In
retourner

Alianait Arts Festival : Le son du Nord… en virtuel

Iqaluit, NunavutIqaluit (Nunavut)

Chercheur d’histoire : JP Longboat
Personne passée en entrevue : Victoria Perron, directrice du festival
Date d’entrevue : le 23 août 2021

L’Alianait Arts Festival est reconnu comme la scène circumpolaire mondiale et est le festival d’arts par excellence du Nunavut. Le festival met en lumière les personnes inuites et d’autres artistes circumpolaires œuvrant dans les domaines de la musique, des arts visuels, du cinéma, du théâtre, du cirque, de la danse et de la narration. Alianait présente des prestations de partout à travers le Nord et des quatre coins du monde dans le cadre de leur festival annuel ainsi que de leur série de concerts à l’année longue. Alianait est le mot inuktitut pour « merveilleux » et peut être utilisé comme une exclamation ou une expression de joie.

Alianait a toujours eu la conviction que les arts étaient extrêmement importants à la santé de la population nunavummiute (c.-à-d. les personnes qui vivent au Nunavut) et l’organisation demeure résolue à appuyer les artistes et les diffuseurs de culture à apporter les arts aux communautés pendant cette période difficile.

L’innovation : S’adapter à une époque de changements fluctuants

Puisque le festival se déroule annuellement à la fin juin, la planification et l’organisation de l’édition 2020 du festival tombèrent au beau milieu des première et deuxième vagues de la pandémie. En mars 2020, Nunavut déclara un état d’urgence de santé publique qui comprenait des recommandations concernant la distanciation sociale, des limites des regroupements à cinq personnes et des restrictions sur les déplacements non essentiels. Les mesures de confinement et les restrictions de sécurité publique rendirent impossible la production du festival dans son format ordinaire . Victoria Perron, directrice du festival, et son équipe de production devaient trouver des options — une façon de s’adapter — car ils étaient déterminés à aller de l’avant avec une version du festival.

En mars 2019, Alianait avait déjà commencé à explorer la diffusion de concerts en continu et en juin 2019, le festival lança une série de 15 concerts en ligne avec un concert en direct chaque semaine. En 2020, l’équipe tira de son expérience pour formuler un plan novateur inspiré du succès de leurs expériences en 2019. En s’adaptant aux restrictions liées à la pandémie, Alianait décida de présenter le festival complètement en ligne pour la première fois. L’équipe du festival était très excitée d’annoncer qu’une édition spéciale en ligne se déroulerait les 21 et 22 novembre 2020. Le festival élargit la première édition virtuelle pour y présenter des artistes provenant de 25 communautés à travers le Nord. Du contenu en direct fut également diffusé sur la chaîne YouTube et la page Facebook d’Alianait, ainsi qu’à la télévision grâce à un partenariat avec NorthwesTel Community TV, dans le cadre d’un projet de partenariat essentiel avec NorthwesTel.

Des événements et des concerts en direct furent diffusés en continu tout au long de la fin de semaine à partir du samedi après-midi dans un format semblable à un spectacle Alianait en personne. Alianait utilisa les compétences de trois vidéographes pour incorporer des histoires d’artistes et de la communauté pendant de courtes pauses de 30 secondes à deux minutes entre les prestations en direct. Alianait incorpora aussi des animatrices et des animateurs tout au long du festival. Les auditoires virent certains de leurs groupes nordiques préférés et eurent l’occasion de découvrir de nouveaux artistes en émergence des quatre coins du Nunavut et d’ailleurs.

Les défis : À travers de grands champs de neige et de glace

Il était difficile de programmer tous les artistes et les diffuseurs culturels et travailler avec eux pour préparer leurs présentations en temps opportun, puisque certains ne s’étaient jamais enregistrés auparavant. La majorité des artistes et des diffuseurs avaient grandement besoin d’aide pour mettre en place, préparer et présenter leurs présentations en ligne. Beaucoup avaient de faibles connaissances en informatique. Compte tenu de la quantité limitée de matériel vidéo de qualité dans le Nord, Alianait et l’équipe du festival commencèrent à explorer l’utilisation de téléphones cellulaires ainsi que de n’importe quel ordinateur approprié qui pourrait être disponible.

L’équipe du festival basée à Iqaluit devait fournir énormément d’aide et dialoguer avec chacun des artistes, dont le nombre s’élevait à plus de 30 personnes. Il est intéressant de noter que l’équipe trouva que plus la distance à une source d’Internet fiable était grande, moins les diffuseurs semblaient bien informés. L’approche du festival se concentra sur la construction de relations au sein de chaque communauté. Ce travail de sensibilisation commença par l’infrastructure locale — les organismes et les associations culturelles — et se ramifia pour comprendre divers coordinatrices et coordinateurs de programme, des professeurs et des leaders dans la communauté.

Appuyés par ces ressources, les artistes et les diffuseurs culturels innovèrent grâce à un processus incorporant l’expérimentation, la découverte et l’apprentissage tandis qu’ils essayaient de trouver des façons de faire de leurs propres locaux. Victoria parla de travailler avec des artistes dans 25 communautés : « par moments c’était complexe, certains voulaient abandonner, mais nous les avons appuyés tout au long du processus, j’ai même envoyé un ordinateur à mon ami à Yellowknife pour lui permettre d’avoir quelque chose sur quoi travailler et faire sa présentation. »

La capacité limitée de la bande passante est un facteur énorme à travers le Nord, ce qui présente des défis liés à la transmission, et la diffusion en continu peut souvent être instable. Par conséquent, la télédiffusion de spectacles grâce au partenariat avec NorthwesTel représentait un élément incroyablement important pour la présentation réussie du festival en 2020 à des auditoires partout dans le Nord ainsi qu’à l’étranger.

Les finances : Adaptation et soutien communautaire

Alianait fit des ajustements financiers avec le soutien de ses bailleurs de fonds et réexamina ses subventions existantes afin de réorganiser ses priorités et de contextualiser une partie de leur fonds pour relever le défi lié au nouveau format du festival. Le festival se concentra sur deux choses : rendre le festival plus axé sur la communauté et prendre cette occasion pour élargir sa portée à travers le Nord et y inclure des communautés plus diversifiées. Cet aspect était très nouveau, parce que par le passé il s’était concentré sur une approche plus régionale.

Les partenariats furent essentiels pour faire de cette vision du festival une réalité. Alianait a cultivé un noyau actif de bénévoles, qui dut être élargi pour cette nouvelle initiative afin de fournir un nombre important d’heures. L’investissement de NorthwesTel était lui aussi essentiel. « Je suis fier de pouvoir aider le Alianait Arts Festival à poursuivre sa tradition de présenter des artistes talentueux du Nord, » dit Curtis Shaw, président de NorthwesTel. Il ajoute que « NorthwesTel soutient depuis longtemps les arts et la culture dans le Nord. Il va donc de soi, en tant que fournisseur en télécommunications pour le Nord, que nous puissions présenter le festival cette année dans un nouveau format virtuel et continuer à partager le talent du Nord avec le monde. »

La leçon : Élargir le cercle

Une fois qu’Alianait s’engagea à offrir un format en ligne, cela lui permit de réfléchir dans un contexte plus large et d’offrir l’occasion de se présenter à un éventail beaucoup plus grand d’artistes du Nord beaucoup. Ce nouveau format tenait compte d’une variété de communautés du Groenland à l’Alaska, permettant au festival de commencer à bâtir un réseau plus complet de diffuseurs artistiques et culturels.

Alianait travaille actuellement avec Northern TV and Radio pour promouvoir et fournir des occasions à plus de productions artistiques. L’expérience du festival en 2020 permit à Alianait de fixer des objectifs pour obtenir une meilleure qualité vidéo et sonore, tandis que l’organisme vise à renforcer un réseau plus vaste dans le Nord.

Leurs méthodes, dont la diffusion du festival en direct et sa présentation sur diverses plateformes de médias sociaux, réussirent à partager les renseignements sur chaque concert, les instructions sur la façon de se joindre et les manières de se tenir au courant des dernières mises à jour concernant la programmation.

D’autres résultats clés pour Alianait comprenaient :

  • Bâtir des relations plus approfondies et élargir son noyau local de bénévoles.
  • Améliorer la capacité de la communauté locale d’Iqaluit.
  • Créer des liens grâce à son engagement pratique avec environ 30 communautés du Nord et favoriser l’apprentissage et le renforcement des capacités au sein de chaque communauté et avec les personnes participantes.
  • Accroître l’auditoire pour le festival en direct à plus de 8 000 personnes, et à 60 000 pour l’expérience du festival en général, élargissant ainsi les connaissances et la compréhension de ces communautés culturelles et partager les voix merveilleuses et puissantes des artistes et des diffuseurs culturels du Nord.

Plus d'histoires

Prince Edward Island Department of Education

Ministère de l’Éducation de l’Île-du-Prince-Édouard : Enseigner et modeler la résilience grâce à l’art

Ceci est l’histoire de deux championnes de l’éducation artistique, leur parcours au cours de…

Lire l'histoire

Kiran Ambwani

Kiran Ambwani et Résilience artistique : Composition photographique en solidarité avec la communauté asiatique

Dès le début du confinement, Kiran a voulu offrir avec ce projet une visibilité aux artistes d…

Lire l'histoire

artsPlace et Enza Apa

Curbside Museum : Une idée simple qui a grandi grâce à une collaboration efficace

artsPlace présenta l’exposition itinérante de l’artiste Enza Apa intitulée « Good Luck/B…

Lire l'histoire
Détails du projet
Logos of Afros In Tha CityA cloud-like filter applied through digital manipulation. Photo credit_ Luke Garwood.