In Uncategorised

Rapport sur la lecture chez les enfants et les familles

Édition canadienne (Kids and Family Reading Report: Canadian Edition)

février 26, 202026 février 2020

la publication
La lecture / l’écriture / l’édition et la littératie
éditeur

Scholastic et YouGov

Lien d'article
http://www.scholastic.ca/readingreport/downloads.php

Basé sur une enquête menée auprès de 1 939 parents et enfants, ce rapport examine « les attitudes et les comportements des enfants et des familles canadiennes anglophones et francophones à l’égard de la lecture de livres à des fins ludiques ». L’équipe de recherche a constaté qu’une grande majorité (86 %) des enfants âgés de 6 à 17 ans « lisent actuellement ou viennent de finir de lire un livre pour le plaisir » et qu’un tiers des enfants de cette tranche d’âge sont des « lecteurs fréquents » qui lisent au moins cinq jours par semaine. Les filles sont plus susceptibles d’être des lectrices fréquentes (38 %) que les garçons (30 %).

L’échantillon de l’enquête était composé de 371 parents d’enfants de cinq ans ou moins et 784 parents d’enfants de 6 à 17 ans ainsi qu’un enfant de 6 à 17 ans issu du même ménage (soit 784 enfants au total). Le rapport fait noter que « pour assurer une représentation démographique adéquate au sein de l’échantillon, les données finales ont été pondérées en fonction des distributions de référence du sexe des enfants dans chacune des trois tranches d’âge (0 à 5, 6 à 11 et 12 à 17), selon chaque région ». Le rapport ne fournit pas de marge d’erreur pour l’échantillon, mais indique qu’« on peut supposer sans risque que toute différence de 6 à 8 points ou plus entre les sous-groupes est statistiquement significative à un niveau de confiance de 90 ou 95 % » (soit 18 ou 19 fois sur 20).

L’enquête a révélé que presque tous les parents (98 %) d’enfants de cinq ans ou moins estiment que la lecture à voix haute à leurs enfants est « extrêmement importante » pour le développement des compétences linguistiques de l’enfant.

Après l’âge de cinq ans, la participation des parents à la lecture diminue et d’autres activités prennent le dessus :

  • 65 % des parents font la lecture à voix haute à leurs enfants âgés de trois à cinq ans au moins cinq jours par semaine. Cependant, « la fréquence de la lecture à voix haute diminue de manière significative après l’âge de cinq ans (41 %) et de nouveau après huit ans (16 %) ». Il est à noter qu’une majorité des enfants âgés de six à huit ans (58 %) ont déclaré vouloir continuer à lire à voix haute.
  • Lorsque les enfants vieillissent, la lecture à des fins ludiques commence à « perdre le dessus à d’autres activités » : 50 % des enfants de six à huit ans lisent pour le plaisir au moins cinq jours par semaine, tandis que seulement 25 % des adolescents de 15 à 17 ans le font.

En ce qui concerne la participation des parents, l’enquête a révélé que :

  • « Les habitudes de lecture des parents jouent un rôle important dans la fréquence de lecture des enfants : 57 % des enfants qui sont des lecteurs fréquents ont des parents qui lisent des livres cinq à sept jours par semaine, tandis que seulement 15 % des enfants qui sont des lecteurs peu fréquents ont des parents grands lecteurs ».
  • En moyenne, les familles ont déclaré avoir 80 livres à la maison. Les foyers des lecteurs fréquents ont environ deux fois plus de livres (118) que les foyers des lecteurs occasionnels (61).

Les enfants ont indiqué que leurs livres préférés étaient ceux qu’ils avaient choisis eux-mêmes, la quasi-totalité d’entre eux (92 %) étant d’accord pour dire qu’« ils sont plus susceptibles de finir un livre qu’ils ont choisi eux-mêmes ». Lorsqu’on leur a demandé quel genre de livres ils préfèrent lire pour s’amuser, 46 % des enfants ont choisi « les livres qui me font rire ». Les autres réponses les plus fréquentes sont « des livres qui explorent des lieux et des mondes que je n’ai jamais visités » (32 %) et « des livres qui me font penser et ressentir des émotions » (29 %).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date