Projets de recherche sur les arts et la culture en Colombie-Britannique

Cette série de projets porte sur trois grandes initiatives de recherche : 1) une comparaison financière de 19 organismes artistiques, culturels et patrimoniaux de la Colombie-Britannique avec 38 organismes « pairs » dans d’autres provinces; 2) une analyse d’une enquête provinciale auprès des organismes artistiques, culturels et patrimoniaux; et 3) un résumé de 14 entrevues qualitatives « portant sur les ressources humaines, l’engagement communautaire et ses effets, la diversité, la nature entrepreneuriale des organismes artistiques de la Colombie-Britannique, et la nature de la réussite chez différents groupes ». Une présentation résume les principales constatations de tous les courants de recherche en plus de faire le point sur les données actuelles du secteur des arts de la Colombie-Britannique.

En se fondant sur les données de l’Agence de revenu du Canada sur les organismes de bienfaisance à vocation artistique, l’analyse financière constate que la plupart des organismes artistiques de la Colombie-Britannique ont reçu moins de financement de sources publiques fédérales et provinciales que les organismes comparables dans les autres provinces. Malgré une augmentation relative du financement provincial pour les organismes artistiques en Colombie-Britannique, comparativement aux autres provinces entre 2009-2010 et 2013-2014, « 62 % des organismes de la Colombie-Britannique continuent de recevoir un pourcentage moindre de l’ensemble de leurs revenus du gouvernement provincial » en 2013-2014. Toujours cette même année, la part du budget provenant des revenus gagnés des organismes de la province était supérieure à celle des organismes pairs, mais la part provenant du secteur privé était comparable entre les deux groupes.

Une enquête en ligne en 2015 a recueilli 206 réponses de types très différents d’organismes artistiques, culturels et patrimoniaux, l’éducation artistique étant le domaine le plus souvent signalé par les organismes. Comme le hasard n’a joué aucun rôle dans la sélection des répondants, il ne faut pas en conclure que les résultats sont représentatifs de tous les organismes artistiques, culturels et patrimoniaux de la Colombie-Britannique.

Les répondants font état « d’une fréquentation totale de 4 millions (l’équivalent de 88 % de la population de la Colombie-Britannique) », les entrées gratuites étant à l’origine de 44 % de ce nombre. Un répondant typique retient les services de 22 artistes, a environ l’équivalent de trois membres du personnel à temps plein et plus de 50 bénévoles, les dons de temps correspondant à environ un membre additionnel du personnel à temps plein. L’enquête révèle que 65 % des organismes répondants ont des membres du personnel qui font du travail non rémunéré pour le compte de l’organisme, et qu’une proportion semblable (66 %) « augmente le personnel lors des périodes de pointe » de l’année.

L’enquête a également constaté que les organismes artistiques, culturels et patrimoniaux de la Colombie-Britannique estiment que les effets de leur présence dans leur collectivité sont de nature suivante : 1) impact artistique, 2) susciter la réflexion, 3) éducation, et 4) encourager la créativité. Les organismes ont été interrogés au sujet de 26 différents enjeux qui peuvent être considérés leurs principales forces et principaux défis. La diversité de situation de ces organismes se voit dans le fait qu’au moins trois organismes affirment que les 26 enjeux sont tous « une principale force » et qu’au moins trois ont choisi tous ces mêmes 26 enjeux comme un « grand défi ». Quant aux principaux enjeux de l’avenir, cinq domaines sont le plus souvent choisis : capacité globale du personnel (53 % des répondants), la production de revenus gagnés (47 %), la santé financière générale (40 %), les équipements et les installations (32 %), et l’apport d’une assistance financière publique (29 %).

Le résumé des 14 entrevues qualitatives, réalisées entre juin et octobre 2015, met en valeur « les pratiques à succès des milieux artistiques de la Colombie-Britannique ». En ce qui a trait aux ressources humaines, le rapport indique que « tous les organismes artistiques et culturels manquent de ressources humaines, y compris ceux qui ont des assises financières assez solides. Le risque de surmenage est présent, de nombreux membres du personnel étant chargés de plusieurs rôles. » Toutefois, même dans le contexte de budgets limités, « il est essentiel d’investir dans les ressources humaines ». Dans le secteur des arts de la Colombie-Britannique, il y a peu de soutien pour le développement professionnel, sans compter que la préparation de la relève n’est pas du tout évidente. Quant à l’engagement et l’incidence communautaires, les entrevues démontrent que les organismes artistiques de la province ont des « effets marqués sur la vie des gens » et qu’un « engagement communautaire réussi exige réflexion et méthode ». Du côté de la diversité, ce rapport de recherche qualitative indique que les organismes artistiques de la Colombie-Britannique « ont des programmes conçus expressément pour un vaste éventail de personne et de points de vue, y compris pour les jeunes, les populations autochtones, les différents milieux économiques et sociaux, les capacités physiques et intellectuelles, la diversité culturelle et les communautés géographiques ». Le rapport résume également les conclusions dans deux autres domaines qui ne faisaient pas partie des enjeux prévus, mais qui sont assez importants pour justifier un bref sommaire, l’entrepreneuriat dans les arts et la nature de la réussite dans les organismes artistiques de la Colombie-Britannique.

Summary: 

Cette série de projets porte sur trois grandes initiatives de recherche : 1) une comparaison financière de 19 organismes artistiques, culturels et patrimoniaux de la Colombie-Britannique avec 38 organismes « pairs » dans d’autres provinces; 2) une analyse d’une enquête provinciale auprès des organismes artistiques, culturels et patrimoniaux; et 3) un résumé de 14 entrevues qualitatives « portant sur les ressources humaines, l’engagement communautaire et ses effets, la diversité, la nature entrepreneuriale des organismes artistiques de la Colombie-Britannique, et la nature de la réussite chez différents groupes ».