In Uncategorised

Estimations des retombées économiques directes de la culture dans les provinces de l’Atlantique en 2017

juin 19, 201919 juin 2019

la publication
Avantages économiques de la culture en 2017
éditeur

Statistique Canada

Lien d'article
https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/190425/dq190425b-fra.htm

Nouveau-Brunswick

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 550 millions de dollars au Nouveau-Brunswick en 2017, soit 718 dollars par personne, ou 1,7 % du PIB provincial. L’estimation des emplois était de 7 600 en 2017, ou 2,1 % de tous les emplois dans la province. La valeur ajoutée des produits culturels au Nouveau-Brunswick, en tant que proportion du PIB provincial total (1,7 %), est inférieure à la moyenne canadienne (2,7 %). Les retombées sur l’emploi sont également inférieures à la moyenne canadienne (2,1 % au Nouveau-Brunswick c. moyenne nationale de 3,5 %).

Entre 2010 et 2017, le PIB des produits culturels a diminué par 6 % au Nouveau-Brunswick. Par conséquent, il y a eu une diminution de la part des produits culturels dans l’ensemble de l’économie, qui est passée de 2,1 % en 2010 à 1,7 % en 2017.

Les retombées économiques directes des industries culturelles au PIB sont estimées à 575 millions de dollars au Nouveau-Brunswick en 2017, ce qui correspond à 750 dollars par personne, ou 1,7 % du PIB provincial. En 2017, 8 100 emplois étaient directement liés aux industries culturelles au Nouveau-Brunswick, ou 2,3 % de tous les emplois dans la province.

Au Nouveau-Brunswick, le PIB des industries culturelles (575 millions $) est inférieur à la valeur ajoutée de l’hébergement et des services de restauration (707 millions $), des services publics (1,0 milliard $), de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (1,1 milliard $), du transport et de l’entreposage (1,7 milliard $), des services d’enseignement (2,0 milliards $) et de la construction (2,3 milliards $).

Les IPTC proposent également une estimation du PIB des industries du sport (95 millions $ en 2017, ou 0,3 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (575 millions $) est six fois supérieure à l’estimation du sport.

 

Nouvelle-Écosse

Statistique Canada estime que les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 929 millions de dollars en Nouvelle-Écosse en 2017, ce qui correspond à 977 dollars par personne, ou 2,4 % du PIB provincial. L’estimation des emplois était de 13 100 en 2017, ou 2,8 % de tous les emplois dans la province. La valeur ajoutée des produits culturels en Nouvelle-Écosse, en tant que proportion du PIB provincial total (2,4 %), est légèrement en dessous de la moyenne canadienne (2,7 %). Les retombées sur l’emploi sont également moins élevées que la moyenne canadienne (2,8 % en Nouvelle-Écosse et 3,5 % au pays au complet).

Entre 2010 et 2017, le PIB des produits culturels a progressé de 20 % en Nouvelle-Écosse. La croissance de l’économie provinciale s’est traduite par une augmentation de la part des produits culturels dans l’ensemble de l’économie (de 2,3 % en 2010 à 2,4 % en 2017).

Les retombées économiques directes des industries culturelles au PIB sont estimées à 1,5 milliard $ en Nouvelle-Écosse en 2017, soit 1 579 dollars par personne, ou 3,9 % du PIB provincial. En 2017, 15 200 emplois étaient directement liés aux industries culturelles en Nouvelle-Écosse, ou 3,3 % de tous les emplois dans la province.

En Nouvelle-Écosse, le PIB des industries culturelles (1,5 milliard $) est supérieur à la valeur ajoutée des services publics (817 millions $), de l’hébergement et des services de restauration (1,0 milliard $), de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (1,2 milliard $), et du transport et de l’entreposage (1,4 milliard $). Toutefois, la valeur ajoutée de la culture est inférieure à celle de la construction (2,3 milliards $) et des services d’enseignement (2,7 milliards $).

Statistique Canada fournit également des estimations des retombées économiques directes des industries du sport en 2017 (185 millions $, soit 0,5 % du PIB de la province). Les retombées économiques directes de la culture (1,5 milliard $) sont huit fois plus élevées que l’estimation du sport.

 

Île-du-Prince-Édouard

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 109 millions de dollars à l’Île-du-Prince-Édouard en 2017, soit 724 dollars par personne, ou 1,8 % du PIB provincial. L’estimation des emplois culturels était de 1 500 en 2017, ou 2,1 % de tous les emplois dans la province. La valeur ajoutée des produits culturels à l’Île-du-Prince-Édouard, en tant que proportion du PIB provincial total (1,8 %), est inférieure à la moyenne canadienne (2,7 %). Les retombées sur l’emploi sont également inférieures à la moyenne canadienne (2,1 % à l’Île-du-Prince-Édouard c. moyenne nationale de 3,5 %).

Entre 2010 et 2017, le PIB des produits culturels a diminué de 1 % à l’Île-du-Prince-Édouard. La croissance de l’économie provinciale s’est traduite par une diminution de la part des produits culturels dans l’ensemble de l’économie, qui est passée de 2,3 % en 2010 à 1,8 % en 2017.

Les retombées économiques directes des industries culturelles au PIB sont estimées à 159 millions de dollars à l’Île-du-Prince-Édouard en 2017, ce qui correspond à 1 053 dollars par personne, ou 2,6 % du PIB provincial. En 2017, 1 700 emplois étaient directement liés aux industries culturelles à l’Île-du-Prince-Édouard, ou 2,3 % de tous les emplois dans la province.

À l’Île-du-Prince-Édouard, le PIB des industries culturelles (159 millions $) est supérieur à la valeur ajoutée des services publics (89 millions $). Toutefois, la valeur ajoutée de la culture est inférieure à celle de l’hébergement et des services de restauration (186 millions $); du transport et de l’entreposage (211 millions $); de la construction (357 millions $); de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (420 millions $); et des services d’enseignement (431 millions $).

Les IPTC proposent également une estimation du PIB des industries du sport (27 millions $ en 2017, ou 0,4 % du PIB de la province). La valeur ajoutée de la culture (159 millions $) est presque six fois supérieure à l’estimation du sport.

 

Terre-Neuve-et-Labrador

Statistique Canada estime que les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 451 millions de dollars à Terre-Neuve-et-Labrador en 2017, ce qui correspond à 854 dollars par personne, ou 1,5 % du PIB provincial. L’estimation des emplois était de 4 700 en 2017, ou 2,1 % de tous les emplois dans la province. La valeur ajoutée des produits culturels à Terre-Neuve-et-Labrador, en tant que proportion du PIB provincial total (1,5 %), est en dessous de la moyenne canadienne (2,7 %). Les retombées sur l’emploi sont également moins élevées que la moyenne canadienne (2,1 % à Terre-Neuve-et-Labrador et 3,5 % au pays au complet).

Entre 2010 et 2017, le PIB des produits culturels a progressé de 19 % à Terre-Neuve-et-Labrador. La croissance semblable de l’économie provinciale s’est traduite par une très légère augmentation de la part des produits culturels dans l’ensemble de l’économie (de 1,4 % en 2010 à 1,5 % en 2017).

En utilisant la perspective de l’industrie, les retombées économiques directes des industries culturelles au PIB sont estimées à 608 millions $ à Terre-Neuve-et-Labrador en 2017, soit 1 150 dollars par personne, ou 2,0 % du PIB provincial. En 2017, 5 500 emplois étaient directement liés aux industries culturelles à Terre-Neuve-et-Labrador, ou 2,5 % de tous les emplois dans la province.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le PIB des industries culturelles (608 millions $) est semblable à la valeur ajoutée de l’hébergement et des services de restauration (591 millions $) et de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (631 millions $). La valeur ajoutée de la culture est inférieure à celle des services publics (600 millions $), du transport et de l’entreposage (1,1 milliard $), des services d’enseignement (1,7 milliard $) et de la construction (3,9 milliards $).

Statistique Canada fournit également des estimations des retombées économiques directes des industries du sport en 2017 (84 millions $, soit 0,3 % du PIB de la province). Les retombées économiques directes de la culture (608 millions $) sont plus de sept fois plus élevées que l’estimation du sport.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date