In Uncategorised

La nouvelle économie de l’expérience : au carrefour des arts, de la culture, des sports et des loisirs dans un environnement pandémique et post-pandémique — Résultats de la première vague pour l’Alberta

(The New Experience Economy: The Intersection of Arts, Culture, Sports & Recreation in a Pandemic and Post-Pandemic Environment. Wave 1 Results for Alberta)

septembre 9, 20209 septembre 2020

la publication
La fréquentation des arts et la COVID-19
éditeur

Stone Olafson

Lien d'article
https://www.stone-olafson.com/insights/experienceeconomy-wave1-results

Basé sur une enquête menée auprès de 1 348 résidents de l’Alberta (18 ans et plus) entre le 21 mai et le 2 juin derniers, ce rapport examine « les attitudes et les comportements envers les activités sociales et collectives » au cours des mois qui viennent « dans les secteurs des arts, de la culture, des sports, des loisirs, du tourisme et de l’accueil » (ce que le rapport appelle « l’économie de l’expérience »). Une marge d’erreur ne peut être estimée en raison de la méthode non aléatoire utilisée pour réaliser cette enquête.

L’une des principales conclusions du rapport est que « 99 % des Albertains participent à une forme ou une autre de l’économie de l’expérience ». Dans le rapport, le concept de participation désigne le fait d’observer une activité, d’y assister ou d’y participer avant la pandémie de COVID-19 :

  • 82 % des répondants observaient régulièrement des activités, par exemple en « téléchargeant du contenu et en regardant des événements en direct à la télé ou en ligne »
  • 89 % des répondants assistaient régulièrement en personne à des événements dans les domaines « arts et culture, festivals, sports, loisirs et autres événements vivants »
  • 94 % des répondants participaient régulièrement à des activités telles que « sports organisés, cours d’art, scène, déplacements ou occasions de loisirs »

Selon les résultats de l’enquête, 72 % des répondants participaient régulièrement à chacun de ces trois types d’activités et 22 % participaient à deux des trois types. Seuls 5 % des répondants ne participaient régulièrement qu’à un seul type d’activité, et 1 % ne participait à aucune de celles-ci.

Les résultats indiquent que de nombreux répondants ne se sentent pas particulièrement à l’aise de reprendre leurs activités artistiques et culturelles en personne, surtout les activités en grands groupes :

  • 62 % des répondants « se méfient de l’interaction avec des personnes qu’ils ne connaissent pas »
  • 27 % prévoient « assister à un événement de groupe à l’extérieur (<50 personnes) dès que cela sera possible »
  • 22 % prévoient « visiter des librairies dès que cela sera possible »
  • 14 % prévoient « visiter des musées et des galeries d’art dès que cela sera possible »

En ce qui a trait aux facteurs les plus importantes pour rehausser leur « niveau de confort quant à la reprise de leurs activités habituelles », 30 % des répondants citent « un vaccin ou un traitement contre le virus » et la même proportion indique « des statistiques fiables dans notre province ».

Au moment de l’enquête, 46 % des Albertains avaient subi une diminution de leurs revenus. Environ les trois quarts (73 %) des personnes qui avaient été mises à pied ou qui avaient subi une baisse de revenus ont cité la COVID-19 comme facteur principal, et 22 % ont cité le faible prix du pétrole. Le rapport note que les préoccupations économiques de ces résidents pourraient « compliquer la planification à long terme » pour les organismes et que « l’état d’esprit précaire des consommateurs » pourrait avoir des conséquences négatives de longue durée.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date