Résultats du sondage Oui, je danse : un sondage auprès de ceux et celles qui dansent au Canada

Étude cartographique de la danse au Canada

Cette enquête à grande échelle, à laquelle ont participé 8 124 Canadiens de 16 ans ou plus, avait pour but « de dresser un portrait plus clair des gens qui dansent au Canada et de savoir où et pourquoi ils dansent ». Malgré la grande taille de l’échantillon, le rapport rappelle qu’il « n’est pas représentatif de tous ceux et celles qui en font partie [de l’univers de la pratique de la danse]. Les résultats ont donc été analysés en tenant compte de ce facteur. » Soixante-dix-sept pour cent des répondants étaient des femmes.

Les répondants ont fait état de 190 différentes formes de danse auxquelles ils participent. Les chercheurs ont groupé ces formes de danse en catégories, les plus populaires étant la danse contemporaine et moderne (mentionnée par 34 % des répondants), la danse de salon et la danse sociale (26 %), les danses européennes traditionnelles et folkloriques (22 %), le ballet (19 %) et les « formes de danses country et canadiennes » (16 %). (Le site www.cercledeladanse.ca propose un « guide interactif des 100 formes de danse les plus populaires au Canada ».)

La majorité des répondants « participent à des activités de danse de manière récréative » (5 948, ou 73 %). Les autres répondants étaient des professionnels de la danse (2 176, ou 27 %). Les non-professionnels affirment danser par plaisir (94 %), pour faire de l’exercice et du conditionnement physique (81 %) et pour avoir les liens sociaux (72 %). L’expression artistique est la quatrième raison de danser la plus souvent invoquée (42 %). La vaste majorité des personnes qui participent à des activités de danse de manière récréative suivent des cours de danse (83 %) et dansent au sein d’un groupe (81 %). La moitié (51 %) des répondants danse devant un public ou participe à des compétitions. En moyenne, les personnes qui dansent par plaisir participent à 6,5 heures d’activités de danse par semaine, le plus souvent dans le cadre d’un groupe ou d’une association communautaire (72 %), et elles le font depuis presque 17 ans.

Quant aux professionnels de la danse, près de la moitié d’entre eux affirment que l’enseignement de la danse est leur principale fonction en danse professionnelle (47 %), suivi des prestations (32 %) et de la chorégraphie (16 %). Les professionnels de la danse estiment qu’ils dansent parce que c’est leur forme d’expression artistique (78 %), par plaisir (76 %), parce que c’est leur travail (61 %) et pour des prestations (57 %). Les professionnels de la danse qui ont suivi une formation dans une école ou un programme de danse ont reçu en moyenne 9,5 années de formation avant de commencer leur carrière. En moyenne, les professionnels de la danse tirent des revenus de la danse depuis presque 12 ans.

Le revenu moyen des professionnels de la danse est de 32 000 $, y compris 54 % qui proviennent d’activités de danse et 46 % d’activités autres que la danse. La semaine de travail moyenne des professionnels de la danse est de 48,5 heures, dont 40,6 heures qui sont payées. Les autres 7,9 heures non rémunérées sont consacrées à des activités de danse et non à d’autres activités. Les heures non rémunérées représentent 29 % de toutes les heures consacrées aux activités de danse par des professionnels de la danse.

Summary: 

Cette enquête à grande échelle, à laquelle ont participé 8 124 Canadiens de 16 ans ou plus, avait pour but « de dresser un portrait plus clair des gens qui dansent au Canada et de savoir où et pourquoi ils dansent ». La majorité des répondants « participent à des activités de danse de manière récréative » (5 948, ou 73 %). Les autres répondants étaient des professionnels de la danse (2 176, ou 27 %). Les répondants ont fait état de 190 différentes formes de danse auxquelles ils participent.