In Uncategorised

Statistiques sur les impacts de la COVID-19

janvier 13, 202113 janvier 2021

la publication
Les impacts de la pandémie de COVID-19 sur le secteur artistique
éditeur

CAPACOA

Lien d'article
https://capacoa.ca/fr/recherche/statistiques-sur-les-impacts-de-la-covid-19/

Cette page Web régulièrement mise à jour propose « des indicateurs fiables et significatifs pour suivre l’impact de la pandémie COVID-19 sur le secteur artistique ». Principalement fournies par des agences du gouvernement fédéral, les statistiques portent sur l’emploi, les heures travaillées, l’activité économique et les aides gouvernementales au secteur.

En ce qui a trait à l’emploi, selon l’analyse de CAPACOA des données relatives aux industries des arts et de la culture tirées de l’Enquête sur la population active de novembre 2020, « pour le troisième mois consécutif, l’emploi a reculé de plus de 10 % dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs ». Dans l’ensemble, l’emploi (y compris le travail autonome) était de 28 % inférieur en novembre 2020 qu’en novembre 2019 dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs au sens large. Le secteur des arts, du spectacle et des loisirs s’en est tiré considérablement pire que l’économie canadienne dans son ensemble, dont la baisse au niveau du taux d’emploi était de 2,5 %.

Un autre indicateur de la réduction en matière d’activité professionnelle est la diminution de 35 % des heures travaillées dans les arts, le divertissement et les loisirs entre novembre 2019 et novembre 2020. Là encore, cette diminution est bien pire que celle de l’économie dans son ensemble (une baisse de 3,5 %). En effet, la diminution des heures travaillées est pire dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs que dans toute autre industrie. Trois autres secteurs sont durement touchés : les services d’hébergement et de restauration (-26,0 %), les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (-11,7 %) et le transport et l’entreposage (-11,3 %).

Les lecteurs doivent être avertis que les estimations mensuelles de l’Enquête sur la population active peuvent avoir des marges d’erreur relativement élevées, en particulier pour les petits secteurs industriels.

Compte tenu de la baisse des taux de participation à la population active du « sous-secteur des arts d’interprétation, sports-spectacles et activités connexes », l’auteur affirme que les organismes de spectacle risquent maintenant de faire face à « une grave pénurie de main-d’œuvre qualifiée lorsque les restrictions sur les spectacles seront levées ».

Les indicateurs économiques sur la page des statistiques sur les impacts de la COVID-19 montrent également des résultats difficiles pour le secteur des arts, du spectacle et des loisirs. Les estimations mensuelles du produit intérieur brut (PIB) par industrie indiquent que le PIB du secteur des arts, du spectacle et des loisirs était inférieur de 46 % en septembre 2020 par rapport à septembre 2019 (malgré une augmentation de 5,2 % par rapport à août 2020). La diminution d’une année à l’autre est plus importante que dans d’autres grands secteurs, dont même l’hébergement et les services de restauration (-27 %). Au cours de la même période, l’économie canadienne dans son ensemble a diminué de 3,9 %.

En ce qui concerne la situation des entreprises, la page Web cite une enquête menée en août par Statistique Canada, qui montre que 39 % des entreprises du secteur des arts, du spectacle et des loisirs ont connu une baisse d’au moins 50 % de leurs revenus par rapport à 2019. L’enquête a révélé qu’environ un tiers des entreprises du secteur des arts, du spectacle et des loisirs n’étaient qu’en mesure de « poursuivre leurs activités à leur niveau actuel de revenus et de dépenses pendant moins de six mois avant de devoir envisager d’autres mesures relatives au personnel, la fermeture ou la faillite. » Les entreprises les plus atteintes (5 %) « envisagent des plans de fermer l’organisme au courant de la prochaine année. »

En ce qui concerne les demandes faites dans le cadre de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), la page Web indique que les organisations du secteur des arts, du spectacle et des loisirs (à but lucratif ou non) ont reçu 2,7 % de la valeur de l’ensemble des subventions octroyées entre la mi-mars et la fin août, ce qui est supérieur à la part de l’ensemble des employés qui travaillent dans ce secteur (1,8 %). La proportion estimée de salariés du secteur des arts, du spectacle et des loisirs ayant bénéficié de la subvention salariale était de 22 % pour la première période de la SSUC (qui s’est terminée en avril), de 17 % pour la cinquième période (qui s’est terminée le 1er août) et de 9 % pour la sixième période (qui s’est terminée le 29 août).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date