBP n’a pas posé de questions spécifiques à propos des facteurs probables de la participation aux arts. Ainsi, il n’a pas été possible d’examiner les expériences d’éducation artistique ou les expériences antérieures des arts.

 

Estimations provinciales des bénévoles du secteur des arts et de la culture

Cette section résume le nombre estimé de bénévoles des arts et de la culture de chaque province. L’enquête a exclu les résidents des trois territoires. Les estimations de bénévoles dans toutes les provinces à l’exception de l’Ontario et du Québec ont une marge d’erreur relativement élevée et doivent être utilisées avec prudence. Bien qu’il y ait des différences dans les taux de bénévolat du secteur des arts et de la culture entre les provinces, seules les différences les plus marquées peuvent être statistiquement significatives. Autrement dit, la plupart des différences énumérées dans cette section peuvent être attribuées simplement à la marge d’erreur de ces estimations.

Comme la fiabilité des estimations des heures de bénévolat dans chaque province est limitée, ce rapport ne présente pas ces statistiques.

Colombie-Britannique

Les 186 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels en Colombie-Britannique représentent 5 % de la population de 15 ans et plus, un chiffre qui est nettement supérieur à la moyenne canadienne (3 %). En Colombie-Britannique, ces bénévoles représentent 10 % des 1,9 million de bénévoles de cette province, ce qui est aussi supérieur à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de la Colombie-Britannique a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Alberta

En Alberta, les 135 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels correspondent à 4 % de la population de 15 ans et plus, ce qui légèrement supérieur à la moyenne canadienne (3 %). La part du secteur des arts et de la culture des 1,6 million de bénévoles de la province est de 8 %, ce qui est aussi légèrement supérieur à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de l’Alberta a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Saskatchewan

Les 48 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels en Saskatchewan correspondent à 5 % de la population de 15 ans et plus, la proportion la plus élevée du pays. Ces bénévoles forment 10 % des 493 000 bénévoles en Saskatchewan, ce qui est également supérieur à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de la Saskatchewan a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Manitoba

Les 45 000 bénévoles des organismes artistiques ou culturels au Manitoba correspondent à 4 % de la population globale de 15 ans et plus (ce qui est légèrement supérieur à la moyenne canadienne de 3 %). La part du secteur des arts et de la culture des 535 000 bénévoles de la province (8 %) est aussi légèrement supérieure à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture du Manitoba a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Ontario

Les 281 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels en Ontario représentent 2 % de la population de 15 ans et plus, une donnée légèrement inférieure à la moyenne canadienne (3 %). En Ontario, ces bénévoles représentent 6 % des 5,0 millions de bénévoles de la province, ce qui est aussi légèrement inférieur à la moyenne canadienne (7 %).

Québec

Les 153 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels au Québec correspondent à 2 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus (ce qui est légèrement inférieur à la moyenne canadienne de 3 %). Le taux global de bénévolat est également faible au Québec, ce qui fait que la part du secteur des arts et de la culture des 2,2 millions de bénévoles est égale à la moyenne canadienne (7 %).

Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, les 15 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels représentent 2 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est légèrement moins que la moyenne canadienne (3 %). La part du secteur des arts et de la culture des 256 000 bénévoles de la province est de 6 %, ce qui est aussi sous la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture du Nouveau-Brunswick a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Nouvelle-Écosse

Les 20 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels de la Nouvelle-Écosse représentent 3 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est égal à la moyenne canadienne. Les bénévoles du secteur des arts et de la culture constituent 5 % des 406 000 bénévoles de la Nouvelle-Écosse, ce qui est inférieur à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de la Nouvelle-Écosse a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Île-du-Prince-Édouard

Les 3 000 bénévoles des organismes artistiques et culturels de l’Île-du-Prince-Édouard correspondent à 3 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus (ce qui est égal à la moyenne canadienne). La part de ce secteur des 61 000 bénévoles de cette province (6 %) est légèrement inférieure à la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de l’Île-du-Prince-Édouard a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Terre-Neuve-et-Labrador

À Terre-Neuve-et-Labrador, les 12 000 bénévoles du secteur des arts et de la culture représentent 3 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est égal à la moyenne canadienne. La part de ce secteur des 200 000 bénévoles de la province est de 6 %, légèrement moins que la moyenne canadienne (7 %). Remarque : L’estimation des bénévoles du secteur des arts et de la culture de Terre-Neuve-et-Labrador a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Le taux de bénévolat aux organismes artistiques et culturels est le plus élevé dans l’Ouest

La figure 3 indique que le taux de bénévolat le plus élevé au Canada se trouve dans les quatre provinces de l’Ouest : Saskatchewan (5 %), Colombie-Britannique (également 5 %), Manitoba (4 %) et Alberta (aussi 4 %). Dans ces provinces, le taux global de bénévolat est également supérieur à la moyenne canadienne.

 

Comparaisons avec les autres types d’organismes sans but lucratif en 2013

Les 896 000 bénévoles du secteur des arts et de la culture correspondent à 7 % de tous les bénévoles canadiens en 2013. Le tableau 5 démontre que parmi 13 types d’organismes sans but lucratif, le secteur des arts et de la culture se classe septième quant au nombre de bénévoles.

En 2013, les organismes de travail social et de sports et loisirs ont attiré le plus de bénévoles (3,2 millions et 3,0 millions), suivis des organismes d’éducation et de recherche (2,5 millions), les organismes religieux (également 2,5 millions), les organismes de santé (1,6 million), et les organismes de développement et de logement (1,2 million). Les organismes artistiques et culturels (896 000) ont attiré un peu plus de bénévoles que les organismes environnementaux (781 000).

Heures de bénévolat par type d’organisme

En 2013, les Canadiens ont fait 2,0 milliards d’heures de bénévolat dans tous les types d’organismes sans but lucratif. Avec 107 millions d’heures de bénévolat – ou 6 % du nombre total d’heures de bénévolat pour tous les types d’organismes sans but lucratif – le secteur des arts et de la culture se classe sixième parmi 14 types d’organismes sans but lucratif.

La figure 4 démontre que les services sociaux ont reçu 20 % de toutes les heures de bénévolat en 2013 (361 millions d’heures), suivis des organismes de sports et de loisirs (18 %, ou 329 millions d’heures). Les organismes religieux ont reçu 263 millions d’heures (14 %), tandis que les organismes d’éducation et de recherche ont reçu 204 millions d’heures en 2013 (11 %). Les organismes de développement et de logement ont bénéficié de 129 millions d’heures (7 %). Les bénévoles ont consacré 107 millions d’heures aux organismes artistiques et culturels (6 % de toutes les heures), légèrement plus qu’aux organismes de santé (85 millions d’heures, 5 %).

 

Donateurs du secteur des arts et de la culture en 2013

Un peu plus d’un million de Canadiens de 15 ans et plus, ou 3 % de la population de ce groupe d’âge, ont fait un don financier à un organisme artistique et culturel en 2013. Ces donateurs représentent 4 % des 24,1 millions de donateurs à tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada[10].

Ces 1 015 000 donateurs ont fait don de 162 millions de dollars aux organismes artistiques et culturels en 2013, ce qui représente un peu plus de 1 % des dons financiers à tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada.

Le tableau 6 résume les principales données au sujet des donateurs au Canada.

 

Évolution de la valeur des dons et du nombre de donateurs

Statistique Canada a réalisé des enquêtes semblables sur les bénévoles et les donateurs en 2004, 2007, 2010 et 2013. Malheureusement, les estimations de la valeur des dons et du nombre de donateurs pour les organismes artistiques et culturels produites par l’enquête de 2004 ont des marges d’erreur très élevées, qui rendent impossible toute comparaison avec cet ensemble de données. Par conséquent, cette section s’intéresse aux données des enquêtes de 2007, 2010 et 2013.

Après correction pour l’inflation, la valeur des dons à tous les organismes sans but lucratif est passée de 11,0 milliards en 2007 à 12,8 milliards de dollars en 2013, une augmentation de 16 %. Les dons aux organismes religieux ont progressé de 4 % entre 2007 et 2013, tandis que ceux aux organismes non religieux ont fait un bond de 27 %. Le montant moyen donné par chaque donateur à tous les organismes sans but lucratif est passé de 481 $ en 2007 à 531 $ en 2013, une hausse de 10 %[11].

Les dons aux organismes artistiques et culturels sont passés de 111 millions de dollars en 2007 à 162 millions de dollars en 2013. Cette augmentation de 46 % est supérieure à l’augmentation de 16 % des dons à tous les types d’organismes sans but lucratif et à celle de 27 % des dons aux organismes religieux. Toutefois, la part du secteur des arts et de la culture de tous les dons est demeurée inchangée à 1 % au cours de la période complète[12].

La figure 5 démontre que la croissance des dons aux organismes artistiques et culturels était particulièrement élevée entre 2010 et 2013. Cette augmentation est attribuable à la croissance de 34 % du nombre de donateurs aux arts et à la culture ainsi qu’à l’augmentation de 7 % du montant moyen par donateur du secteur des arts et de la culture entre 2010 et 2013.

Entre 2007 et 2013, le nombre total de donateurs à tous les organismes sans but lucratif a connu une hausse de 6 %, passant de 22,8 millions à 24,1 millions de personnes. Toutefois, l’ensemble de la population de 15 ans et plus a augmenté de 8 %, entraînant une diminution du taux de donateurs de 84 % en 2007 à 82 % en 2013.

La figure 6 démontre qu’entre 2007 et 2013, le nombre de donateurs aux organismes artistiques et culturels a progressé de 34 %, passant de 759 000 en 2007 à 1 015 000 en 2013. Cette hausse de 34 %, la plus élevée parmi 11 types d’organismes[13], est supérieure à celle des universités et collèges (hausse de 23 %), des organismes d’éducation et de recherche (16 %), des organismes environnementaux (15 %) et des organismes de services sociaux (11 %). À cause de cette augmentation, la part de l’ensemble des donateurs du secteur des arts et de la culture est passée de 3 % en 2007 à 4 % en 2013. Toutefois, la proportion de l’ensemble de la population de 15 ans et plus qui a fait un don à un organisme artistique ou culturel n’a pas changé au cours de la période (3 %).

 

Motivations des donateurs, prise de décisions et obstacles aux dons

Motivations des donateurs

Les donateurs ont été interrogés au sujet des principaux motifs de leurs dons. Les cinq motivations les plus souvent invoquées par les donateurs aux organismes artistiques et culturels sont :

  • Aider une cause à laquelle on croit personnellement : 95 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels (comparativement à 87 % des autres donateurs).
  • Ressentir de la compassion envers les gens dans le besoin : 91 % (comparativement à 81 % des autres donateurs).
  • Contribuer à la collectivité : également 91 %, le même pourcentage que les autres donateurs.
  • Être touché personnellement (ou connaître quelqu’un qui l’est) par la cause que soutient l’organisme : 65 %, grosso modo le même pourcentage que les autres donateurs (67 %).
  • Parce qu’un membre de la famille, un ami, un voisin ou un collègue a demandé que l’on fasse un don : 49 % (comparativement à 45 % des autres donateurs).

Environ un tiers (35 %) des donateurs du secteur des arts et de la culture affirme que le désir d’obtenir un crédit d’impôt est une motivation importante, ce qui est plus élevé que le pourcentage de donateurs aux autres types d’organismes (25 %).

Prise de décision des donateurs

Les données de l’ESG-DBP de 2013 révèlent des faits intéressants au sujet du comportement des donateurs du secteur des arts et de la culture et de leur prise de décisions :

  • 26 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels « donnent toujours aux mêmes organismes », tandis que 23 % « varient les organismes bénéficiaires de leurs dons ». La moitié des donateurs de ce secteur (51 %) font les deux. Ce dernier pourcentage est supérieur à celui des autres donateurs (39 %), tandis que les deux pourcentages précédents sont inférieurs à ceux des autres donateurs (26 % vs 32 % donnent aux mêmes organismes et 23 % vs 29 % varient les organismes bénéficiaires).
  • 21 % de ces donateurs « décident à l’avance du montant total [qu’ils] vont donner à des organismes de bienfaisance au cours de l’année ». Ce pourcentage est supérieur à celui des autres donateurs (14 %).
  • Parmi les donateurs du secteur des arts et de la culture qui ont donné des montants élevés[14], 35 % d’entre eux décident à l’avance des organismes bénéficiaires de leurs dons élevés et un autre 15 % décident parfois à l’avance et font parfois des dons en réponse à une sollicitation. Ces deux pourcentages sont supérieurs à ceux des autres types de donateurs (35 % vs 28 % et 15 % vs 11 %).
  • Environ deux tiers des donateurs du secteur des arts et de la culture (68 %) affirment qu’ils (ou une personne dans leur ménage) demandent un crédit d’impôt sur le revenu pour le don, un pourcentage qui est très supérieur à celui des autres donateurs (47 %).
  • Lorsqu’ils envisagent de faire un don à une œuvre de bienfaisance à laquelle ils n’ont pas fait de don auparavant, 69 % des donateurs du secteur des arts et de la culture affirment se renseigner sur l’organisme avant de faire un don. C’est aussi très supérieur au pourcentage des autres donateurs qui agissent de la même façon (57 %).
    • Parmi les donateurs aux organismes artistiques et culturels qui se renseignent sur un nouvel organisme, 57 % prennent contact avec l’œuvre de bienfaisance ou visitent son site Web, 33 % se renseignent auprès de leurs famille, amis ou collègues, et 22 % lisent une brochure, un rapport annuel ou des renseignements financiers de l’œuvre de bienfaisance. Seulement 10 % d’entre eux font une recherche pour l’œuvre de bienfaisance dans le site Web de l’Agence du revenu du Canada.
  • Seulement 7 % des donateurs du secteur des arts et de la culture (et seulement 3 % des autres donateurs) ont inclus un don à un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif sous forme de legs, d’une police d’assurance ou d’un autre instrument de planification financière.

Raisons pour lesquelles on n’augmente pas le montant de ses dons

Les donateurs aux organismes artistiques et culturels ont aussi été interrogés au sujet de neuf obstacles qui peuvent limiter le montant de leurs dons. Pour les organismes artistiques et culturels, les obstacles les plus souvent invoqués pour ne pas faire des dons plus élevés sont :

  • Être satisfait du montant déjà donné : 75 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels (comparativement à 73 % des autres donateurs).
  • Ne pas pouvoir faire un don plus élevé : 62 % (comparativement à 70 % des autres donateurs).
  • Faire du bénévolat plutôt que donner de l’argent : 40 % (comparativement à 32 % des autres donateurs).
  • Ne pas aimer la façon dont les demandes étaient faites : 36 % (comparativement à 28 % des autres donateurs).
  • Donner de l’argent directement aux gens plutôt que par l’entremise d’un organisme : 33 % (comparativement à 39 % des autres donateurs).
  • Ne pas croire que l’on utiliserait efficacement l’argent : 30 % (comparativement à 29 % des autres donateurs).

Les fraudes liées aux organismes de bienfaisance préoccupent les donateurs : 63 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels (et 72 % des autres donateurs) affirment « être préoccupés par les fraudes liées aux organismes de bienfaisance ou les arnaques » (une préoccupation qui n’était pas associée à un type particulier d’organisme sans but lucratif).

Autre problème, le très grand nombre d’organismes de bienfaisance : 46 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels (et 56 % des autres donateurs) conviennent qu’il « semble y avoir tellement d’organismes qui recherchent des dons pour une cause ou autre, parfois je n’ai pas envie de donner à aucun organisme ».

Contrairement aux non-bénévoles, les personnes qui n’ont pas fait de dons n’ont pas été interrogées au sujet des obstacles qui ont pu les empêcher de faire des dons.

 

Comparaisons des donateurs avec d’autres types d’organismes sans but lucratif

Nombre de donateurs

En 2013, 4 % de tous les donateurs canadiens ont fait des dons à des organismes artistiques et culturels (1 015 000 donateurs). Le tableau 7 indique que parmi 13 types d’organismes sans but lucratif, les organismes artistiques et culturels se classaient dixièmes quant au nombre total de donateurs. Les organismes de santé ont le plus grand nombre de donateurs (14,0 millions, ou 58 % de tous les donateurs canadiens), suivis de ceux des services sociaux (11,7 millions, 49 %) et des organismes religieux (9,1 millions, 38 %). Les autres types d’organismes qui ont plus de donateurs que ceux des arts et de la culture sont : les hôpitaux (5,1 millions, 21 %), les organismes d’éducation et de recherche (4,6 millions, 19 %), les organismes de sports et de loisirs (3,9 millions, 16 %), les organismes internationaux (3,1 millions, 13 %), les organismes consacrés aux subventions, à la collecte de fonds et à la promotion du bénévolat (2,9 millions, 12 %), et les organismes environnementaux (2,3 millions, 10 %).

Beaucoup d’individus ont fait des dons à plusieurs types d’organismes (ce qui explique pourquoi ces pourcentages totalisent plus de 100 %). De fait, tous les donateurs du secteur des arts et de la culture ont également fait des dons à d’autres types d’organismes en 2013. Le plus souvent, ces donateurs ont aussi fait des dons aux organismes de la santé (57 % d’entre eux l’on fait), aux organismes de services sociaux (55 %) et aux organismes religieux (35 %).

Valeur des dons

En 2013, les Canadiens ont donné 12,8 milliards de dollars aux organismes sans but lucratif. Avec 162 millions de dollars en dons – ou 1 % du total des dons à tous les types d’organismes sans but lucratif –, les organismes artistiques et culturels se classent dixièmes parmi 13 types d’organismes sans but lucratif en ce qui concerne la valeur des dons.

La figure 7 démontre que les organismes religieux reçoivent une proportion substantielle de tous les dons (5,2 milliards de dollars, ou 41 %), suivis des organismes de santé (1,7 milliard de dollars, 13 %), des organismes de services sociaux (1,6 milliard de dollars, 12 %), et des organismes internationaux (1,3 milliard de dollars, 10 %).

Les organismes artistiques et culturels (162 millions de dollars, 1 %) ont reçu le même montant que les collèges et universités, mais légèrement moins que les organismes de sports et de loisirs (195 millions de dollars, 2 %).

Moyenne des dons

Les 162 millions de dollars donnés aux organismes artistiques et culturels correspondent, en moyenne, à 159 $ par donateur. Comme l’indique le tableau 8, ce don moyen annuel classe les organismes artistiques et culturels au sixième rang des 13 types d’organismes sans but lucratif ayant des données fiables. Les organismes religieux se classent loin au-dessus des autres organismes sans but lucratif, avec un don annuel moyen de 573 $ par donateur. Les organismes internationaux reçoivent le deuxième montant annuel moyen le plus élevé (418 $), suivis des universités et collèges (340 $). Les autres organismes bénéficiaires d’un don annuel moyen supérieur à celui des organismes artistiques et culturels sont ceux consacrés aux subventions, à la collecte de fonds et à la promotion du bénévolat (241 $) et ceux œuvrant pour le développement et le logement (210 $). Le don moyen aux organismes artistiques et culturels est supérieur à ceux des organismes dans les domaines du droit, de la défense des intérêts et de la politique (137 $), des services sociaux (136 $), et de l’environnement (128 $).

Importance des donateurs généreux

Les donateurs généreux sont très importants pour les organismes sans but lucratif. L’article Le bénévolat et les dons de bienfaisance au Canada, qui utilise le même ensemble de données que ce rapport, indique que les premiers 25 % de donateurs à tous les types d’organismes sans but lucratif sont à l’origine de 84 % de la valeur totale des dons[15].

La concentration des principaux donateurs est légèrement inférieure dans le secteur des arts et de la culture, les premiers 25 % de donateurs (les 240 000 personnes qui ont contribué au moins 130 $ en 2013) représentant 76 % du total des dons.

Globalement, les premiers 10 % de donateurs sont à l’origine de deux tiers des dons à tous les types d’organismes sans but lucratif (66 %). Ici encore, la concentration est légèrement inférieure parmi les organismes artistiques et culturels, où les premiers 10 % de donateurs (les 101 000 Canadiens qui ont donné un minimum de 280 $) ont contribué 58 % du total des dons en 2013.

 

Caractéristiques démographiques des donateurs du secteur des arts et de la culture

Bien que l’échantillon de l’Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation soit relativement grand, le nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture est relativement petit, ce qui limite le profil démographique pouvant être établi à partir de ces données.

Malgré ces limitations, une analyse des informations démographiques issues de l’ESG-DBP (tableau 9) révèle que les donateurs aux organismes artistiques et culturels ont tendance à avoir les caractéristiques suivantes :

  • Ils ont fait beaucoup d’études : 51 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels ont un diplôme universitaire, comparativement à 26 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus.
  • Ils sont autant des femmes que des hommes : exactement 50 % des personnes qui font des dons aux organismes artistiques et culturels sont des femmes, contrairement à 41 % de la population globale.
  • Ils sont de tous les groupes de revenus : le pourcentage de donateurs du secteur des arts et de la culture est assez égal entre les cinq quintiles de revenus des ménages (qui contiennent chacun 20 % de tous les ménages).
  • Ils sont plus âgés que l’ensemble de la population : la proportion de donateurs des arts et de la culture de 65 ans et plus (29 %) est très supérieure à la proportion de l’ensemble de la population de ce groupe d’âge (18 %).
  • Ils sont mariés ou en cohabitation : La proportion de donateurs des organismes artistiques et culturels mariés ou en cohabitation (66 %) est légèrement plus élevée que la part de l’ensemble de la population dans la même situation (62 %).
  • La proportion de personnes avec ou sans emploi est semblable à celle de l’ensemble de la population.

 

Estimations provinciales des donateurs au secteur des arts et de la culture

Cette section résume le nombre estimé de donateurs aux organismes artistiques et culturels dans chaque province du Canada. Les estimations des donateurs de l’Alberta, de la Saskatchewan et de chacune des provinces de l’Atlantique ont une marge d’erreur relativement élevée et doivent être utilisées avec prudence. En général, seules les différences les plus marquées entre les taux de donateurs des provinces pourraient être statistiquement significatives. Autrement dit, la plupart des différences décrites dans cette section peuvent être attribuables simplement à la marge d’erreur des estimations.

L’estimation du total des dons aux organismes artistiques et culturels n’est valable que pour l’Ontario. Une estimation du montant total des dons n’est pas donnée dans les autres provinces.

Colombie-Britannique

Les 170 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels en Colombie-Britannique correspondent à 4 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne canadienne (3 %). Ils représentent 6 % des 3,1 millions de donateurs de la province, ce qui également légèrement supérieur à la moyenne canadienne (4 %).

Alberta

En Alberta, les 133 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels représentent 4 % de la population de 15 ans et plus, légèrement moins que la moyenne canadienne (3 %). Ils correspondent à 5 % des 2,8 millions de donateurs de la province, ce qui aussi légèrement supérieur à la moyenne canadienne (4 %). Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture de l’Alberta a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Saskatchewan

Les 32 000 donateurs aux organismes des arts et de la culture de la Saskatchewan représentent 4 % de la population de 15 ans et plus, ce qui légèrement plus que la moyenne canadienne (3 %). Ils forment 4 % des 743 000 donateurs de la Saskatchewan, ce qui est égal à la moyenne canadienne. Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture de la Saskatchewan a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Manitoba

Il y a 49 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels au Manitoba, ou 5 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus, la proportion la plus élevée au Canada. Ils correspondent à 6 % des 866 000 donateurs de la province, ce qui est aussi supérieur à la moyenne canadienne (4 %).

Ontario

En Ontario, les 383 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels correspondent à 3 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est égal à la moyenne canadienne. Les donateurs aux organismes artistiques et culturels forment 4 % des 9,4 millions de donateurs de l’Ontario, ce qui est aussi égal à la moyenne canadienne. Les dons par les Ontariens aux organismes artistiques et culturels ont totalisé 50,6 millions de dollars en 2013.

Québec

Il y a 200 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels au Québec, ou 3 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus, ce qui est égal à la moyenne canadienne. La part de ces donateurs parmi l’ensemble des 5,5 millions de donateurs du Québec est également égale à la moyenne canadienne (4 %).

Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, les 16 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels représentent 2 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne canadienne (3 %). Ils correspondent à 3 % des 525 000 donateurs de la province, ce qui est également inférieur à la moyenne canadienne (4 %). Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture du Nouveau-Brunswick a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Nouvelle-Écosse

Les 24 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels de la Nouvelle-Écosse représentent 3 % de la population de 15 ans et plus, ce qui est égal à la moyenne canadienne. Ils forment 4 % des 668 000 donateurs en Nouvelle-Écosse, aussi égal à la moyenne canadienne. Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture de la Nouvelle-Écosse a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Île-du-Prince-Édouard

Il y a 2 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels de l’Île-du-Prince-Édouard, ou 2 % de l’ensemble de la population de 15 ans et plus (ce qui légèrement inférieur à la moyenne canadienne de 3 %). Ils forment également 2 % des 102 000 donateurs de la province, ce qui est très inférieur à la moyenne canadienne (4 %). Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture de l’Île-du-Prince-Édouard a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Terre-Neuve-et-Labrador

À Terre-Neuve-et-Labrador, les 6 000 donateurs aux organismes artistiques et culturels représentent 2 % de la population de 15 ans et plus, légèrement moins que la moyenne canadienne (3 %). Ils forment 2 % des 377 000 donateurs de la province, ce qui est également inférieur à la moyenne canadienne (4 %). Remarque : L’estimation du nombre de donateurs du secteur des arts et de la culture de Terre-Neuve-et-Labrador a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.

Le taux de donateurs aux organismes artistiques et culturels le plus élevé est dans l’Ouest

Comme le démontre la figure 8, c’est dans les quatre provinces de l’Ouest que le taux de donateurs aux organismes artistiques et culturels est le plus élevé : Manitoba (5 %), Colombie-Britannique (4 %), Alberta (aussi 4 %) et Saskatchewan (aussi 4 %). D’autre part, le taux global de donateurs varie très peu entre les provinces, la Colombie-Britannique ayant le taux le moins élevé (78 %).



[1] Un sondage global de 2003 des organismes sans but lucratif dirigés entièrement par des bénévoles avait constaté que « près de deux tiers (63 %) des organismes artistiques et culturels sont dirigés entièrement par des bénévoles, comparativement à 54 % de tous les organismes bénévoles et sans but lucratif ». Organismes artistiques et culturels au Canada, une fiche de renseignements fondée sur l’Enquête nationale de 2003 auprès des organismes à but non lucratif et des organismes bénévoles de Statistique Canada, Imagine Canada, 2006, p. 2.

[2] Le sondage n’a fait aucune distinction entre les dons pour les frais de fonctionnement, les campagnes d’immobilisations ou les fonds de dotation. Par conséquent, les résultats comprennent tous ces types de dons.

[3] Dans le présent rapport, tous les calculs, l’utilisation et l’interprétation des données de l’Enquête sociale générale sur les dons, le bénévolat et la participation de Statistique Canada relèvent entièrement de Hill Stratégies Recherche Inc.

[4] Le taux de réponse global de l’ESG-DBP de 2013 s’est élevé à 46 %. Dans le sondage, le bénévolat et les dons n’étaient pas limités aux organismes de bienfaisance, mais incluaient tous les types d’organismes à but non lucratif.

[5] Un emploi à temps plein d’une année complète correspond à 40 heures par semaine pendant 48 semaines. La valeur estimée du travail bénévole exclut les avantages sociaux et les coûts connexes. Les données sur la rémunération proviennent de Rémunération horaire moyenne des salariés rémunérés à l’heure, selon la branche d’activité de Statistique Canada : http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labr74n-fra.htm.

[6] Il y a eu une enquête semblable de bénévoles et de donateurs en 2000, mais il n’est pas possible d’établir des comparaisons avec son ensemble de données à cause de différences dans le contenu et la méthodologie de l’enquête.

[7] Ayant au moins 250 000 bénévoles au cours de la période.

[8] Les données pour tous les organismes sans but lucratif (utilisant le même ensemble de données) proviennent de Le bénévolat au Canada, 2004 à 2013, Maire Sinha, Statistique Canada, 18 juin 2015, page 5.

[9] Les données démographiques globales sont basées sur l’ensemble de données du ESG-DBP de 2013 et peuvent varier légèrement des autres estimations de la population.

[10] Les 24,1 millions de donateurs canadiens à n’importe quel type d’organisme sans but lucratif représentent 82 % de tous les Canadiens de 15 ans et plus.

[11] Basé sur le même ensemble de données que le reste de ce rapport, l’article de Statistique Canada Le bénévolat et les dons de bienfaisance au Canada (de Martin Turcotte, paru dans Mettre l’accent sur les Canadiens : résultats de l’Enquête sociale générale, 30 janvier 2015) est la source des données sur l’ensemble des dons.

[12] Lorsqu’on l’arrondit à une décimale, la part des dons au secteur des arts et de la culture passe de 1,0 % à 1,3 %.

[13] Pour lesquels des données uniformes sont disponibles au cours de toute la période.

[14] La question de l’enquête ne précisait pas le montant minimum.

[15] Le bénévolat et les dons de bienfaisance au Canada, Martin Turcotte, paru dans Mettre l’accent sur les Canadiens : résultats de l’Enquête sociale générale, Statistique Canada, 30 janvier 2015.

 

Rapport complet
PreviewAttachmentSize
Benevoles_donateurs2013.pdf1.65 MB
Résumé / autres ressources
PreviewAttachmentSize
Résumé (3 pages)439.27 KB