Profil statistique des galeries d’art de l’Ontario

Résumé public de l’échange de données de l’OAAG de 2003

Ce rapport, préparé par Hill Stratégies Recherche pour l'Association des galeries publiques de l'Ontario, renferme des données détaillées concernant les activités, les programmes artistiques, les entrées, la fréquentation, les collections, les activités d'éducation artistique et l'effectif ainsi que le financement d'immobilisations et de fonctionnement. Un total de 39 galeries d'art de 29 municipalités ontariennes ont déclaré des données en 2003. Le rapport comporte des comparaisons historiques basées sur les 21 galeries qui ont participé à l'échange de données de 1993.

En plus d'une analyse statistique, le rapport propose une description de l'évolution des activités des galeries du point de vue de leurs directeurs. Une grande majorité de directeurs indiquent que, au cours des dix années précédentes, il y a eu des augmentations de nature suivante :

  • dépenses;
  • recettes (mais plus de galeries font état d'augmentation de dépenses que de recettes);
  • activités communautaires;
  • capacité de suivre l'évolution technologique;
  • activités éducatives; et
  • marketing.

Une petite majorité de directeurs indiquent qu'il y a eu des améliorations aux locaux des galeries ou une augmentation du nombre de publications et d'expositions au cours des dix années précédentes.

Le rapport indique que « les résultats les plus contradictoires sont au plan du personnel, où 15 galeries font état d'une augmentation et de 13 d'une diminution. Il n'y a aucun changement au plan du personnel pour dix galeries. Une galerie déclare avoir connu une augmentation et diminution de son personnel. »

Les directeurs de galeries furent également invités à témoigner de leurs réussites et des défis qu'ils doivent relever. Les réussites les plus fréquentes sont au niveau des partenariats communautaires, des activités de rayonnement et de l'augmentation des recettes. Les directeurs mentionnent également les expositions, la programmation éducative, le développement et l'utilisation de collections, l'image de la galerie et les installations matérielles.

Au plan des défis, le rapport indique que « le financement demeure le défi le plus urgent que doivent relever les galeries de l'Ontario ». Les installations, les publics, la fréquentation, les ressources humaines, la planification stratégique et le développement de politiques et du conseil ou des bénévoles présentaient également souvent des défis.

Les résultats statistiques concernant les expositions des galeries et les honoraires des artistes indiquent que 37 galeries ont présenté un total de 555 expositions en 2002-2003 (15 en moyenne par galerie). Une ventilation de ces 555 expositions révèle que 434 d'entre elles ont leur origine dans la galerie. De plus, « il y a eu beaucoup plus d'expositions temporaires (428) que des collections permanentes des galeries (138) ». Les galeries publiques déclarent avoir payer des droits d'exposition à environ mille artistes.

Les galeries ont eu plus de 2,1 millions de visiteurs en 2002-2003. Le rapport observe que « le Musée des beaux-arts du Canada et le Musée des beaux-arts de l'Ontario ont attiré ensemble 1,2 million de visiteurs, soit plus de la moitié de tous les visiteurs aux 37 galeries ». De 1993 à 2003, le nombre de visiteurs a augmenté de 48 % dans les 21 galeries ayant déclaré des données au cours de ces deux années.

« Concernant les droits d'entrée, 20 galeries affirment n'en prélever aucun. Neuf misent sur les contributions volontaires et cinq ont des droits d'entrée obligatoires. Quatre autres galeries ont plusieurs politiques à cet égard (dont trois où l'entrée est gratuite). » Quant aux neuf galeries déclarant leurs droits d'entrée, le prix moyen d'un billet d'adulte était juste sous la barre des 7 $ en 2003. Les personnes âgées et les étudiants payaient eux environ 5 $.

Les collections permanentes des 34 galeries qui en maintiennent renferment 180 000 œuvres. Entre 1993 et 2003, il y a eu une augmentation de 29 % dans la taille des collections permanentes des 21 galeries déclarant des données au cours de ces deux années.

Parmi les 14 800 œuvres ajoutées aux collections permanentes en 2002-2003, 98 % d'entre elles proviennent de dons. Les œuvres données ont été évaluées à plus de 130 millions de dollars.

Les statistiques dans le rapport indique que les galeries publiques de l'Ontario sont très actives au plan de l'éducation artistique et des autres activités d'apprentissage des arts.

En ce qui a trait au personnel, le rapport observe que « plus de 3 600 bénévoles ont travaillé dans 30 galeries ontariennes en 2002-2003. Ce nombre est plus de trois fois l'effectif total des galeries de l'Ontario (1 100). »

Le rapport lève brièvement le voile sur les projets d'immobilisations des galeries d'art publiques de l'Ontario. Dix-neuf galeries déclarent des données sur environ 24 projets d'immobilisations pour lesquels ils ont reçu une forme de financement en 2002-2003. Le financement global pour les dépenses en capital a été de 10,6 millions de dollars en 2002-2003, dont 56 % provenait de sources privées, 24 % du gouvernement fédéral, 15 % des gouvernements municipaux et 4 % du gouvernement ontarien.

Trente-quatre galeries ont fourni des détails complets au sujet de leurs recettes et dépenses en 2002-2003. Une ventilation des recettes globales de 109,7 millions de dollars indique que 63 % est venu de sources gouvernementales, 25 % de recettes gagnées, 11 % de levées de fonds du secteur privé et 1 % d'autres sources. Les données du rapport indiquent que les petites galeries ont tendance à avoir une proportion plus élevée de recettes de sources privées, moins de financement public et moins de recettes gagnées.

Les 21 galeries à avoir fait des déclarations de données en 1993 et 2003 ont connu des changements très importants de leurs recettes. En tant que pourcentage des recettes globales, les recettes gagnées sont passées de 11 % à 25 %, celles du secteur privé ont augmenté de 4 % à 11 %, et celles de source publique ont diminué considérablement, passant de 85 % en 1993 à 63 % en 2003.

D'autre part, les résultats financiers de 1993 et de 2003 font état d'une augmentation des recettes globales de 71 % (ces chiffres ne reflètent pas l'inflation de 20 % au cours de cette période). Les levées de fonds dans le secteur privé ont presque quintuplées, tandis que les recettes gagnées ont presque quadruplées. En contraste, le financement public n'a augmenté que de 27 %, légèrement plus que l'inflation de 20 %.

Parmi les 34 galeries déclarant des données financières en 2003-2003, 16 ont encaissé un excédent, 4 ont équilibré leurs budgets et 14 ont dû éponger un déficit.

Summary: 
Ce rapport, préparé par Hill Stratégies Recherche pour l'Association des galeries publiques de l'Ontario, renferme des données détaillées concernant les activités, les programmes artistiques, les entrées, la fréquentation, les collections, les activités d'éducation artistique et l'effectif ainsi que le financement d'immobilisations et de fonctionnement. Un total de 39 galeries d'art de 29 municipalités ontariennes ont déclaré des données en 2003. Le rapport comporte des comparaisons historiques basées sur les 21 galeries qui ont participé à l'échange de données de 1993.
Legacy ID (artUID): 
50329