In Uncategorised

Estimations des provinces de l’Atlantique du Compte satellite de la culture provincial et territorial, 2010

août 19, 201519 août 2015

la publication
Avantages économiques de la culture

Lien d'article
http://www.statcan.gc.ca/pub/13-604-m/13-604-m2015079-fra.htm

Nouveau-Brunswick

L’apport direct des industries culturelles au PIB du Nouveau-Brunswick s’élevait à 628 millions $ en 2010, ce qui correspond à 2,3 % du PIB provincial. La valeur ajoutée du secteur culturel de cette province, en tant que proportion du PIB provincial total, était bien inférieure à la moyenne canadienne (3,4 %). Les industries culturelles du Nouveau-Brunswick représentent 1,2 % du PIB canadien du secteur culturel. En 2010, les industries culturelles qui ont contribué le plus au PIB culturel du Nouveau-Brunswick sont l’audiovisuel et les médias interactifs (138 millions $), les arts visuels et appliqués (136 millions $) et les écrits et ouvrages publiés (103 millions $).

En 2010, 9 500 emplois étaient directement liés aux industries culturelles du Nouveau-Brunswick, soit 2,6 % de tous les emplois de la province. Ce pourcentage est inférieur à la moyenne nationale (4,1 %). Ces emplois représentent 1,4 % des emplois du secteur culturel du Canada.

Au Nouveau-Brunswick, le PIB des industries culturelles est légèrement supérieur à celui de l’hébergement et des services de restauration (587 millions $) et des services publics (621 millions $), tout en étant légèrement inférieur à la valeur ajoutée de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (660 millions $) et de l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz (725 millions $). La valeur ajoutée du secteur culturel est très inférieure à celle du transport et de l’entreposage (1,3 milliard $) et de la construction (2,1 milliards $).

Le CSCPT propose également des estimations du PIB des industries du sport en 2010 (91 millions $, ou 0,3 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (628 millions $) est environ sept fois supérieure à l’estimation du secteur du sport.

 

Nouvelle-Écosse

L’apport direct des industries culturelles au PIB de la Nouvelle-Écosse s’élevait à 1,1 milliard $ en 2010, ou 3,4 % du PIB provincial. La valeur ajoutée du secteur culturel de cette province, en tant que proportion du PIB provincial total, était égale à la moyenne canadienne (3,4 %). Les industries culturelles de la Nouvelle-Écosse représentent 2,1 % du PIB canadien du secteur culturel. En 2010, les industries culturelles qui ont contribué le plus au PIB culturel de la Nouvelle-Écosse sont l’audiovisuel et les médias interactifs (350 millions $), les arts visuels et appliqués (210 millions $) et les écrits et ouvrages publiés (203 millions $).

En 2010, 17 200 emplois étaient directement liés aux industries culturelles de la Nouvelle-Écosse, soit 3,7 % de tous les emplois de la province. Ce pourcentage est inférieur à la moyenne nationale (4,1 %). Ces emplois représentent 2,4 % des emplois du secteur culturel du Canada.

En Nouvelle-Écosse, le PIB des industries culturelles est supérieur à celui des services publics (635 millions $), de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (698 millions $), de l’hébergement et des services de restauration (787 millions $), et de l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz (797 millions $), tout en étant égal à la valeur ajoutée du transport et de l’entreposage (1,1 milliard $). La valeur ajoutée du secteur culturel est inférieure à celle de la construction (2,1 milliards $) et du commerce de détail (2,3 milliards $).

Le CSCPT propose également des estimations du PIB des industries du sport en 2010 (106 millions $, soit 0,3 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (1,1 milliard $) est presque 11 fois supérieure à l’estimation du sport.

 

Île-du-Prince-Édouard

L’apport direct des industries culturelles au PIB de l’Île-du-Prince-Édouard s’élevait à 190 millions $ en 2010 (3,9 % du PIB provincial). La valeur ajoutée du secteur culturel de cette province, en tant que proportion du PIB provincial total, était supérieure à la moyenne canadienne (3,4 %). Les industries culturelles de l’Île-du-Prince-Édouard représentent 0,4 % du PIB canadien du secteur culturel. En 2010, les industries culturelles qui ont contribué le plus au PIB culturel de l’Île-du-Prince-Édouard sont l’audiovisuel et les médias interactifs (74 millions $), les arts visuels et appliqués (33 millions $) et les écrits et ouvrages publiés (21 millions $).

En 2010, 2 400 emplois étaient directement liés aux industries culturelles de l’Île-du-Prince-Édouard, soit 3,4 % de tous les emplois de la province. Ce pourcentage est inférieur à la moyenne nationale (4,1 %). Ces emplois représentent 0,3 % des emplois du secteur culturel du Canada.

À l’Île-du-Prince-Édouard, le PIB des industries culturelles est supérieur à celui des services publics (60 millions $), du transport et de l’entreposage (140 millions $), et de l’hébergement et des services de restauration (également 140 millions $). D’autre part, la valeur ajoutée de la culture est inférieure à celle de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (247 millions $) et à celle de la construction (305 millions $).

Le CSCPT propose également des estimations du PIB des industries du sport en 2010 (26 millions $, ou 0,5 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (190 millions $) est sept fois supérieure à l’estimation du secteur du sport.

 

Terre-Neuve-et-Labrador

L’apport direct des industries culturelles au PIB de Terre-Neuve-et-Labrador s’élevait à 424 millions $ en 2010, ce qui correspond à 1,6 % du PIB provincial. La valeur ajoutée du secteur culturel de cette province, en tant que proportion du PIB provincial total, était bien inférieure à la moyenne canadienne (3,4 %). Les industries culturelles de Terre-Neuve-et-Labrador représentent 0,8 % du PIB canadien du secteur culturel. En 2010, les industries culturelles qui ont contribué le plus au PIB culturel de Terre-Neuve-et-Labrador sont l’audiovisuel et les médias interactifs (103 millions $), les arts visuels et appliqués (61 millions $) et les écrits et ouvrages publiés (60 millions $).

En 2010, 5 800 emplois étaient directement liés aux industries culturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, soit 2,7 % de tous les emplois de la province. Ce pourcentage est bien inférieur à la moyenne nationale (4,1 %). Ces emplois représentent 0,8 % des emplois du secteur culturel du Canada.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le PIB des industries culturelles est supérieur à celui de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (347 millions $) et de l’hébergement et des services de restauration (409 millions $). Toutefois, la valeur ajoutée du secteur culturel est inférieure à celle du transport et de l’entreposage (615 millions $), des services publics (672 millions $), et de la construction (1,9 milliard $).

Le CSCPT propose également des estimations du PIB des industries du sport en 2010 (49 millions $, ou 0,2 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (424 millions $) est neuf fois supérieure à l’estimation du sport.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date