In Uncategorised

Lecture et achat de livres pour la détente : sondage national 2005

janvier 5, 20065 janvier 2006

Lien d'article
http://www.pch.gc.ca/pc-ch/pubs/lalpd-rbbp/index_f.cfm

Réalisé en janvier 2005, ce sondage auprès de 2 000 Canadiens de 16 ans et plus révèle qu’une vaste majorité de Canadiens – 87 % – ont lu un livre pour la détente au cours de la dernière année. Plus de la moitié des Canadiens lisent des livres pour la détente « tous les jours » ou « presque tous les jours ». En moyenne, on affirme avoir lu 17 livres pour la détente en 2004.

Les femmes, les gens ayant des niveaux de scolarité élevés et les anglophones ont des taux de lecture plus élevés que leurs homologues démographiques. Le rapport indique que les francophones hors Québec ont un taux de lecture particulièrement bas. De plus, il constate que beaucoup de Canadiens peu scolarisés lisent régulièrement. Les autres résultats du sondage portent sur l’utilisation d’Internet et le nombre de livres à la maison.

Contrairement à un rapport américain récent préparé par Hill Stratégies Recherche, le sondage de Patrimoine canadien indique que les taux de lecture n’ont pas changé au Canada depuis une étude semblable en 1991.

Selon ce sondage, les genres de livres les plus lus sont : 1) mystère, suspense et aventure; 2) science fiction, fantastique et horreur; et 3) romans d’amour. Toutefois, les ouvrages de science fiction et les romans d’amour sont également les genres de livres que le plus grand nombre de Canadiens « n’envisageraient pas de lire ».

Les sources les plus importantes d’information au sujet des livres sont des recommandations des amis, des cadeaux, des comptes-rendus et des publicités.

Environ deux tiers des répondants ont lu au moins un livre d’un auteur canadien au cours de la dernière année, bien qu’un pourcentage semblable de répondants affirment « ne pas » ou « peu » connaître les auteurs canadiens.

Dix pour cent des répondants ont lu au moins un livre électronique, tandis que le même pourcentage a écouté un livre sonore en 2004.

Malgré les taux de lecture relativement élevés, 62 % des répondants étaient d’accord que « la lecture, en tant qu’activité de loisir, est menacée dans notre société actuelle », tandis que 40 % préfèrent faire autre chose que lire. Sur une note plus positive, 82 % des répondants conviennent « qu’il sera très important dans la prochaine décennie de posséder de bonnes habiletés à lire ».

Trente-cinq pour cent des répondants estiment qu’Internet réduit les habiletés de lire, tandis qu’un pourcentage identique pense qu’Internet améliore ces habiletés. Les autres sont d’avis qu’Internet n’a aucun effet sur ces habiletés ou ne savent pas.

Le niveau élevé de lecture de livres est semblable aux conclusions d’un sondage réalisé pour le compte de l’Association d’études canadiennes (voir Recherches sur les arts, vol. 3, no 1). Ce sondage de 2 002 Canadiens de 18 ans et plus a révélé que 85 % des Canadiens avaient lu au moins un livre au cours des six mois avant le sondage (décembre 2002).

Toutefois, le taux de lecture est beaucoup plus élevé que ce que permettait de croire un sondage récent sur la littératie adulte (voir Recherches sur les arts, vol. 4, no 3), qui indiquait qu’environ 15 % des Canadiens se classaient au niveau de rendement le plus bas sur l’échelle de la lecture de texte suivi et un autre 27 % au deuxième niveau le plus bas.

Le sondage de Patrimoine canadien indique que 81 % des Canadiens ont acheté un livre par loisir au cours de la dernière année, tandis qu’un rapport récent sur les dépenses consacrées aux livres, basé sur une vaste enquête sur les dépenses de consommation, indiquait que 48 % des ménages canadiens avaient acheté un livre en 2001 (voir ci-dessous). Selon le sondage de Patrimoine canadien, les facteurs les plus influents dans les décisions d’acheter des livres sont le sujet et le type de livre, l’auteur et le prix. En moyenne, les répondants ont consacré 147 $ à l’achat de livres en 2004.

Le sondage de Patrimoine canadien révèle également que 40 % des Canadiens ont emprunté un livre par loisir d’une bibliothèque en 2004, enregistrant en moyenne cinq visites chacun à une bibliothèque publique.

Le rapport comporte beaucoup plus de détails sur ces facteurs et d’autres indicateurs entourant la lecture. Des tableaux statistiques détaillés sont donnés en annexe.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date