In Uncategorised

Participation aux activités artistiques et culturelles des enfants et jeunes : observations tirées de l’étude Grandir en Irlande

(Arts and Culture Participation Among Children and Young People: Insights from the Growing Up in Ireland Study)

mai 29, 201929 mai 2019

la publication
Éducation artistique / participation des jeunes aux arts
éditeur

Conseil des arts de l’Irlande

Auteur

Dr Emer Smyth et Economic and Social Research Institute

Lien d'article
http://www.artscouncil.ie/Publications/All/Arts-and-cultural-participation-among-children-and-young-people-%E2%80%93-Insights-from-the-Growing-Up-in-Ireland-study/

Basé sur les données de l’enquête longitudinale Growing Up in Ireland (GUI), ce rapport examine la participation aux activités artistiques et culturelles chez les enfants de trois, cinq, neuf et 13 ans, y compris les activités structurées (comme des leçons et des sorties de musique, de danse et de théâtre) et la participation informelle (comme regarder la télévision, l’engagement numérique et lire par plaisir).

Le rapport s’intéresse à plusieurs questions de recherche comme quels groupes d’enfants ont le plus tendance à s’intéresser à certaines activités culturelles et quels résultats (tant scolaire que se rapportant au bien-être) sont associés à la participation culturelle à chaque niveau d’âge.

Chez les groupes de trois et cinq ans, le rapport constate que « même à ce jeune âge, les différences de genre et sociales sont apparentes dans l’exposition des enfants aux activités culturelles ». Le rapport observe que les enfants de parents fortement scolarisés ayant un revenu élevé ont plus tendance à participer à des activités artistiques et culturelles.

Chez les groupes de 9 et 13 ans, le rapport affirme que la participation à des activités culturelles et à des cours structurés est plus fréquente tout en étant « très différenciée selon les antécédents sociaux et le genre, les filles de familles fortunées ayant le niveau le plus élevé de participation ».

L’enquête GUI a également examiné « deux groupes d’enfants généralement sous représentés dans les études actuelles » : les enfants de familles migrantes et les enfants handicapés. Les deux groupes ont tendance à avoir des niveaux élevés de temps passé devant les écrans, mais « les familles des enfants handicapés… passent plus de temps à lire et à chanter avec eux (à trois ans) et à les accompagner à des visites éducatives ou à la bibliothèque (à cinq ans) ».

Au niveau des résultats, l’étude constate une amélioration du vocabulaire chez les enfants qui regardent davantage la télévision à trois et à cinq ans ainsi que « plus de difficultés socioaffectives ». La lecture de livres contribue également au bien-être socioaffectif et à la confiance en soi à l’école.

La nature longitudinale de l’enquête « permet une analyse de l’influence de la participation aux activités artistiques et culturelles sur les résultats des enfants », particulièrement pour le développement cognitif et « le bien-être socioaffectif ». Le rapport observe que « les tendances de participation culturelle sont établies à un jeune âge » et qu’une intervention précoce est bénéfique aux jeunes enfants de tous les groupes.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date