In Uncategorised

Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) : Les résultats du PISA 2018

Note par pays : Canada (Programme for International Student Assessment: Results from PISA 2018, Country note: Canada)

février 26, 202026 février 2020

la publication
La lecture / l’écriture / l’édition et la littératie
éditeur

L’Organisation de coopération et de développement économiques

Auteur

F. Avvisati, A. Echazarra, P. Givord et M. Schwabe

Lien d'article
https://www.oecd.org/pisa/publications/pisa-2018-snapshots.htm

Ce rapport examine le rendement des jeunes canadiens de 15 ans en lecture, en sciences et en mathématiques en 2018 et présente des comparaisons internationales tirées du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Le PISA est une enquête triennale menée auprès des élèves dans 79 pays, dont 22 653 élèves canadiens issus de 914 écoles en 2018.

L’évaluation a révélé que « les élèves du Canada ont obtenu des résultats supérieurs à la moyenne de l’OCDE » dans les trois matières. Le résumé suivant se concentre sur l’évaluation du rendement en lecture.

En ce qui concerne le rendement en lecture, 86 % des élèves canadiens ont atteint au moins le niveau 2, une proportion « significativement » plus élevée que la moyenne de 77 % de l’OCDE. Le niveau 2 de compétence signifie que « ces élèves sont capables d’identifier l’idée principale dans un texte de longueur moyenne, de trouver de l’information fondée sur des critères explicites, et parfois complexes, et de réfléchir au but et à la forme des textes lorsqu’on leur demande explicitement de le faire ».

L’évaluation a révélé que 15 % des élèves canadiens sont très performants en compréhension de l’écrit, contre une moyenne de 9 % pour l’OCDE. Les lecteurs les plus performants sont les élèves de niveau 5 ou 6 : « à ces niveaux, les élèves sont capables de comprendre de longs textes, de traiter de concepts abstraits ou contre-intuitifs et d’établir des distinctions entre les faits et les opinions, en fonction d’indices implicites relatifs au contenu ou à la source de l’information ».

Dans le cadre de l’évaluation, les facteurs socio-économiques liés au rendement des élèves ont été examinés à l’aide d’un « questionnaire de fond » supplémentaire. On constate que 24 % des élèves favorisés au Canada se sont classés aux meilleurs niveaux de rendement en lecture (niveaux 5 et 6), contre 7 % des élèves défavorisés. La moyenne dans les pays de l’OCDE était de 17 % des élèves favorisés et de 3 % des élèves défavorisés.

Au Canada, le pourcentage d’élèves immigrants est passé de 24 % des élèves en 2009 à 35 % en 2018. L’évaluation a révélé que 26 % des élèves immigrants se classent dans le quart supérieur du rendement en compréhension de l’écrit, contre une moyenne de 17 % pour les pays de l’OCDE.

En ce qui concerne les tendances au fil du temps, l’évaluation a révélé que si le rendement des élèves canadiens en mathématiques et en sciences a diminué depuis 2003, « en lecture, aucune direction globale significative de la tendance n’a pu être déterminée, et les niveaux de rendement sont restés au moins 20 points au-dessus du rendement moyen des pays de l’OCDE pour chaque année du PISA ». Les filles canadiennes ont continué à dépasser les garçons en lecture et il y a un écart constant entre le rendement des filles et celui des garçons en lecture depuis 2009.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date