In Uncategorised

Revenus des artistes des arts visuels : données de 2016

(Livelihoods of Visual Artists: 2016 Data Report)

juillet 31, 201931 juillet 2019

la publication
Situation des artistes
éditeur

Arts Council England

Auteur

TBR

Lien d'article
https://www.artscouncil.org.uk/publication/livelihoods-visual-artists-report

Se décrivant comme « une étude approfondie sur la vie et la carrière des artistes des arts visuels en Angleterre », ce rapport examine les revenus de ces artistes, les facteurs qui influent sur leur cheminement professionnel et leurs concentrations géographiques. Il repose sur les données d’un sondage auprès de 2 007 artistes en mars 2016, « le plus vaste sondage d’artistes mené en Angleterre » précisent les auteurs. Comme avec tous les sondages à participation volontaire et non aléatoire, on ne sait jamais si les réponses proviennent d’un échantillon représentatif de tous les artistes des arts visuels en Angleterre.

Le rapport constate que le revenu total moyen des artistes des arts visuels était de 16 500 livres en 2015 (l’équivalent de 27 700 $ CA), et que le revenu moyen retiré d’une pratique artistique était de 6 020 livres (l’équivalent de 10 100 $ CA). Lorsqu’on leur demande s’ils peuvent vivre du revenu tiré d’une pratique artistique :

  • 90 % des artistes affirment ne pas gagner assez de leur pratique artistique pour en vivre.
  • 7 % d’entre eux estiment qu’on « peut en vivre, mais tout juste ».
  • 3 % indiquent que « le revenu provenant de leur pratique artistique leur permet de vivre confortablement ».

Étant donné la situation, 69 % des artistes des arts visuels ont un autre emploi pour arrondir leurs fins de mois.

Les répondants ont été sondés au sujet des principaux facteurs qui les motivent et les incitent à « développer et faire cheminer » leurs carrières. Les facteurs les plus importants sont « avoir la possibilité d’exposer, de se représenter ou de publier à un moment critique (48 %); le soutien des familles/amis/pairs (43 %); et le talent artistique (34 %) ».

Lorsqu’on les interroge sur les obstacles à la poursuite de leurs carrières, les répondants mentionnent « l’absence de rendement financier (80 %), le manque de temps pour sa pratique artistique (62 %), et l’absence d’accès aux subventions ou mesures de soutien financier (56 %) ». Le rapport observe que « malgré ces obstacles qui font qu’il est difficile de vivre uniquement de sa pratique artistique, les artistes ne se découragent pas pour autant puisque 94 % d’entre eux comptent poursuivre leur carrière artistique. »

L’examen de la répartition géographique des artistes des arts visuels révèle qu’ils sont « situés de façon disproportionnée à Londres, où l’on retrouve 29 % des répondants, alors que celle-ci ne renferme que 16 % de la population de l’Angleterre ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date