In Uncategorised

Mesurer les incidences des initiatives artistiques et culturelles après la catastrophe à Christchurch

Revue de la littérature (Gauging the Impacts of Post-Disaster Arts and Culture Initiatives in Christchurch)

janvier 15, 202015 janvier 2020

la publication
Retombées sociales : Le rôle des arts dans la reconstruction et la réinstallation après une crise
éditeur

Ministère de la Culture et du Patrimoine de la Nouvelle-Zélande

Auteur

Life and Vacant Spaces Charitable Trust (Christchurch)

Lien d'article
http://www.mch.govt.nz/gauging-impacts-post-disaster-arts-and-culture-initiatives-christchurch

Cette revue de la littérature examine « les incidences des programmes créatifs et artistiques après catastrophe à Christchurch [Nouvelle-Zélande] sur le bien-être social, culturel et économique de la collectivité ainsi que sur la santé de ses résidents », en ayant recours à « des articles savants, des actes de conférences, des publications indépendantes, des sondages sur le bien-être, des évaluations d’impact et des données brutes non interprétées ». La bibliographie annotée du rapport énumère 35 publications traitant de la reconstruction et du rétablissement de Christchurch.

L’étude de la littérature a constaté que les recherches ont tendance à se fier à des méthodes qualitatives comme des entrevues, des observations de participants et des analyses théoriques. Seules quelques études utilisent des méthodes de sondage quantitatives.

Les auteurs signalent que bon nombre des études n’évaluent pas directement comment les diverses initiatives artistiques et créatives influencent le bien-être collectif; « au lieu, elles évaluent souvent une initiative artistique quelconque à partir du point de vue d’une autre discipline, avec uniquement des preuves indirectes qu’elle a eu une incidence positive sur le bien-être collectif ». La difficulté de mesurer les incidences des activités artistiques et culturelles est signalée comme principal obstacle que doivent franchir les études sur les arts et le relèvement après une catastrophe.

En gardant ces réserves à l’esprit, le rapport fait les constatations suivantes :

  • Des bienfaits pour la santé mentale ont été constatés chez les participants à des initiatives artistiques et créatives après le tremblement de terre. « On remarque surtout que les activités artistiques traditionnelles (comme participer à un chœur de chant ou un groupe de danse) s’avèrent bénéfiques pour la santé mentale en réduisant le stress et en augmentant la confiance en soi. »
  • On constate que certains projets ont « favorisé un sentiment de cohésion sociale et de responsabilisation collective ».
  • « Les arts et la culture peuvent aider à préserver ou à réinventer la mémoire sociale, qui contribuent à la résilience et à l’identité urbaine après une catastrophe. »
  • « Il est important d’avoir une infrastructure artistique collaborative et inclusive pour un relèvement complet. » Plusieurs études ont observé qu’un écosystème artistique sain « en est un qui permet tant aux initiatives expérimentales à petite échelle qu’aux grandes institutions traditionnelles » de collaborer.

Les chercheurs ont observé que « la plupart des études sont l’œuvre de chercheurs universitaires salariés ou de doctorants. Toutefois, certaines des études les plus émouvantes proviennent d’éditeurs indépendants dans des créneaux spécialisés ou de chercheurs indépendants bénévoles sans affiliation à un établissement pédagogique ou à une organisation culturelle. » Le rapport recommande que des ressources additionnelles soient réservées pour financer et bâtir des capacités de recherche à l’extérieur des milieux universitaires afin de soutenir une plus grande diversité de points de vue.

Contrairement à la perception chez certains résidents de Christchurch que les arts et la culture « sont peu pratiques ou superflus après une catastrophe » et qu’il faut donc les « mettre au deuxième plan lors d’un désastre », les auteurs maintiennent que « la reconstruction d’une ville est un processus profondément créatif qui bénéficierait du point de vue des artistes et des autres qui ont l’expérience et qui savent comment essayer de nouvelles choses ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date