In Uncategorised

Estimations nationales des Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture, 2010 à 2014

juin 22, 201622 juin 2016

la publication
Avantages économiques de la culture

Lien d'article
http://www.statcan.gc.ca/pub/13-604-m/13-604-m2016081-fra.htm

En utilisant la perspective de l’industrie, Statistique Canada estime que les retombées économiques directes des industries culturelles (aussi appelées la valeur ajoutée ou le produit intérieur brut) s’élevaient à 61,7 milliards de dollars au Canada en 2014, soit 3,3 % du PIB du pays. En 2014, il y avait 700 100 emplois directement reliés aux industries culturelles, ou 3,9 % des 18,1 millions d’emplois au pays. (La donnée sur les emplois comprend les emplois à temps plein et à temps partiel, les emplois pour une partie de l’année étant inclus au prorata.)

En se basant sur la perspective du produit, les retombées économiques directes des produits culturels sont estimées à 54,6 milliards de dollars au Canada en 2014, ou 3,0 % du PIB du Canada. L’estimation des emplois était de 630 500 en 2014, ou 3,5 % de tous les emplois au pays. Certains principaux contributeurs au PIB des produits culturels incluent :

  • Médias audiovisuels et interactifs : 18,4 milliards de dollars.
  • Arts visuels et appliqués : 11,2 milliards de dollars.
  • Œuvres écrites et publiées : 9,7 milliards de dollars.
  • Spectacles sur scène : 2,5 milliards de dollars.
  • Patrimoine et bibliothèques : 0,8 milliard de dollars.
  • Enregistrements sonores : 0,6 milliard de dollars.

Ces données ne permettent pas de faire une estimation de la valeur ajoutée des arts (c’est-à-dire, distincte des autres éléments culturels et patrimoniaux), puisque de nombreux éléments des arts sont inclus dans des catégories plus vastes avec d’autres éléments culturels et patrimoniaux.

Au niveau national, le PIB des industries culturelles est très supérieur à la valeur ajoutée de l’agriculture, de la pêche et de la chasse (29 milliards $), les services d’hébergement et d’alimentation (38 milliards $), et les services publics (43 milliards $). D’autre part, la valeur ajoutée des industries culturelles est inférieure à celles du transport et de l’entreposage (78 milliards $), des services éducatifs (95 milliards $) et de la construction (140 milliards $).

Le rapport fournit également des estimations des retombées économiques directes des industries du sport en 2014 (6,1 milliards $, soit 0,3 % du PIB du Canada). Les retombées économiques directes de la culture (61,7 milliards $) sont dix fois plus élevées que l’estimation du sport (6,1 milliards $). De façon semblable, l’estimation des emplois dans le secteur culturel (700 100) est presque sept fois plus élevée que celle du secteur des sports (103 700).

Entre 2010 et 2014, le PIB des industries culturelles a progressé de 16 %. (Les chiffres dans ce résumé n’ont pas été ajustés pour l’inflation.) Au cours de cette période, l’ensemble de l’économie du Canada a augmenté de 19 %, se soldant par une légère diminution de la part des industries culturelles dans l’économie globale, qui est passée de 3,4 % en 2010 à 3,3 % en 2014.

En utilisant la perspective du produit, les produits culturels spécifiques qui ont connu une augmentation de la valeur ajoutée égale ou supérieure à l’ensemble de l’économie entre 2010 et 2014 (19 %) comprennent les médias audiovisuels et interactifs (25 %), le patrimoine et les bibliothèques (23 %), les arts visuels et appliqués (20 %), et les spectacles sur scène (19 %). Les produits culturels qui n’ont pas eu une forte augmentation comprennent les enregistrements sonores (augmentation de 1 %) et les œuvres écrites et publiées (diminution de 3 %).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date