Pratiques, motivations et difficultés de l’investissement communautaire des entreprises

Constatations de l’Enquête canadienne sur les contributions des entreprises à la collectivité (présentation)

Publié par : 
Auteur : 

Basée sur le même sondage des pratiques d’investissement communautaire de 1 500 entreprises comme les autres rapports d’Imagine Canada ainsi que sur des tables rondes de consultation avec des représentants d’entreprises, cette présentation propose les résultats détaillés au sujet des pratiques, des motivations et des défis des investissements communautaires des entreprises. (Ce résumé de la présentation présente des résultats qui ne figurent pas dans le feuillet de documentation L’investissement communautaire des entreprises canadiennes : les parties prenantes, les montants, les moyens et les motivations.)

En ce qui concerne la perception qu’ont les entreprises des organismes à but non lucratif, le sondage a conclu que :

  • 73 % de toutes les entreprises conviennent que « les organismes de bienfaisance et à but non lucratif améliorent en général la qualité de vie au Canada ».
  • 94 % conviennent que « les entreprises et les organismes à but non lucratif peuvent bénéficier mutuellement d’une relation de collaboration ».
  • 74 % conviennent que « la plupart des entreprises qui font des dons à des organismes de bienfaisance le feraient même s’il n’y avait pas d’avantages pour les entreprises en contrepartie ».

Le sondage a constaté que 76 % de toutes les entreprises ont fait des dons à des organismes à but non lucratif, tandis que 97 % des grandes entreprises l’ont fait. Les grandes entreprises ont fait des dons d’un total de 174 millions de dollars. (La présentation ne précise pas les totaux des dons de toutes les entreprises.)

La moitié de toutes les entreprises (51%) ont fait des dons de marchandises ou de produits, tout comme 72 % des grandes entreprises. Tandis que 43 % de toutes les entreprises ont fait des dons de services, 59 % des grandes entreprises l’ont aussi fait. La valeur estimée des marchandises, produits ou services donnés par les grandes entreprises s’élevait à 96 millions de dollars.

Bien que seulement 14 % de toutes les entreprises aient fait des commandites, plus de la moitié des grandes entreprises (59 %) l’ont fait. Huit pour cent de toutes les entreprises et 26 % des grandes entreprises participent au marketing des causes sociales. La valeur des commandites et du marketing des causes sociales par les grandes entreprises est estimée à 64 millions de dollars.

Trente pour cent des entreprises ont contribué aux organismes artistiques et culturels, qui se classent sixièmes parmi les douze types d’organismes. Les entreprises sont les plus enclines à contribuer aux cinq types d’organismes à but non lucratif suivants :

  • Organismes de services sociaux (66 % des entreprises ont contribué à ces organismes).
  • Organismes de santé (également 66 %).
  • Organismes sportifs et récréatifs (58 %).
  • Hôpitaux (48 %).
  • Écoles publiques ou privées (36 %).

Les grandes entreprises estiment qu’il y a certains défis entourant leurs dons aux organismes à but non lucratif, y compris « la difficulté à répondre à l’augmentation des demandes » (74 % des grandes entreprises estiment que c’est un défi), « la difficulté à mesurer l’impact pour l’entreprise » (58 %), « la difficulté à gérer les attentes des nombreuses parties intéressées » (50 %), et « le manque de ressources de l’entreprise » (47 %).

Pour avoir plus d’impact, la présentation recommande que des stratégies soient élaborées pour maximiser l’impact pour les entreprises et la collectivité, que de nouveaux créneaux pour les investissements soient trouvés et que l’impact des dons soit mesuré afin qu’ils puissent être mieux ciblés.

Summary: 

Basée sur le même sondage des pratiques d’investissement communautaire de 1 500 entreprises comme les autres rapports d’Imagine Canada, cette présentation propose les résultats détaillés au sujet des pratiques, des motivations et des défis des investissements communautaires des entreprises. En ce qui concerne la perception qu’ont les entreprises des organismes à but non lucratif, le sondage a conclu que 73 % de toutes les entreprises conviennent que « les organismes de bienfaisance et à but non lucratif améliorent en général la qualité de vie au Canada ».