In Non classé

Profil statistique des artistes au Canada en 2016 (avec des données sommaires sur les travailleurs culturels)

Télécharger une ressource

novembre 27, 201927 novembre 2019

Résumé

Ce rapport sur les vies professionnelles des artistes au Canada présente les statistiques suivantes :

  • Le nombre global d’artistes
  • Les artistes par profession
  • Des renseignements démographiques sur le sexe, le niveau de scolarité, l’âge, les personnes autochtones, les membres de groupes racialisés[1], etc.
  • Les taux de travail à son compte
  • Le revenu total, le revenu d’emploi et le revenu du ménage
  • Les secteurs d’activité des artistes, avec une concentration sur les trois secteurs les plus fréquents des artistes : 1) les arts, spectacles et loisirs; 2) les services éducatifs; et 3) les industries de l’information et culturelles

Le rapport propose également un aperçu de la situation des travailleurs culturels au Canada (un vaste groupe qui comprend des artistes et beaucoup d’autres personnes).

Ce rapport est basé sur une demande de données personnalisées du questionnaire détaillé du recensement de 2016 qui classe les personnes selon la profession dans laquelle elles ont consacré le plus d’heures au cours de la semaine de référence du recensement (du 1er au 7 mai 2016).

Il y a plus de 158 000 artistes au Canada

Il y a 158 100 artistes au Canada (qui ont consacré plus d’heures à leur art qu’à toute autre occupation en mai 2016), constituant presque 1 % de l’ensemble de la population active (0,87 %). Autrement dit, une personne active sur 116 au Canada est un artiste.

Le nombre d’artistes (158 100) est supérieur à la population active dans la fabrication automobile (146 200) et le secteur des services publics (136 400), comme l’indique la figure R1.

Figure R1 : Comparaison des artistes à la population active d'autres secteurs

Neuf professions sont incluses sous « artistes »

Neuf codes de profession détaillés sont inclus dans le dénombrement des artistes. Ces professions sont énumérées en ordre décroissant dans la figure R2[2].

Figure R2 : Les artistes par profession

Principales caractéristiques démographiques et professionnelles

Le rapport fait d’autres constatations au sujet de la vie professionnelle des artistes :

  • Les femmes constituent 52 % des artistes, ce qui est supérieur à leur pourcentage de la population active (48 %).
  • Le pourcentage d’artistes titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur est beaucoup plus élevé que celui de l’ensemble de la population active (47 % vs 28 %).
  • 52 % des artistes travaillent à leur compte, comparativement à seulement 12 % de la population active canadienne.
  • La répartition selon l’âge des artistes est assez semblable à celle de l’ensemble de la population active : près de la moitié des artistes (46 %) ont 45 ans et plus, ce qui est également le cas de 44 % de la population active. Toutefois, il y a plus d’artistes de 65 ans et plus (9 % vs 4 %).
  • Les personnes racialisées sont sous-représentées parmi les artistes (15 %), comparativement à l’ensemble de la population active (21 %).
  • Les personnes autochtones et issues de l’immigration sont légèrement sous-représentées parmi les artistes : Autochtones (3,1 % des artistes et 3,9 de la population active); immigrants (21 % des artistes et 24 % de la population active).

Le revenu médian des artistes est inférieur de 44 % à celui de la population active du Canada

Comme l’indique la figure R3, le revenu médian individuel des artistes au Canada est de 24 300 $, soit 44 % de moins que celui de la population active (43 500 $). Le revenu médian individuel des travailleurs culturels est de 41 000 $, soit 6 % de moins que celui de la population active.

Figure R3 : Revenu médian individuel des artistes, des travailleurs culturels et de la population active

Ce sommaire porte sur les revenus médians, que l’on estime être une meilleure indication de la situation typique des artistes que la moyenne, qui est très fortement influencée par quelques individus à revenus très élevés.

Pour la plupart des personnes, la principale composante du revenu total est le revenu d’un emploi (soit les traitements, les salaires, la rémunération et les gains d’un travail à son compte). L’artiste typique a un revenu d’emploi de 17 300 $, un montant qui est inférieur de 56 % au revenu d’emploi médian de la population active (39 000 $).

Des données sur le revenu du ménage ont été demandées pour la première fois du recensement de 2016. Les conclusions de l’analyse de ces données sont un peu moins mauvaises que celle des données sur le revenu individuel. L’artiste typique a un revenu du ménage de 57 800 $, soit 33 % de moins que la population active (86 500 $).

Le revenu médian varie beaucoup selon la profession et l’industrie

Il y a un écart très marqué dans le revenu médian des neuf professions artistiques. Voici le revenu médian des professions en ordre croissant :

  • Danseurs : 15 800 $ (64 % de moins que le revenu médian de la population active)
  • Autres artistes de spectacle non classés ailleurs : 16 900 $ (61 % de moins)
  • Musiciens et chanteurs : 17 900 $ (59 % de moins)
  • Acteurs et comédiens : 18 500 $ (57 % de moins)
  • Artistes des arts visuels : 20 000 $ (54 % de moins)
  • Artisans : 20 500 $ (53 % de moins)
  • Chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs : 29 700 $ (32 % de moins)
  • Auteurs et écrivains : 40 000 $ (8 % de moins)
  • Producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé : 49 300 $ (13 % de plus que le revenu médian de la population active)

Le revenu médian des artistes est beaucoup plus élevé dans le groupe des industries de l’information et culturelles (44 700 $) que dans les autres secteurs : 19 300 $ dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, 17 500 $ dans les services éducatifs et 30 100 $ dans tous les autres secteurs.

Plus de 726 000 travailleurs culturels

Il y a 726 600 travailleurs culturels au Canada, ce qui comprend les professions patrimoniales (comme les bibliothécaires, les personnes à l’emploi des musées et les archivistes) et les professions culturelles (comme les designers, les réviseurs et les architectes) ainsi que les neuf professions artistiques. Les travailleurs culturels représentent 4 % de la population active du Canada. Autrement dit, une personne active sur 25 au Canada travaille dans une profession culturelle.

Le nombre de travailleurs culturels (726 600) est plus de deux fois et demie supérieur à l’effectif du secteur immobilier (280 100), environ le double de la main-d’œuvre agricole (342 800) et légèrement plus que l’effectif du secteur du commerce de gros (665 700).

À propos de ce rapport

Ce rapport renferme des données sur la vie professionnelle des artistes et des travailleurs culturels provenant du questionnaire détaillé du recensement de 2016. La première section du rapport complet examine les artistes en tant que groupe et propose des données sommaires au sujet des travailleurs culturels. La deuxième section examine chacune des neuf professions artistiques.

Il est important de garder à l’esprit plusieurs aspects importants des données du recensement. Lorsque le recensement a eu lieu en 2016, les personnes de 15 ans et plus au Canada ont été classées selon la profession où elles avaient travaillé le plus d’heures au cours de la semaine de référence du recensement (du 1er au 7 mai 2016). Si elles étaient sans emploi au cours de cette semaine, elles ont été classées selon l’emploi où elles avaient travaillé le plus depuis le 1er janvier 2015. Si elles n’ont pas travaillé du tout au cours de cette période ou si elles ne font pas partie de la population active pendant la semaine de référence, elles sont exclues de la population active expérimentée (et par conséquent des données de ce rapport). Le recensement a recueilli des données sur le revenu en 2015, l’année civile complète ayant précédé le recensement.

Il est important de noter qu’à la suite de changements méthodologiques importants entre l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et le recensement de 2016, il n’est pas possible de comparer les données de ce rapport à celles des rapports précédents.

Certains aspects du recensement ont une pertinence particulière pour décrire la vie professionnelle des artistes :

  • Les artistes qui ont consacré plus d’heures à une profession autre que leurs travaux artistiques au cours de la semaine de référence sont classés dans la catégorie de l’autre profession. Le recensement ne nous renseigne pas au sujet des professions secondaires.
  • Chaque profession comprend des personnes qui ont un emploi ou qui travaillent à leur compte.
  • Les artistes qui enseignent dans des établissements primaires, secondaires ou postsecondaires se retrouvent dans la catégorie des professeurs ou enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et enseignants de certains milieux (comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés) sont dénombrés comme des « artistes ».

L’annexe 2 renferme des remarques complètes sur la méthodologie du rapport.

Les rapports subséquents examineront les artistes dans les provinces et les municipalités du Canada ainsi que les différences démographiques dans la situation des artistes.

Lancée par Hill Stratégies en 2002, la série Regards statistiques sur les arts est financée par le Conseil des arts du Canada, le ministère du Patrimoine canadien et le Conseil des arts de l’Ontario dans le cadre d’une concertation visant à renseigner le milieu des arts sur les recherches portant sur les arts et à informer la population sur le secteur des arts au Canada.

RAPPORT RÉVISÉ Note aux lecteurs Hill Stratégies s'est efforcée au cours des 17 dernières années d'examiner et de présenter les artistes en tant que composante importante de la population active. L'année qui prend fin a été en grande partie occupée par des études sur la situation des artistes (et des travailleurs culturels) selon le recensement de 2016. Ces travaux de Hill Stratégies ont entrainé plusieurs demandes de données du recensement pour de multiples projets, y compris pour la série Regards statistiques sur les arts (RSA). La comparaison des données d'une demande récente à celles de la série RSA a permis d'établir un manque de cohérence entre les deux ensembles. L'analyse plus approfondie de cette incohérence a révélé une anomalie autour de la population active expérimentée dans l’ensemble de données personnalisé compilé par Statistique Canada à partir du recensement de 2016 qui a servi de fondement à la version initiale du présent rapport. Les données initialement extraites en réponse à notre demande reflètent un ensemble de répondants au recensement comprenant des personnes qui ne faisaient plus partie de la population active en mai 2016 bien qu'elles aient été actives entre le 1er janvier 2015 et la semaine du recensement. Bref : • Population active expérimentée du rapport révisé : personnes employées en mai 2016 + chômeurs en mai 2016 ayant travaillé depuis janvier 2015. • Population active incorrecte du rapport initial : personnes employées en mai 2016 + chômeurs en mai 2016 ayant travaillé depuis janvier 2015 + personnes inactives en mai 2016 mais ayant travaillé entre janvier 2015 et mai 2016. Parce qu'il est contre-intuitif d'inclure dans la population active d'un secteur des personnes qui n'en font plus partie, nous avons retiré la première version du rapport après confirmation de l'erreur et publions maintenant un rapport corrigé. En dix-sept ans, c’est la première fois que nous devons corriger un rapport. Nous regrettons très sincèrement tout inconvénient engendré par cette extraction erronée de données. Kelly Hill Président, Hill Stratégies

 

Section 1 : Artistes et travailleurs culturels en 2016

Ce rapport examine le nombre d’artistes, certaines de leurs caractéristiques démographiques, leur revenu et les secteurs dans lesquels ils travaillent à l’aide de données personnalisées que Hill Stratégies a demandé du questionnaire détaillé du recensement de 2016 de Statistique Canada. Il fournit également des renseignements sommaires sur les travailleurs culturels et l’ensemble de la population active.

Cette section présente les artistes en tant que groupe et propose des données sommaires au sujet des travailleurs culturels. La section suivante examine chacune des neuf professions artistiques.

Il y a plus de 158 000 artistes au Canada

Il y a 158 100 artistes au Canada qui ont consacré plus d’heures à leur art qu’à toute autre profession en mai 2016 (la période de collecte des données du recensement). Le nombre d’artistes représente 0,87 % de la population active du pays (18 millions de personnes). Une personne active sur 116 au Canada est un artiste[3].

Le nombre d’artistes (158 100) est supérieur au nombre de travailleurs en fabrication automobile (146 200) et dans le secteur des services publics (136 400), comme l’indique la figure 1.

Figure 1 : Comparaison des artistes à la population active d'autres secteurs

Neuf codes de profession détaillés sont inclus dans le dénombrement des artistes. Les professions sont énumérées en ordre décroissant dans la figure 2[4].

Figure 2 : Les artistes par profession

Plus de 726 000 travailleurs culturels

Il y a 726 600 travailleurs culturels au Canada, ce qui comprend les personnes qui occupent des professions patrimoniales (comme les bibliothécaires, les conservateurs et les archivistes) et des professions culturelles (comme les concepteurs graphiques, les opérateurs de presses à imprimer, les réviseurs, les traducteurs et les architectes) ainsi que les neuf professions artistiques. Les travailleurs culturels représentent 4 % de la population active du Canada. Autrement dit, une personne active sur 25 au Canada travaille dans une profession culturelle.

Comme on peut le constater à la figure 3, le nombre de travailleurs culturels (726 600) est plus de deux fois et demie supérieur à l’effectif du secteur immobilier (280 100), environ le double de la main-d’œuvre agricole (342 800) et légèrement plus que l’effectif du secteur du commerce de gros (665 700).

Figure 3 : Comparaison des travailleurs culturels à la population active d'autres secteurs

Le tableau 1 résume les principales données au sujet du nombre d’artistes et de travailleurs culturels.

Tableau 1 : Nombre d’artistes et de travailleurs culturels au Canada (2016)
Profession Nombre % de la population active
Artistes 158 100 0,87 %
Musiciens et chanteurs 35 000 0,19 %
Auteurs et écrivains 27 700 0,15 %
Producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé 27 600 0,15 %
Artistes des arts visuels 21 100 0,12 %
Artisans 14 700 0,08 %
Acteurs et comédiens 11 400 0,06 %
Danseurs 10 100 0,06 %
Autres artistes de spectacle 6 400 0,03 %
Chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs 4 200 0,02 %
Travailleurs culturels 726 600 3,98 %
Population active 18,3 millions 100 %
Source : Données personnalisées du recensement de 2016.

Principales caractéristiques démographiques et professionnelles des artistes

Une des principales caractéristiques des artistes est leur niveau de scolarité : le pourcentage d’artistes titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur est beaucoup plus élevé que celui de la population active (47 % vs 28 %). Le pourcentage d’artistes sans diplôme d’études secondaires est inférieur à celui de la population active (6 % vs 10 %). C’est également le cas des artistes qui n’ont qu’un diplôme d’études secondaires (21 % vs 26 %) et des artistes qui ont un certificat d’apprentissage ou d’une école de métiers (4 % vs 11 %). La proportion de titulaires d’un diplôme ou d’un certificat d’études collégiales ou de cégep est semblable (21 % vs 22 %).

Les femmes constituent moins de la moitié de la population active du Canada (48 %), mais plus de la moitié des artistes (52 %).

Près de la moitié des artistes (46 %) ont 45 ans et plus, un pourcentage semblable à celui de la population active (45 %). Toutefois, il y a plus d’artistes de 65 ans et plus (9 % vs 4 %).

Il y a des proportions relativement semblables d’artistes et de travailleurs selon les autres groupes d’âge :

  • 15 à 24 ans : 11 % des artistes et 14 % de la population active
  • 25 à 34 ans : 22 % des artistes et 21 % de la population active
  • 35 à 44 ans : 21 % des artistes et de la population active
  • 45 à 54 ans : 20 % des artistes et 23 % de la population active
  • 55 à 64 ans : 17 % des artistes et de la population active

Les personnes racialisées sont sous-représentées parmi les artistes (15 %), comparativement à l’ensemble de la population active (21 %).

Les personnes autochtones et les immigrants sont légèrement sous-représentés parmi les artistes : Autochtones (3,1 % des artistes et 3,9 % de la population active); immigrants (21 % des artistes et 24 % de la population active).

Trois quarts des artistes (76 %) parlent le plus souvent l’anglais à la maison, ce qui est légèrement supérieur au pourcentage équivalent de la population active (70 %). Un pourcentage moindre d’artistes parle le français (18 % vs 21 %) ou une tierce langue (9 % vs 14 %). (Remarque : Les données sur la langue totalisent plus de 100 % parce que les personnes qui parlent plus d’une langue à la maison sont dénombrées dans les diverses catégories.)

En se fondant sur la langue parlée le plus souvent à la maison, les 9 300 artistes membres des communautés de langue officielle minoritaire représentent 5,9 % des artistes au Canada (ce qui est légèrement supérieur à la proportion de la population active : 4,7 %). Au Québec, les 7 300 artistes anglophones représentent 4,6 % des artistes au Canada, alors que la population active anglophone de langue minoritaire au Québec représente seulement 2,8 % de la population active canadienne. À l’extérieur du Québec, les 2 000 artistes francophones représentent 1,2 % des artistes au Canada, alors que la population active francophone minoritaire hors Québec représente 1,8 % de la population active canadienne.

Le travail à son compte prédomine chez les artistes

Le travail à son compte est une réalité de la vie professionnelle de nombreux artistes. Les données du recensement de 2016 indiquent que 52 % des artistes travaillent à leur compte, comparativement à seulement 12 % de la population active canadienne.

Les artistes travaillent dans de nombreux secteurs de l’économie (comme on peut le constater à la figure 4), mais le secteur qui en emploie le plus est celui des « arts, spectacles et loisirs », où l’on recense à peu près un tiers des artistes (34 %), comparativement à seulement 2 % de l’ensemble de la population active. Les autres secteurs qui emploient beaucoup d’artistes sont les services éducatifs (20 % des artistes et 7 % de la population active) et les industries de l’information et culturelles (19 % des artistes et 2 % de la population active). Le groupe des industries de l’information et culturelles comprend les industries de l’édition, cinématographique, de l’enregistrement et de la radiodiffusion ainsi que certaines autres industries. Toutes les autres industries (autres que les trois indiquées ci-dessus) emploient 26 % des artistes et 88 % de la population active.

Au sein du groupe des industries des arts, spectacles et loisirs, on trouve le plus d’artistes dans le groupe des « artistes, auteurs et interprètes indépendants » (21 % des artistes), suivi des troupes d’art d’interprétation (11 %).

Figure 4 : Secteurs d'activité des artistes et de la population active en 2016

Le revenu médian des artistes est beaucoup plus élevé dans le groupe des industries de l’information et culturelles (44 700 $) que dans les autres secteurs : 19 300 $ dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, 17 500 $ dans les services éducatifs et 30 100 $ dans tous les autres secteurs.

À l’intérieur du secteur des arts, spectacles et loisirs, le revenu médian est très faible dans les deux principaux sous-secteurs : 19 100 $ chez les artistes, auteurs et interprètes indépendants et 20 200 $ dans les troupes d’art d’interprétation.

Revenus médians faibles

Bon nombre des 158 100 artistes du Canada ont un revenu peu élevé comparativement aux autres personnes actives. L’artiste typique[5] a :

  • Un revenu individuel total de 24 300 $, 44 % de moins que la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 17 300 $, 56 % de moins que la population active (39 000 $).
  • Un revenu du ménage de 57 800 $, 33 % de moins que la population active (86 500 $).

La figure 5 propose une comparaison du revenu individuel typique (c’est-à-dire médian) des artistes, des travailleurs culturels et de la population active.

Figure 5 : Revenu médian individuel des artistes, des travailleurs culturels et de la population active

Le revenu moyen des artistes a tendance à être supérieur au revenu médian à cause de la présence d’un petit nombre d’artistes à revenu élevé. Voici les principales données sur le revenu moyen des artistes :

  • Revenu individuel total moyen : 38 500 $ (32 % de moins que la moyenne de la population active, 56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 30 700 $ (40 % de moins que la population active, 51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 80 % du revenu individuel total des artistes et 90 % de celui de la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 78 400 $ (28 % de moins que la population active, 108 900 $).
  • Le revenu individuel des artistes représente 49 % du revenu de leur ménage, ce qui est inférieur au pourcentage équivalent de la population active (52 %).

Données démographiques des travailleurs culturels

Comme les artistes, les travailleurs culturels ont tendance à avoir un niveau de scolarité élevé : le pourcentage de travailleurs culturels titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme universitaire est très supérieur à celui de l’ensemble de la population active (43 % vs 28 %). La proportion de travailleurs culturels titulaires d’un diplôme ou d’un certificat d’études collégiales ou de cégep est également supérieure à celle de la population active (27 % vs 22 %). Il y a moins de travailleurs culturels sans diplôme d’études secondaires (6 % vs 10 %), avec seulement un diplôme d’études secondaires (21 % vs 26 %) et avec un certificat d’apprentissage ou d’une école de métiers (4 % vs 11 %).

Les femmes constituent 51 % des travailleurs culturels, mais seulement 48 % de la population active du Canada.

Les proportions de travailleurs culturels et de la population active sont semblables dans tous les groupes d’âge, à l’exception des deux groupes les plus jeunes :

  • 15 à 24 ans : 10 % des travailleurs culturels et 14 % de la population active
  • 25 à 34 ans : 27 % des travailleurs culturels et 21 % de la population active
  • 35 à 44 ans : 23 % des travailleurs culturels et 21 % de la population active
  • 45 à 54 ans : 20 % des travailleurs culturels et 23 % de la population active
  • 55 à 64 ans : 15 % des travailleurs culturels et 17 % de la population active
  • 65 ans et plus : 5 % des travailleurs culturels et 4 % de la population active

Les personnes racialisées sont légèrement sous-représentées parmi les travailleurs culturels (18 %), comparativement à la population active (21 %). Les immigrants sont également sous-représentés (21 % des travailleurs culturels et 24 % de la population active).

De même, les Autochtones sont légèrement sous-représentées parmi les travailleurs culturels (2,7 %), comparativement à la population active (3,9 %).

Les langues parlées le plus souvent à la maison sont très semblables entre les travailleurs culturels et l’ensemble de la population active : anglais (72 % vs 70 %); français (21 % dans les deux cas); autres langues (10 % vs 14 %).

En se fondant sur la langue parlée le plus souvent à la maison, les 39 300 travailleurs culturels des communautés de langue officielle minoritaire représentent 5,4 % des travailleurs culturels du Canada (ce qui est légèrement supérieur à leur proportion de la population active : 4,7 %). Au Québec, les 28 800 travailleurs culturels anglophones représentent 4,0 % des travailleurs culturels du Canada, alors que la population active de langue minoritaire anglophone au Québec représente seulement 2,8 % de la population active canadienne. À l’extérieur du Québec, les 10 500 travailleurs culturels francophones représentent 1,4 % des travailleurs culturels du Canada, alors que la population active francophone minoritaire représente 1,8 % de la population active canadienne.

Revenu des travailleurs culturels

Le travailleur culturel typique[6] a :

  • Un revenu individuel total de 41 000 $, 6 % de moins que la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 37 200 $, 5 % de moins que la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 75 400 $, 13 % de moins que la population active (86 500 $).

Voici les principales données sur le revenu moyen des travailleurs culturels :

  • Revenu individuel total moyen : 48 000 $ (14 % de moins que celui de la population active, 56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 44 000 $, (14 % de moins que l’ensemble de la population active, 51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 90 % du revenu individuel total des travailleurs culturels et de la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 92 000 $, (16 % de moins que la population active, 108 900 $).
  • Le revenu individuel des travailleurs culturels représente 53 % du revenu de leur ménage, ce qui est semblable au pourcentage équivalent de la population active (52 %).

Caractéristiques des emplois des travailleurs culturels

Le travail à son compte est plus de deux fois plus fréquent chez les travailleurs culturels que dans la population active canadienne (26 % vs 12 %). Près de la moitié des travailleurs culturels indépendants sont des artistes.

Le secteur qui emploie le plus de travailleurs culturels est celui des industries de l’information et culturelles (où l’on retrouve 20 % des travailleurs culturels et 2 % de la population active).

Comparativement aux artistes, les travailleurs culturels sont beaucoup moins concentrés dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, où l’on retrouve 12 % des travailleurs culturels, 34 % des artistes et 2 % de la population active.

Une proportion égale de travailleurs culturels et de la population active se retrouve dans le secteur des services éducatifs (7 % dans les deux cas). Enfin, 60 % des travailleurs culturels et 88 % de la population active sont à l’emploi de tous les autres secteurs.

Le revenu médian des travailleurs culturels est beaucoup plus élevé dans le groupe des industries de l’information et culturelles (47 100 $) que dans les autres secteurs : 26 100 $ dans les services éducatifs et 24 100 $ dans le secteur des arts, spectacles et loisirs. Le revenu médian des travailleurs culturels dans les autres secteurs est de 43 300 $.

 

Section 2 : Faits saillants des professions artistiques

Les sections suivantes renferment les principales données sur les caractéristiques démographiques, les emplois et le revenu des neuf professions artistiques. Celles-ci sont présentées en ordre décroissant des effectifs, de la profession la plus nombreuse (les musiciens et chanteurs) à la moins nombreuse (les chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs).

Données phares sur les musiciens et chanteurs

Les 35 000 musiciens et chanteurs au Canada constituent 22 % des artistes. Voici leurs principales caractéristiques :

  • 52 % sont des femmes, ce qui est égal à la proportion des artistes tout en étant plus élevé que la proportion de femmes dans la population active (48 %).
  • 52 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est supérieur à la proportion des artistes (47 %) et très supérieur à celle de la population active (28 %).
  • 46 % ont 45 ans et plus, ce qui est égal à la proportion des artistes et semblable à celle de la population active (44 %).
  • 17 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est légèrement supérieur à la proportion des artistes (15 %), mais inférieur à celle de la population active (21 %).
  • Seulement 1,9 % des musiciens et chanteurs sont des Autochtones, alors que 3,1 % des artistes et 3,9 % de la population active le sont.
  • 21 % sont des immigrants, ce qui est égal à la proportion des artistes et légèrement inférieur à celle de la population active (24 %).
  • Le français est la langue parlée le plus souvent à la maison par seulement 15 % des musiciens et chanteurs, comparativement à 18 % des artistes et à 21 % de la population active.
  • 60 % travaillent à leur compte, une proportion très élevée comparativement à celle des artistes (52 %) et de la population active (12 %).

La figure 6 compare le revenu médian des musiciens et chanteurs, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un musicien ou chanteur typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 17 900 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (24 300 $) et très inférieur à celle de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 12 300 $, ce qui est inférieur au revenu médian des artistes (17 300 $) et très inférieur à celui de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 44 600 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (57 800 $) et à peine plus de la moitié de celle de la population active (86 500 $).

Figure 6 : Revenu médian individuel des musiciens et chanteurs

Voici les principales données sur le revenu moyen des musiciens et chanteurs :

  • Revenu individuel total moyen : 27 500 $, ce qui est inférieur à celui des artistes (38 500 $) et très inférieur à celui de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 19 600 $, ce qui est très inférieur à ceux des artistes (30 700 $) et de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 71 % du revenu individuel total des musiciens, 80 % de celui des artistes et 90 % de celui de la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 63 000 $, ce qui est très inférieur à ceux des artistes (78 400 $) et de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des musiciens et chanteurs représente 44 % du revenu de leur ménage, ce qui est inférieur aux pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
Beaucoup de musiciens et de chanteurs gagnent leur vie dans l’enseignement

Parmi les musiciens et chanteurs, 53 % travaillent dans les services éducatifs. Cette proportion, la plus élevée parmi les neuf professions artistiques, est très supérieure à celle des artistes (20 %) et de la population active (7 %). Le revenu médian des musiciens et chanteurs est de seulement 17 400 $ dans le secteur de l’éducation[7].

Un tiers d’entre eux (34 %) travaille dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, presque tous pour des organismes des arts de la scène (29 %). Le revenu médian des musiciens et chanteurs est de seulement 17 900 $ dans l’ensemble du secteur ainsi que dans le sous-groupe détaillé des arts de la scène.

Seulement 2 % des musiciens et chanteurs travaillent dans les industries de l’information et culturelles, ce qui est égal au pourcentage de la population active tout en étant très inférieur à celui des artistes (19 %). La figure 7 illustre la répartition des musiciens et chanteurs par secteur.

Figure 7 : Secteurs d'activité des musiciens et chanteurs, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les auteurs et écrivains

Les auteurs et écrivains constituent la deuxième profession artistique la plus nombreuse au Canada. Les 31 100 auteurs et écrivains constituent 17 % des artistes. Voici les principales données démographiques et d’emploi au sujet des auteurs et écrivains :

  • 55 % sont des femmes, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • 69 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur. C’est la proportion la plus élevée parmi les neuf professions artistiques, très supérieure à celle des artistes (47 %) et de la population active (28 %).
  • 52 % ont 45 ans et plus, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %).
  • 13 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est légèrement inférieur à la proportion des artistes (15 %) et très inférieur à celle de la population active (21 %).
  • Seulement 2,3 % d’entre eux sont des Autochtones, alors que c’est le cas de 3,1 % des artistes et de 3,9 % de la population active.
  • 21 % sont des immigrants, ce qui est égal à la proportion des artistes et légèrement inférieur à celle de la population active (24 %).
  • Le français est la langue parlée le plus souvent à la maison par seulement 14 % des auteurs et écrivains, comparativement à 18 % des artistes et à 21 % de la population active.
  • 51 % travaillent à leur compte, ce qui semblable à la proportion des artistes (52 %) et très supérieur à celle de la population active (12 %).

La figure 8 compare le revenu médian des écrivains, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un écrivain typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 40 000 $, ce qui est très supérieur au revenu médian des artistes (24 300 $) et inférieur à celui de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 31 800 $, ce qui très supérieur à la médiane des artistes (17 300 $) tout en étant inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 73 400 $, ce qui est supérieur à la médiane des artistes (57 800 $) et inférieur à celle de la population active (86 500 $).

Figure 8 : Revenu médian individuel des auteurs et écrivains

Voici les principales données sur le revenu moyen des auteurs et écrivains :

  • Revenu individuel total moyen : 50 300 $, ce qui est très supérieur à celui des artistes (38 500 $) et inférieur à celui de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 40 500 $, ce qui très supérieur à celui des artistes (30 700 $), mais inférieur à celui de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 81 % du revenu individuel total des écrivains, comparativement à 80 % pour les artistes et à 90 % pour la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 93 900 $, ce qui est supérieur à celui des artistes (78 400 $), mais inférieur à celui de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des écrivains représente 54 % du revenu de leur ménage, ce qui est supérieur aux pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
Beaucoup d’auteurs et d’écrivains travaillent dans des domaines autres que la culture et l’éducation

Dans la classification des professions, la catégorie des « auteurs, rédacteurs et écrivains » exclut les journalistes tout en englobant beaucoup plus que les romanciers, poètes et autres écrivains « artistiques ». La description de la catégorie précise qu’ils peuvent travailler pour le compte de grandes entreprises, dans le secteur public, en publicité, dans les nouveaux médias et dans d’autres entreprises.

Reflet de cette vaste définition, 44 % des écrivains travaillent dans des secteurs autres que les trois secteurs culturels et éducatifs mis en évidence dans ce rapport (c’est le cas de seulement 26 % des artistes). Le revenu médian des écrivains dans des secteurs autres que la culture et l’éducation est de 53 700 $. C’est le niveau de revenu le plus élevé de toutes les professions artistiques de n’importe quel groupement de secteurs dans les données personnalisées, en plus d’être un facteur important du revenu élevé des écrivains comparativement aux autres artistes.

Un autre 36 % des écrivains travaillent dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, et ils sont presque tous des écrivains indépendants (35 %). Les artistes travaillent dans ce secteur dans la même proportion (36 %), mais seulement 22 % d’entre eux sont considérés des artistes indépendants. Le revenu médian des écrivains dans les arts, spectacles et loisirs (et le groupe détaillé d’écrivains indépendants) est de 23 200 $.

17 % des écrivains travaillent dans les industries de l’information et culturelles, ce qui est semblable à la proportion des artistes (19 %) et très supérieur à celle de la population active (2 %). Le revenu médian des écrivains dans les industries culturelles est de 38 600 $.

Seulement 3 % des écrivains sont à l’emploi de services éducatifs[8], ce qui est beaucoup moins que la proportion des artistes (20 %) et de la population active (7 %). La figure 9 illustre la répartition des auteurs et écrivains par secteur.

Figure 9 : Secteurs d'activité des auteurs et écrivains, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé

Ce groupe de professions, qui comprend des artistes qui supervisent et coordonnent des activités artistiques dans diverses disciplines, est le troisième groupe le plus nombreux au Canada. Les 27 600 producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé constituent 17 % des artistes au Canada[9].

Voici les principales données démographiques et d’emploi au sujet des producteurs, réalisateurs et chorégraphes :

  • 36 % sont des femmes. C’est la proportion la plus faible parmi les neuf professions artistiques, très inférieure à celle des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • 50 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est légèrement supérieur à la proportion des artistes (47 %) et très supérieur à celle de la population active (28 %).
  • 39 % ont 45 ans et plus, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %).
  • 13 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est semblable à la proportion des artistes (15 %), mais inférieur à celle de la population active (21 %).
  • Seulement 2,2 % d’entre eux sont des Autochtones, alors que c’est le cas de 3,1 % des artistes et de 3,9 % de la population active.
  • 17 % sont des immigrants, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 27 % parlent le français le plus souvent à la maison. C’est la proportion la plus élevée parmi les neuf professions artistiques, très supérieure à celle des artistes (18 %) et de la population active (21 %).
  • 38 % travaillent à leur compte, une proportion peu élevée comparativement à celle des artistes (52 %), bien que très supérieure à celle de la population active (12 %).

Peu importe la mesure utilisée, ce groupe est le mieux rémunéré des neuf professions artistiques. La figure 10 compare le revenu médian des producteurs, réalisateurs et chorégraphes, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active.

Figure 10 : Revenu médian individuel des producteurs, réalisateurs et chorégraphes

Un producteur, réalisateur ou chorégraphe typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 49 300 $ soit environ le double du revenu médian des artistes (24 300 $) et plus que celui de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 46 000 $, ce qui très supérieur au revenu médian des artistes (17 300 $) et plus que celui de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 82 900 $, ce qui est beaucoup plus que le revenu médian des artistes (57 800 $), mais semblable à celui de la population active (86 500 $).

Voici les principales données sur le revenu moyen des producteurs, réalisateurs et chorégraphes :

  • Revenu individuel total moyen : 59 800 $, ce qui est très supérieur à celui des artistes (38 500 $) et un peu plus que celui de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 54 900 $, ce qui très supérieur à celui des artistes (30 700 $) et légèrement plus que celui de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 92 % du revenu individuel total des producteurs, réalisateurs et chorégraphes, comparativement à 80 % pour les artistes et 90 % pour la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 101 900 $, ce qui est supérieur à celui des artistes (78 400 $), tout en étant inférieur à celui de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des producteurs, réalisateurs et chorégraphes représente 59 % du revenu de leur ménage, ce qui est supérieur aux pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
La plupart des producteurs, réalisateurs et chorégraphes travaillent dans les industries culturelles

Soixante-dix pour cent des producteurs, réalisateurs et chorégraphes travaillent dans les industries de l’information et culturelles. Cette proportion, la plus élevée des neuf professions artistiques, est très supérieure à la moyenne des artistes (20 %) et de la population active (7 %). Le revenu médian des producteurs, réalisateurs et chorégraphes dans les industries culturelles est de 52 000 $.

13 % travaillent dans les industries des arts, spectacles et loisirs, une proportion très inférieure à celle des artistes (36 %) et très supérieure à celle de la population active (2 %). Le revenu médian des producteurs, réalisateurs et chorégraphes dans ce secteur est de 34 800 $.

Seulement 2 % des producteurs, réalisateurs et chorégraphes travaillent dans les services éducatifs[10], ce qui est égal au pourcentage de la population active tout en étant très inférieur à celui des artistes (19 %). La figure 11 illustre la répartition des producteurs, réalisateurs et chorégraphes par secteur.

Figure 11 : Secteurs d'activité des producteurs, réalisateurs et chorégraphes, des artistes et de la population active 

 

Données phares sur les artistes des arts visuels

Les 21 100 artistes des arts visuels au Canada constituent 13 % des artistes. Voici les principales caractéristiques des artistes des arts visuels :

  • 56 % sont des femmes, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • 44 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est semblable à la proportion des artistes (47 %) et très supérieur à celle de la population active (28 %).
  • 57 % ont 45 ans et plus, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %). Cette profession se classe deuxième parmi les professions artistiques ayant le plus de membres de 45 ans et plus.
  • 15 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est égal à la proportion des artistes tout en étant inférieur à celle de la population active (21 %).
  • 4,1 % sont des Autochtones, ce qui est supérieur à la proportion des artistes (3,1 %) et semblable à la proportion la population active (3,9 %).
  • 25 % sont des immigrants. C’est une des proportions les plus élevées parmi les neuf professions artistiques, supérieure à celle des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 20 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est le cas de 18 % des artistes et de 21 % de la population active.
  • 66 % travaillent à leur compte. C’est le pourcentage le plus élevé des neuf professions artistiques, très supérieur à ceux des artistes (52 %) et de la population active (12 %).

La figure 12 compare le revenu médian des artistes des arts visuels, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un artiste des arts visuels typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 20 000 $, ce qui est inférieur au revenu médian des artistes (24 300 $) et moins de la moitié de celui de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 12 100 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (17 300 $) et très inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 46 900 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (57 800 $) et à peine plus de la moitié de celle de la population active (86 500 $).

Figure 12 : Revenu médian individuel des artistes des arts visuels

Voici les principales données sur le revenu moyen des artistes des arts visuels :

  • Revenu individuel total moyen : 31 700 $, ce qui est inférieur à la moyenne des artistes (38 500 $) et très inférieur à celle de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 21 900 $, beaucoup moins que les moyennes des artistes (30 700 $) et de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 69 % du revenu individuel total des artistes des arts visuels, comparativement à 80 % pour les artistes et à 90 % pour la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 61 100 $, ce qui est très inférieur aux moyennes des artistes (78 400 $) et de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des artistes des arts visuels représente 52 % du revenu de leur ménage, ce qui est légèrement supérieur au pourcentage des artistes (49 %) mais égal à celui de la population active (52 %).
La plupart des artistes des arts visuels sont des artistes indépendants

La plupart (57 %) des artistes des arts visuels travaillent dans le groupe sectoriel des arts, spectacles et loisirs. Presque tous ces artistes des arts visuels sont considérés des artistes indépendants (54 %). Le revenu médian des artistes des arts visuels est d’un peu plus de 17 000 $ dans l’ensemble du secteur ainsi que dans le sous-groupe détaillé des artistes indépendants.

Un artiste des arts visuels sur dix travaille dans les services éducatifs (10 %), une proportion beaucoup plus faible que celle des artistes (20 %) tout en étant légèrement supérieure à celle de la population active (7 %). Le revenu médian des artistes des arts visuels est de seulement 17 300 $ dans le secteur de l’éducation[11].

Un autre 7 % des artistes des arts visuels travaillent dans les industries de l’information et culturelle, ce qui est beaucoup moins que la proportion des artistes (19 %), mais supérieure à celle de la population active (2 %). La figure 13 illustre la répartition complète des artistes des arts visuels par secteur.

Figure 13 : Secteurs d'activité des artistes des arts visuels, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les artisans

Les 14 700 artisans au Canada constituent 9 % des artistes. Voici leurs principales caractéristiques démographiques :

  • 59 % sont des femmes, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • 21 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, soit environ la moitié de la proportion des artistes (47 %) et moins que celle de la population active (28 %). C’est le deuxième niveau le moins élevé de titulaires de baccalauréats parmi les neuf professions artistiques.
  • 63 % ont 45 ans et plus, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %). La profession des artisans est celle qui compte le plus de membres âgés.
  • 14 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est semblable à la proportion des artistes (15 %), mais très inférieur à celle de la population active (21 %).
  • 7,0 % sont des Autochtones, ce qui est beaucoup plus que les proportions des artistes (3,1 %) et de la population active (3,9 %). C’est chez les artisans que l’on retrouve la proportion la plus élevée de travailleurs autochtones parmi les neuf professions artistiques.
  • 26 % sont des immigrants. C’est le pourcentage le plus élevé parmi les neuf professions artistiques, supérieur à celui des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 15 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est le cas de 18 % des artistes et de 21 % de la population active.
  • 58 % travaillent à leur compte, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (52 %) et de la population active (12 %).

La figure 14 compare le revenu médian des artisans, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un artisan typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 20 500 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (24 300 $) et moins de la moitié de celle de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 14 100 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (17 300 $) et très inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu du ménage de 48 300 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (57 800 $) et beaucoup moins que celle de la population active (86 500 $).

Figure 14 : Revenu médian individuel des artisans

Voici les principales données sur le revenu moyen des artisans :

  • Revenu individuel total moyen : 28 200 $, ce qui est inférieur au revenu moyen des artistes (38 500 $) et très inférieur à celui de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 20 600 $, ce qui est très inférieur à celui des artistes (30 700 $) et de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 73 % du revenu individuel total des artisans, comparativement à 80 % pour les artistes et à 90 % pour la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 64 200 $, ce qui est inférieur à ceux des artistes (78 400 $) et de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des artisans représente 44 % du revenu de leur ménage, ce qui est inférieur aux pourcentages équivalents des artistes (48 %) et de la population active (52 %).
La plupart des artisans travaillent à l’extérieur des secteurs culturels

Quatre artisans sur cinq travaillent dans des secteurs autres que les trois secteurs culturels et éducatifs mis en évidence dans ce rapport (80 %, comparativement à seulement 26 % des artistes). Beaucoup d’artisans sont classés dans les industries manufacturières et du commerce de détail. Le revenu médian des artisans dans des secteurs autres que la culture et l’éducation est de 21 900 $.

Un autre 18 % des artisans travaillent dans les arts, spectacles et loisirs, et ils sont presque tous des artistes indépendants (17 %). En guise de comparaison, 36 % des artistes travaillent dans ce secteur et 22 % sont considérés des artistes indépendants. Le revenu médian des artisans dans les arts, spectacles et loisirs (et le groupe détaillé d’artisans indépendants) est de 15 300 $.

Seulement 2 % des artisans travaillent dans les services éducatifs[12], ce qui est beaucoup moins que la proportion des artistes (20 %) et de la population active (7 %).

Il n’y a pas d’artisans dans les industries de l’information et culturelles, alors que c’est dans ces secteurs que l’on retrouve 19 % des artistes et 2 % de la population active. La figure 15 illustre la répartition des artisans par secteur.

Figure 15 : Secteurs d'activité des artisans, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les acteurs et comédiens

Voici les principales caractéristiques démographiques des les 11 400 acteurs et comédiens (7 % des artistes) au Canada :

  • 47 % sont des femmes, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (52 %), mais semblable à celle de la population active (48 %).
  • 37 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (47 %) et supérieur à celle de la population active (28 %).
  • 34 % ont 45 ans et plus, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %).
  • 18 % sont membres de groupes racialisés, une proportion très élevée parmi les neuf professions artistiques. Cette proportion est supérieure à celle des artistes (15 %) mais inférieure à celle de la population active (21 %).
  • 4,0 % sont des Autochtones, ce qui est supérieur à la proportion des artistes (3,1 %) et semblable à celle de la population active (3,9 %).
  • 18 % sont des immigrants au Canada, comparativement à 21 % des artistes et à 24 % de la population active.
  • 17 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est le cas de 18 % des artistes et de 21 % de la population active.
  • 44 % travaillent à leur compte, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (52 %), mais très supérieur à celle de la population active (12 %).

La figure 16 compare le revenu médian des acteurs et comédiens, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un acteur ou comédien typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 18 500 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (24 300 $) et moins de la moitié de celle de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 11 900 $, ce qui est très inférieur aux médianes des artistes (17 300 $) et de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 41 500 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (76 800 $) et moins de la moitié de celle de la population active (86 500 $).

Figure 16 : Revenu médian individuel des acteurs et comédiens

Voici les principales données sur le revenu moyen des acteurs et comédiens :

  • Revenu individuel total moyen : 30 800 $, ce qui est inférieur à la moyenne des artistes (38 500 $) et très inférieur à celle de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 23 500 $, ce qui est très inférieur à celui des artistes (30 700 $) et de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 76 % du revenu individuel total des acteurs et comédiens, comparativement à 80 % pour les artistes et à 90 % pour la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 64 600 $, ce qui est inférieur à ceux des artistes (78 400 $) et de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des acteurs et comédiens représente 48 % du revenu de leur ménage, ce qui est semblable au pourcentage des artistes (49 %) et inférieur à celui de la population active (52 %).
Beaucoup d’acteurs et de comédiens sont des artistes indépendants

Plus de la moitié des acteurs et comédiens (59 %) travaillent dans le secteur des arts, spectacles et loisirs et bon nombre d’entre eux sont des artistes indépendants (36 %). Le revenu médian des acteurs et comédiens dans le groupe sectoriel des arts, spectacles et loisirs est d’à peine 19 100 $.

Un quart des acteurs et comédiens (25 %) travaillent dans les industries de l’information et culturelles comme l’industrie cinématographique. Cette proportion est très supérieure à celle des artistes (19 %) et de la population active (2 %). Le revenu médian des acteurs et comédiens dans les industries culturelles est de seulement 16 800 $.

Seulement 8 % des acteurs et comédiens travaillent dans les services éducatifs[13], ce qui est très inférieur à la proportion des artistes (20 %), mais semblable à celle de la population active (7 %). La figure 17 illustre la répartition complète des acteurs et comédiens par secteur.

Figure 17 : Secteurs d'activité des acteurs et comédiens, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les danseurs

Les 10 100 danseurs au Canada constituent 6 % des artistes. Voici leurs principales caractéristiques démographiques :

  • 86 % sont des femmes. C’est de loin la proportion la plus élevée parmi les neuf professions artistiques, très supérieure à celle des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • À peine 25 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est très inférieur à la proportion des artistes (47 %) et légèrement inférieur à celle de la population active (28 %).
  • Seulement 20 % des danseurs ont 45 ans et plus, de loin la proportion la plus faible des neuf professions artistiques et environ la moitié de celle des artistes (46 %) et de la population active (44 %). Par contre, 39 % des danseurs ont de 15 à 24 ans, une proportion très supérieure à celles des artistes (11 %) et de la population active (14 %).
  • 15 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est égal à la proportion des artistes et inférieur à celle de la population active (21 %).
  • 3,3 % sont des Autochtones, une proportion légèrement supérieure à celle des artistes, mais inférieure à celle de la population active (3,9 %).
  • 16 % sont des immigrants, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 17 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est le cas de 18 % des artistes et de 21 % de la population active.
  • 35 % travaillent à leur compte, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (52 %), mais très supérieur à celle de la population active (12 %).

La figure 18 compare le revenu médian des danseurs, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un danseur typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 15 800 $. C’est le revenu médian le plus bas des neuf professions artistiques, très inférieur à celui des artistes (24 300 $) et de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 11 500 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (17 300 $) et très inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 42 400 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (57 800 $) et environ la moitié de celle de la population active (86 500 $).

Figure 18 : Revenu médian individuel des danseurs

Voici les principales données sur le revenu moyen des danseurs :

  • Revenu individuel total moyen : 22 100 $, ce qui est très inférieur aux moyennes des artistes (38 500 $) et de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 17 100 $, ce qui est très inférieur à celui des artistes (30 700 $) et de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 77 % du revenu individuel total des danseurs, semblable au pourcentage des artistes (80 %), mais inférieur à celui de la population active (90 %).
  • Revenu moyen du ménage : 62 700 $, ce qui est inférieur à ceux des artistes (78 400 $) et de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des danseurs représente 35 % du revenu de leur ménage, ce qui est beaucoup moins que les pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
La plupart des danseurs gagnent leur vie dans l’enseignement

Trois quarts des danseurs (76 %) travaillent dans les services éducatifs. C’est la proportion la plus élevée parmi les neuf professions artistiques, très supérieure à celle des artistes (20 %) et de la population active (7 %). Le revenu médian des professeurs de danse[14] est de seulement 15 700 $.

Environ un danseur sur six (16 %) travaille dans les arts, spectacles et loisirs, et la moitié de ces danseurs (soit 8 % de tous les danseurs) travaillent pour des troupes d’art d’interprétation. Le revenu médian des danseurs dans le groupe sectoriel des arts, spectacles et loisirs est d’à peine 17 000 $ (et de 19 100 $ dans les troupes d’art d’interprétation).

Aucun danseur n’a été classé dans les industries de l’information et culturelles, comparativement à 19 % des artistes et à 2 % de la population active. La figure 19 illustre la répartition des danseurs par secteur.

Figure 19 : Secteurs d'activité des danseurs, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les autres artistes de spectacle

Les 6 400 artistes de ce groupe professionnel (dans lequel on retrouve notamment les artistes du cirque, les magiciens, les marionnettistes et les mannequins) constituent 4 % des artistes.

Voici leurs principales caractéristiques démographiques :

  • 48 % sont des femmes, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (52 %), mais égal à celle de la population active (48 %).
  • À peine 16 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur. C’est la proportion la plus faible parmi les neuf professions artistiques, très inférieure à celle des artistes (47 %) et de la population active (28 %).
  • 26 % ont 45 ans et plus, une proportion très inférieure à celle des artistes (46 %) et de la population active (44 %). Par contre, 24 % des autres artistes de spectacle ont de 15 à 24 ans, une proportion très supérieure à celles des artistes (11 %) et de la population active (14 %).
  • 19 % sont membres de groupes racialisés. C’est le pourcentage le plus élevé parmi les neuf professions artistiques (avec celui des acteurs et comédiens), supérieur à celui des artistes (15 %), mais semblable à celui de la population active (21 %).
  • 4,3 % sont des Autochtones, ce qui est beaucoup plus que les proportions des artistes (3,1 %) et de la population active (3,9 %).
  • 17 % sont des immigrants, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 19 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est semblable aux proportions des artistes et de la population active (21 %).
  • 47 % travaillent à leur compte, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (52 %), mais très supérieur à celle de la population active (12 %).

La figure 20 compare le revenu médian des autres artistes de spectacle, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un autre artiste de spectacle typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 16 900 $, ce qui est très inférieur aux médianes des artistes (24 300 $) et de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 13 200 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (17 300 $) et très inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 41 000 $, ce qui est inférieur à la médiane des artistes (57 800 $) et moins de la moitié de celle de la population active (86 500 $).

Figure 20 : Revenu médian individuel des autres artistes de spectacle

Voici les principales données sur le revenu moyen des autres artistes de spectacle :

  • Revenu individuel total moyen : 34 600 $, ce qui est inférieur à la moyenne des artistes (38 500 $) et très inférieur à celle de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 24 500 $, ce qui est inférieur au revenu moyen des artistes (30 700 $) et beaucoup moins que celui de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 71 % du revenu individuel total des autres artistes de spectacle, un pourcentage inférieur à ceux des artistes (80 %) et de la population active (90 %).
  • Revenu moyen du ménage : 79 400 $, semblable à celui des artistes (78 400 $) mais beaucoup moins que celui de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des autres artistes de spectacle représente 44 % du revenu de leur ménage, ce qui est inférieur aux pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
Bon nombre des autres artistes de spectacle sont des artistes indépendants

Environ deux tiers des autres artistes de spectacle (63 %) travaillent dans le secteur des arts, spectacles et loisirs et 36 % des autres artistes de spectacle sont des artistes indépendants. Le revenu médian des autres artistes de spectacle dans le groupe sectoriel des arts, spectacles et loisirs est d’à peine 16 200 $ (et d’à peine 15 100 $ pour les artistes indépendants).

On retrouve très peu d’autres artistes de spectacle dans les industries de l’information et culturelles (7 %, comparativement à 19 % des artistes) et des services éducatifs[15] (3 %, comparativement à 20 % des artistes).

Les derniers 27 % des autres artistes de spectacle travaillent dans des secteurs autres que ceux culturels ou éducatifs dont il vient d’être question. Cette proportion est égale à celle des artistes. La figure 21 illustre la répartition des autres artistes de spectacle par secteur.

Figure 21 : Secteurs d'activité des autres artistes de spectacle, des artistes et de la population active

 

Données phares sur les chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs

Les chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs forment un très petit groupe d’artistes : 4 200 personnes, à peine 3 % de tous les artistes. Voici les principales données démographiques et d’emploi au sujet des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs :

  • 37 % sont des femmes, ce qui est très inférieur aux proportions des artistes (52 %) et de la population active (48 %).
  • 53 % sont titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, ce qui est supérieur à la proportion des artistes (47 %) et très supérieur à celle de la population active (28 %).
  • 53 % ont 45 ans et plus, ce qui est supérieur aux proportions des artistes (46 %) et de la population active (44 %).
  • 12 % sont membres de groupes racialisés, ce qui est inférieur à la proportion des artistes (15 %) et très inférieur à celle de la population active (21 %).
  • Seulement 2,4 % d’entre eux sont des Autochtones, alors que c’est le cas de 3,1 % des artistes et de 3,9 % de la population active.
  • 18 % sont des immigrants, ce qui est inférieur aux proportions des artistes (21 %) et de la population active (24 %).
  • 23 % parlent le français le plus souvent à la maison, ce qui est supérieur à la proportion des artistes (18 %) et semblable à celle de la population active (21 %).
  • 53 % travaillent à leur compte, ce qui est semblable à la proportion des artistes (52 %) et très supérieur à celle de la population active (12 %).

La figure 22 compare le revenu médian des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs, des artistes, des travailleurs culturels et de la population active. Un chef d’orchestre, compositeur ou arrangeur typique au Canada a :

  • Un revenu individuel total de 29 700 $, ce qui est supérieur à la médiane des artistes (24 300 $), mais inférieur à celle de la population active (43 500 $).
  • Un revenu d’emploi de 18 000 $, ce qui est légèrement supérieur à la médiane des artistes (17 300 $), mais inférieur à celle de la population active (39 000 $).
  • Un revenu de ménage de 57 800 $, ce qui est égal à la médiane des artistes, mais bien inférieur à celle de la population active (86 500 $).

Figure 22 : Revenu médian individuel des chefs d'orchestre, compositeurs et arrangeurs

Voici les principales données sur le revenu moyen des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs :

  • Revenu individuel total moyen : 42 800 $, ce qui est supérieur à celui des artistes (38 500 $) et inférieur à celui de la population active (56 900 $).
  • Revenu d’emploi moyen : 30 200 $, essentiellement le même que celui des artistes (30 700 $), mais beaucoup moins que celui de la population active (51 100 $).
  • Le revenu d’emploi représente 71 % du revenu individuel total des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs, comparativement à 80 % de celui des artistes et à 90 % de celui de la population active.
  • Revenu moyen du ménage : 77 400 $, essentiellement le même que celui des artistes (78 400 $), mais moins que celui de la population active (108 900 $).
  • Le revenu individuel des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs représente 55 % du revenu de leur ménage, ce qui est supérieur aux pourcentages équivalents des artistes (49 %) et de la population active (52 %).
La moitié des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs travaille dans le secteur des arts et spectacles

Exactement la moitié des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs (50 %) travaille dans le secteur des arts, spectacles et loisirs. Ces artistes sont partagés entre les troupes d’art d’interprétation (27 % des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs) et les artistes indépendants (20 %). Le revenu médian des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs dans le secteur des arts, spectacles et loisirs est de 23 900 $. Il est plus élevé chez ceux qui travaillent pour des troupes d’art d’interprétation (24 400 $) que chez ceux qui sont des artistes indépendants (22 200 $).

Environ un chef d’orchestre, compositeur ou arrangeur sur six (16 %) travaille dans les industries de l’information et culturelles comme l’industrie cinématographique. Cette proportion est légèrement inférieure à celle des artistes (19 %), mais très supérieure à celle de la population active (2 %). Le revenu médian des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs dans les industries culturelles est assez élevé : 40 500 $.

Seulement 6 % des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs travaillent dans les services éducatifs[16], ce qui est beaucoup moins que la proportion des artistes (20 %), mais semblable à celle de la population active (7 %).  La figure 23 illustre la répartition des chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs par secteur.

Figure 23 : Secteurs d'activité des chefs d'orchestre, compositeurs et arrangeurs, des artistes et de la population active

 

 

Annexe 1 : Tableaux détaillés

Statistique clé sur les artistes et travailleurs culturels au Canada (recensement de 2016)
Statistique Musiciens et chanteurs Auteurs et écrivains Producteurs, réalisateurs, chorégraphes Artistes des arts visuels Artisans Acteurs et comédiens Danseurs Autres artistes de spectacle Chefs d’orchestre, compositeurs, arrangeurs Tous les artistes Travailleurs culturels Population active
Nombre (population active expérimentée)  35 005  27 695  27 595  21 055  14 720  11 370  10 145  6 350  4 190  158 130  726 630 18 268 120
Statistiques sur le revenu
Revenu individuel total médian  17 858 $  40 042 $  49 317 $  20 011 $  20 528 $  18 509 $  15 755 $  16 907 $  29 702 $  24 294 $  40 971 $  43 484 $
Revenu médian d’emploi  12 251 $  31 810 $  46 046 $  12 137 $  14 121 $  11 917 $  11 516 $  13 216 $  17 984 $  17 331 $  37 211 $  38 997 $
Revenu médian du ménage  44 582 $  73 430 $  82 949 $  46 862 $  48 344 $  41 524 $  42 405 $  41 037 $  57 831 $  57 796 $  75 353 $  86 460 $
Revenu individuel total moyen  27 479 $  50 259 $  59 836 $  31 707 $  28 241 $  30 813 $  22 116 $  34 559 $  42 785 $  38 455 $  48 833 $  56 872 $
Revenu moyen d’emploi  19 562 $  40 538 $  54 900 $  21 896 $  20 633 $  23 476 $  17 069 $  24 512 $  30 169 $  30 740 $  44 045 $  51 091 $
Revenu moyen du ménage  63 025 $  93 925 $  101 903 $  61 133 $  64 190 $  64 575 $  62 714 $  79 360 $  77 374 $  78 403 $  92 034 $  108 920 $
Pourcentage par sexe
Femmes 52 % 55 % 36 % 56 % 59 % 47 % 86 % 48 % 37 % 52 % 51 % 48 %
Hommes 48 % 45 % 64 % 44 % 41 % 53 % 14 % 52 % 63 % 48 % 49 % 52 %
Plus haut certificat, diplôme ou grade
Aucun certificat ni diplôme 6 % 1 % 2 % 7 % 14 % 6 % 14 % 13 % 4 % 6 % 4 % 10 %
Diplôme d’études secondaires ou équivalent 23 % 10 % 16 % 21 % 27 % 27 % 35 % 37 % 24 % 21 % 17 % 26 %
Certificat ou diplôme d’apprentissage ou de métier 2 % 2 % 3 % 6 % 10 % 3 % 5 % 6 % 2 % 4 % 5 % 11 %
Certificat ou diplôme collégial, de CÉGEP ou d’un autre établissement non universitaire 16 % 17 % 29 % 22 % 24 % 26 % 21 % 22 % 17 % 21 % 27 % 22 %
Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat 1 % 0 % 1 % 1 % 4 % 1 % 0 % 4 % 1 % 1 % 3 % 3 %
Certificat ou diplôme universitaire, baccalauréat et plus 52 % 69 % 50 % 44 % 21 % 37 % 25 % 18 % 53 % 47 % 43 % 28 %
Âge
15 à 24 ans 14 % 5 % 6 % 6 % 5 % 17 % 39 % 24 % 7 % 11 % 10 % 14 %
25 à 34 ans 21 % 20 % 28 % 18 % 15 % 28 % 26 % 31 % 20 % 22 % 27 % 21 %
35 à 44 ans 19 % 22 % 28 % 19 % 17 % 22 % 15 % 18 % 20 % 21 % 23 % 21 %
45 à 54 ans 18 % 22 % 22 % 20 % 24 % 17 % 9 % 15 % 21 % 20 % 20 % 23 %
55 à 64 ans 19 % 19 % 13 % 23 % 26 % 11 % 7 % 9 % 19 % 17 % 15 % 17 %
65 ans et plus 10 % 12 % 3 % 14 % 13 % 7 % 4 % 3 % 13 % 9 % 5 % 4 %
Tous 45 ans et plus 46 % 52 % 39 % 57 % 63 % 34 % 20 % 26 % 53 % 46 % 40 % 44 %
Autochtones
Autochtones 2 % 2 % 2 % 4 % 7 % 4 % 3 % 4 % 2 % 3 % 3 % 4 %
Non-autochtones 98 % 98 % 98 % 96 % 93 % 96 % 97 % 96 % 98 % 97 % 97 % 96 %
Groupes racialisés (minorité visible)
Membres de groupes racialisés 17 % 13 % 13 % 15 % 14 % 18 % 15 % 19 % 12 % 15 % 18 % 21 %
Non-membres de groupes racialisés 83 % 87 % 87 % 85 % 87 % 82 % 85 % 81 % 88 % 85 % 82 % 79 %
Statut et période d’immigration
Non-immigrants 77 % 78 % 81 % 73 % 73 % 81 % 82 % 82 % 81 % 78 % 77 % 75 %
Immigrants 21 % 21 % 17 % 25 % 26 % 18 % 16 % 17 % 18 % 21 % 21 % 24 %
Avant 1981 5 % 7 % 4 % 8 % 8 % 5 % 3 % 3 % 5 % 6 % 4 % 4 %
1981 à 1990 3 % 3 % 3 % 3 % 4 % 2 % 1 % 2 % 3 % 3 % 3 % 3 %
1991 à 2000 6 % 4 % 4 % 5 % 5 % 4 % 4 % 4 % 4 % 5 % 5 % 6 %
2001 à 2010 6 % 4 % 4 % 6 % 6 % 4 % 6 % 4 % 4 % 5 % 6 % 7 %
2011 à 2016 2 % 2 % 2 % 3 % 2 % 2 % 2 % 3 % 2 % 2 % 3 % 3 %
Résidents non permanents 1 % 1 % 2 % 2 % 1 % 1 % 2 % 2 % 2 % 2 % 2 % 1 %
Langue parlée le plus souvent à la maison
Anglais (sélection unique ou multiple) 77 % 83 % 71 % 72 % 74 % 80 % 79 % 77 % 73 % 76 % 72 % 70 %
Français (sélection unique ou multiple) 15 % 14 % 27 % 20 % 15 % 17 % 17 % 19 % 23 % 18 % 21 % 21 %
Langue non officielle (sélection unique ou multiple) 12 % 6 % 5 % 11 % 14 % 6 % 8 % 8 % 6 % 9 % 10 % 14 %
Catégorie de travailleur
Travailleur autonome (constituée en société ou non) 39 % 49 % 62 % 33 % 41 % 56 % 64 % 53 % 46 % 48 % 73 % 88 %
Salarié 60 % 51 % 38 % 66 % 58 % 44 % 35 % 47 % 53 % 52 % 26 % 12 %
Travailleur familial non rémunéré 0 % 1 % 0 % 1 % 1 % 0 % 0 % 0 % 1 % 0 % 0 % 0 %
Industrie – Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) 2012
71 Arts, spectacles et loisirs 34 % 36 % 13 % 57 % 18 % 59 % 16 % 63 % 50 % 34 % 12 % 2 %
7111 Compagnies d’arts d’interprétation 29 % 1 % 6 % 1 % 0 % 15 % 8 % 12 % 27 % 11 % 3 % 0 %
7115 Artistes, auteurs et interprètes indépendants 3 % 34 % 4 % 54 % 17 % 36 % 4 % 36 % 20 % 21 % 6 % 0 %
51 Industrie de l’information et industrie culturelle 2 % 17 % 70 % 7 % 0 % 25 % 0 % 7 % 16 % 19 % 20 % 2 %
61 Services d’enseignement 53 % 3 % 2 % 10 % 2 % 8 % 76 % 3 % 6 % 20 % 7 % 7 %
Toutes les autres industries (sauf 51, 61 et 71) 11 % 44 % 15 % 25 % 80 % 8 % 8 % 27 % 28 % 26 % 60 % 88 %
Semaines de travail (temps plein ou partiel)
N’a pas travaillé en 2015 3 % 3 % 1 % 4 % 4 % 7 % 3 % 5 % 2 % 3 % 2 % 3 %
1 à 26 semaines 14 % 14 % 10 % 17 % 17 % 36 % 20 % 25 % 10 % 16 % 14 % 13 %
1 à 26 semaines, temps plein 2 % 5 % 5 % 5 % 5 % 7 % 3 % 4 % 4 % 4 % 6 % 7 %
1 à 26 semaines, temps partiel 12 % 9 % 5 % 12 % 12 % 29 % 17 % 20 % 7 % 12 % 7 % 6 %
27 à 39 semaines 17 % 7 % 8 % 11 % 8 % 12 % 19 % 12 % 8 % 12 % 8 % 7 %
27 à 39 semaines, temps plein 3 % 4 % 6 % 4 % 3 % 4 % 4 % 4 % 3 % 4 % 5 % 5 %
27 à 39 semaines, temps partiel 14 % 4 % 2 % 7 % 4 % 8 % 15 % 9 % 6 % 8 % 3 % 3 %
40 à 52 semaines 65 % 76 % 81 % 68 % 71 % 45 % 59 % 59 % 79 % 69 % 76 % 77 %
40 à 52 semaines, temps plein 29 % 59 % 74 % 48 % 52 % 26 % 27 % 34 % 53 % 47 % 64 % 66 %
40 à 52 semaines, temps partiel 36 % 17 % 7 % 20 % 19 % 19 % 31 % 25 % 26 % 22 % 12 % 11 %
Nombre par sexe
Femmes  18 245  15 325  9 845  11 745  8 680  5 350  8 715  3 035  1 535  82 475  373 280 8 734 000
Hommes  16 765  12 370  17 745  9 310  6 040  6 020  1 430  3 315  2 655  75 655  353 350 9 534 120
Plus haut certificat, diplôme ou grade
Aucun certificat ni diplôme  2 025   410   470  1 435  2 025   675  1 420   815   175  9 455  28 055 1 904 945
Diplôme d’études secondaires ou équivalent  8 200  2 900  4 375  4 355  4 035  3 085  3 540  2 370   985  33 845  127 025 4 696 015
Certificat ou diplôme d’apprentissage ou de métier   775   495   750  1 190  1 440   360   510   380   85  5 980  37 120 1 942 660
Certificat ou diplôme collégial, de CÉGEP ou d’un autre établissement non universitaire  5 540  4 720  7 965  4 695  3 505  2 950  2 095  1 410   695  33 580  199 270 4 064 940
Certificat ou diplôme universitaire inférieur au baccalauréat   325   85   180   160   545   75   50   225   25  1 665  22 720  542 310
Certificat ou diplôme universitaire, baccalauréat et plus  18 140  19 080  13 855  9 220  3 160  4 225  2 525  1 145  2 230  73 600  312 445 5 117 255
Âge
15 à 24 ans  5 070  1 345  1 585  1 270   730  1 890  3 925  1 555   280  17 650  72 305 2 472 540
25 à 34 ans  7 225  5 655  7 710  3 745  2 165  3 150  2 600  1 950   825  35 025  194 740 3 839 090
35 à 44 ans  6 520  6 165  7 655  4 055  2 500  2 485  1 565  1 160   840  32 940  166 695 3 857 575
45 à 54 ans  6 235  6 140  6 050  4 255  3 580  1 880   935   930   880  30 890  147 980 4 195 960
55 à 64 ans  6 550  5 170  3 635  4 865  3 890  1 225   720   545   800  27 405  109 915 3 104 010
65 ans et plus  3 400  3 220   965  2 875  1 850   740   400   200   560  14 215  35 000  798 950
Tous 45 ans et plus  16 185  14 530  10 650  11 995  9 320  3 845  2 055  1 675  2 240  72 510  292 895 8 098 920
Autochtones
Autochtones   655   640   620   860  1 030   455   335   270   100  4 965  19 445  716 605
Non-autochtones  34 350  27 055  26 970  20 200  13 690  10 920  9 810  6 075  4 090  153 160  707 190 17 551 520
Membres de groupes racialisés (minorité visible)
Membres de groupes racialisés  5 840  3 545  3 465  3 160  1 990  2 095  1 485  1 185   500  23 265  128 680 3 896 330
Non-membres de groupes racialisés  29 160  24 155  24 125  17 895  12 730  9 280  8 655  5 165  3 690  134 860  597 955 14 371 790
Statut et période d’immigration
Non-immigrants  27 070  21 610  22 390  15 300  10 800  9 180  8 330  5 180  3 385  123 250  558 270 13 688 910
Immigrants  7 495  5 720  4 735  5 250  3 805  2 040  1 600  1 065   740  32 445  154 385 4 322 270
Avant 1981  1 595  2 030  1 185  1 615  1 225   595   255   215   205  8 925  31 745  735 450
1981 à 1990  1 070   750   695   675   625   250   145   155   130  4 485  22 620  624 795
1991 à 2000  2 065  1 035  1 055  1 090   780   460   355   255   155  7 245  36 175 1 050 440
2001 à 2010  2 000  1 245  1 205  1 230   810   495   610   255   180  8 040  41 940 1 275 000
2011 à 2016   765   655   600   640   360   240   235   180   70  3 745  21 900  636 585
Résidents non permanents   440   370   465   505   115   150   205   105   65  2 430  13 975  256 940
Langue parlée le plus souvent à la maison
Anglais (sélection unique ou multiple)  26 785  22 890  19 505  15 250  10 960  9 075  8 030  4 885  3 055  120 430  522 590 12 735 730
Français (sélection unique ou multiple)  5 370  3 830  7 350  4 120  2 200  1 915  1 690  1 195   955  28 625  155 625 3 769 585
Langue non officielle (sélection unique ou multiple)  4 110  1 615  1 490  2 300  2 050   735   820   500   265  13 890  75 125 2 646 560
Catégorie de travailleur
Travailleur autonome (constituée en société ou non)  21 135  14 065  10 385  14 000  8 610  5 005  3 580  2 980  2 230  81 980  190 625 2 138 055
Salarié  13 770  13 500  17 165  6 925  5 990  6 335  6 540  3 370  1 930  75 520  534 015 16 073 685
Travailleur familial non rémunéré   105   140   45   130   115   35   30   0   35   630  1 995  56 380
Industrie – Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) 2012
71 Arts, spectacles et loisirs  11 770  9 855  3 640  12 025  2 620  6 710  1 640  3 970  2 075  54 290  86 770  379 740
7111 Compagnies d’arts d’interprétation  10 285   240  1 675   265   60  1 690   835   780  1 130  16 950  21 860  29 295
7115 Artistes, auteurs et interprètes indépendants  1 105  9 420  1 115  11 305  2 485  4 115   390  2 260   855  33 055  41 125  47 100
51 Industrie de l’information et industrie culturelle   785  4 790  19 310  1 560   40  2 835   25   435   690  30 470  148 820  420 355
61 Services d’enseignement  18 660   845   620  2 135   330   875  7 715   215   265  31 655  53 075 1 346 585
Toutes les autres industries (sauf 51, 61 et 71)  3 785  12 210  4 030  5 340  11 735   960   765  1 725  1 160  41 705  437 965 16 121 445
Semaines de travail (temps plein ou partiel)
N’a pas travaillé en 2015  1 045   815   340   745   570   755   260   290   100  4 930  17 910  494 580
1 à 26 semaines  5 040  3 930  2 745  3 560  2 545  4 110  2 020  1 560   430  25 940  98 105 2 454 305
1 à 26 semaines, temps plein   690  1 335  1 500  1 060   715   820   275   260   155  6 800  46 570 1 274 940
1 à 26 semaines, temps partiel  4 350  2 595  1 250  2 500  1 830  3 290  1 750  1 300   280  19 135  51 540 1 179 365
27 à 39 semaines  6 120  2 025  2 155  2 355  1 110  1 400  1 900   780   345  18 205  57 970 1 285 195
27 à 39 semaines, temps plein  1 105   990  1 530   910   500   500   365   225   115  6 245  32 955  822 305
27 à 39 semaines, temps partiel  5 015  1 040   625  1 440   610   900  1 535   555   235  11 955  25 020  462 890
40 à 52 semaines  22 800  20 925  22 350  14 395  10 495  5 105  5 965  3 715  3 310  109 060  552 645 14 034 040
40 à 52 semaines, temps plein  10 165  16 240  20 330  10 160  7 670  2 945  2 775  2 155  2 210  74 650  462 050 12 007 280
40 à 52 semaines, temps partiel  12 630  4 685  2 020  4 235  2 820  2 155  3 190  1 565  1 105  34 415  90 595 2 026 760

 

Annexe 2 : Remarques méthodologiques

Les données de ce rapport ne peuvent pas être comparées aux données des rapports précédents de la série Regards statistiques sur les arts à cause des importantes modifications méthodologiques entre l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et le questionnaire détaillé du recensement de 2016. La participation à l’Enquête nationale auprès des ménages est volontaire, alors que le recensement est obligatoire. Le recensement a été complété par 25 % de tous les ménages au Canada.

La population de base analysée dans ce rapport a été modifiée par rapport à celle des rapports précédents (fondés sur les données du questionnaire détaillé du recensement de 2001 et de 2006) de la série Regards statistiques sur les arts. Le présent rapport examine la population active expérimentée, qui comprend toutes les personnes qui ont travaillé en tant qu’artistes au cours de la semaine de référence du recensement, ou qui avaient travaillé en tant qu’artistes plus qu’à toute autre occupation depuis le 1er janvier 2015. Les rapports de 2006 excluent les répondants sans revenu. Le présent rapport n’impose aucune restriction sur le revenu.

Il y a d’autres aspects importants au sujet de la classification des artistes dans les données du recensement :

  • Les personnes de 15 ans et plus au Canada ont été classées dans la profession où elles avaient travaillé le plus d’heures au cours de la semaine de référence du recensement (du 1er au 7 mai 2016). Si elles étaient sans emploi au cours de cette semaine, elles ont été classées selon l’emploi qu’elles avaient occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2015. Si elles n’ont pas travaillé du tout au cours de cette période, ou si elles ne faisaient pas partie de la population active pendant la semaine de référence, elles ont été exclues de la population active expérimentée (et par conséquent des données de ce rapport).
  • Les artistes qui ont consacré plus d’heures à une profession autre qu’à leurs travaux artistiques au cours de la semaine de référence sont classés dans l’autre profession. Le recensement ne collecte pas d’information au sujet des professions secondaires.
  • Chaque profession comprend des personnes qui ont un emploi ou travaillent à leur compte.
  • Les artistes qui enseignent dans des établissements primaires, secondaires ou postsecondaires figurent dans la catégorie des professeurs et enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et enseignants dans certains contextes (comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés) sont dénombrés comme des « artistes ».
  • Le recensement de 2016 a recueilli des données sur le revenu pour l’année 2015, l’année civile complète la plus récente.
  • Le revenu total comprend les traitements et salaires, le revenu net d’un travail à son compte, le revenu de placement, les pensions de retraite, les autres sources de revenus (une catégorie qui comprend les subventions de projet artistique) et les paiements de transfert des gouvernements.
  • Les données sur le revenu d’emploi comprennent les montants reçus de tous les emplois et du travail à son compte en 2015, et non seulement du poste pour lequel le répondant a travaillé le plus d’heures au cours de la semaine de référence. Dans certains cas, les individus ont pu travailler à un emploi en 2015 (la base des données sur le revenu) autre que celui pour lequel ils ont travaillé le plus d’heures au cours de la semaine de référence du recensement (du 1er au 7 mai 2016, la base du classement par profession). Dans ces cas, le revenu serait basé sur l’autre profession.
  • Le rapport met en évidence la situation des artistes dans les trois secteurs habituels des artistes : 1) les arts, spectacles et loisirs; 2) les services éducatifs; et 3) les industries de l’information et culturelles.
  • Les données de ce rapport ne sont pas comparables à celles des rapports précédents en raison des importants changements méthodologiques entre l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et le recensement de 2016. Les prochains rapports examineront les artistes dans les provinces et les municipalités du Canada ainsi que les différences démographiques dans la situation des artistes.
Choix des neuf professions artistiques

Aux fins de ce rapport, l’expression « artistes » désigne les Canadiens de 15 ans et plus classés dans neuf groupes professionnels :

  • Acteurs et comédiens
  • Artisans
  • Auteurs et écrivains
  • Chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs
  • Danseurs
  • Musiciens et chanteurs
  • Autres artistes de spectacle (comprend les artistes de cirque, les magiciens, les mannequins, les marionnettistes et les autres artistes non classés ailleurs)
  • Producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé
  • Artistes des arts visuels (appelés « peintres, sculpteurs et autres artistes des arts visuels » par Statistique Canada)

Ces groupes professionnels ont été choisis comme étant des professions artistiques lors de discussions avec des représentants du secteur des arts avant l’analyse du recensement de 2001. Ces neuf groupes professionnels ont été inclus en tant que professions artistiques pour la série Regards statistiques sur les arts lors de discussions entre Hill Stratégies et les bailleurs de fonds du projet : le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario et le ministère du Patrimoine canadien.

En général, les neuf professions ont été choisies comme « artistes » en raison de la nature artistique des professions, en se fondant sur les titres et les descriptions de ces professions.

Forces et faiblesses des données du recensement pour le dénombrement des artistes

Le questionnaire détaillé du recensement de 2016 est une des meilleures sources d’information sur les artistes au Canada. Le recensement produit des estimations des professions à partir d’un très vaste bassin de population : les 3,7 millions de ménages qui ont rempli le questionnaire détaillé du recensement[17]. Il permet de faire une analyse détaillée de la situation des artistes dans différents territoires géographiques du pays.

Toutefois, les données du recensement sur les artistes n’ont pas que des atouts, surtout lorsqu’on considère l’emploi où la personne a travaillé le plus d’heures, le moment où le recensement a eu lieu et la nature de la classification nationale des professions.

L’importance attachée à l’emploi où le répondant a travaillé le plus d’heures a une incidence sur le dénombrement de la population active par le recensement. Occuper plusieurs emplois est une facette importante de la vie professionnelle de nombreux artistes. Certains peuvent consacrer plus d’heures à d’autres emplois qu’à leurs travaux artistiques. C’est pour cette raison que les estimations du nombre d’artistes du recensement ont tendance à être quelque peu inférieures à la réalité.

L’absence d’une catégorie distincte pour les cinéastes et autres artistes médiatiques est une lacune dans la classification des professions de Statistique Canada. Les catégories qui s’en rapprochent le plus sont celles des « producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé » (qui comprend plusieurs formes d’art), des « cadreurs de films et cadreurs vidéo » (qui n’est pas une des neuf professions artistiques), et des « peintres, sculpteurs et autres artistes des arts visuels ».

Un autre exemple d’un groupe professionnel qui ne correspond pas parfaitement aux artistes est celui des auteurs et écrivains. Ce groupe professionnel comprend une vaste gamme d’écrivains et non seulement des romanciers, poètes et autres écrivains « artistiques » (toutefois, les journalistes figurent dans un autre groupe).

La période du recensement fait également problème. Le classement des professions est basé sur l’emploi auquel les répondants ont consacré le plus d’heures au cours de la semaine allant du dimanche 1er mai au samedi 7 mai 2016. Il s’agit d’une période « entre deux » pour de nombreuses activités artistiques. Beaucoup de compagnies d’arts de la scène ont des saisons qui vont de l’automne au printemps. Ces saisons peuvent avoir pris fin avant la semaine du 1er mai, obligeant certains artistes à se trouver un autre emploi au cours de la fin du printemps et de l’été. D’autres organismes peuvent avoir des saisons estivales qui ne commencent pas au début mai.

Questions démographiques

Quelques remarques importantes au sujet de la disponibilité et de la nature de certaines questions démographiques du recensement de 2016 suivent[18].

Le recensement comportait des questions sur les sujets suivants :

  • Sexe : Le recensement a posé une question « binaire » au sujet du sexe, avec deux seules possibilités de réponses : « Quel est le sexe de cette personne? Masculin; Féminin ».
  • Personnes autochtones : « Cette personne est-elle un Autochtone, c’est-à-dire Première Nation (Indien de l’Amérique du Nord), Métis ou Inuk (Inuit)? »
  • Canadiens racialisés : Statistique Canada décrit certains groupes comme étant une « minorité visible », que ce rapport désigne comme « racialisés », sur la foi d’une question au sujet des antécédents des répondants : « Cette personne est-elle un : Cochez plus d’un cercle ou précisez, s’il y a lieu. Blanc; Sud-Asiatique (p. ex. Indien de l’Inde, Pakistanais, Sri-Lankais, etc.); Chinois; Noir; Philippin; Latino-Américain; Arabe; Asiatique du Sud-Est (p. ex. Vietnamien, Cambodgien, Laotien, Thaïlandais, etc.); Asiatique occidental (p. ex. Iranien, Afghan, etc.); Coréen; Japonais; Autre — précisez ».
  • Langue parlée le plus souvent à la maison : « Quelle langue cette personne parle-t-elle le plus souvent à la maison? Français; Anglais; autre langue –– précisez ». Les répondants pouvaient sélectionner plusieurs langues s’ils les utilisaient aussi souvent. Trois sélections multiples ont été comptées pour chaque groupe linguistique dans l’ensemble de données personnalisées. C’est pourquoi la combinaison anglais + français + tierce langue totalise plus de 100 % dans l’ensemble de données.
  • Immigrants au Canada : « Cette personne est-elle, ou a-t-elle déjà été, un immigrant reçu? Un « immigrant reçu » (résident permanent) est une personne à qui les autorités de l’immigration ont accordé le droit de résider au Canada en permanence. »

L’analyse du présent rapport ne tient pas compte de variables comme le handicap, la surdité et l’orientation sexuelle parce qu’il n’y a pas de données à ce sujet dans l’ensemble de données.

 

50 professions culturelles

Professions artistiques
  • 5121 Auteurs/auteures, rédacteurs/rédactrices et écrivains/écrivaines
  • 5131 Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé
  • 5132 Chefs d’orchestre, compositeurs/compositrices et arrangeurs/arrangeuses
  • 5133 Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses
  • 5134 Danseurs/danseuses
  • 5135 Acteurs/actrices et comédiens/comédiennes
  • 5136 Peintres, sculpteurs/sculpteures et autres artistes des arts visuels
  • 5232 Autres artistes de spectacle, n.c.a.
  • 5244 Artisans/artisanes
Professions culturelles non artistiques relatives à la radiodiffusion, le cinéma et le vidéo, l’enregistrement audio, les arts de la scène et l’édition
  • 5122 Réviseurs/réviseures, rédacteurs-réviseurs/rédactrices-réviseures et chefs du service des nouvelles
  • 5123 Journalistes
  • 5222 Cadreurs/cadreuses de films et cadreurs/cadreuses vidéo
  • 5223 Techniciens/techniciennes en graphisme
  • 5224 Techniciens/techniciennes en radiotélédiffusion
  • 5225 Techniciens/techniciennes en enregistrement audio et vidéo
  • 5226 Autre personnel technique et personnel de coordination du cinéma, de la radiotélédiffusion et des arts de la scène
  • 5227 Personnel de soutien du cinéma, de la radiotélédiffusion, de la photographie et des arts de la scène
  • 5231 Annonceurs/annonceuses et autres communicateurs/communicatrices
  • 0512 Directeurs/directrices – édition, cinéma, radiotélédiffusion et arts de la scène
Professions culturelles se rapportant à l’imprimerie
  • 1423 Opérateurs/opératrices d’équipement d’éditique et personnel assimilé
  • 7303 Surveillants/surveillantes de l’imprimerie et du personnel assimilé
  • 7381 Opérateurs/opératrices de presses à imprimer
  • 9471 Opérateurs/opératrices d’équipement d’impression sans plaque
  • 9472 Photograveurs clicheurs/photograveuses-clicheuses, photograveurs-reporteurs/photograveuses-reporteuses et autre personnel de prépresse
  • 9473 Opérateurs/opératrices de machines à relier et de finition
Professions culturelles des bibliothèques, archives et lieux patrimoniaux
  • 0511 Directeurs/directrices de bibliothèques, des archives, de musées et de galeries d’art
  • 1253 Techniciens/techniciennes à la gestion des documents
  • 1451 Commis et assistants/assistantes dans les bibliothèques
  • 1452 Correspondanciers/ correspondancières et commis aux publications et aux règlements
  • 5111 Bibliothécaires
  • 5112 Restaurateurs/restauratrices et conservateurs/conservatrices
  • 5113 Archivistes
  • 5211 Techniciens/techniciennes dans les bibliothèques et les services d’archives publiques
  • 5212 Personnel technique des musées et des galeries d’art
Professions culturelles rattachées à l’architecture
  • 2151 Architectes
  • 2152 Architectes paysagistes
  • 2153 Urbanistes et planificateurs/planificatrices de l’utilisation des sols
  • 2225 Techniciens/techniciennes et spécialistes de l’aménagement paysager et de l’horticulture
  • 2251 Technologues et techniciens/techniciennes en architecture
Professions culturelles se rapportant au design
  • 2175 Concepteurs/conceptrices et développeurs/développeuses Web
  • 2252 Designers industriels/designers industrielles
  • 2253 Technologues et techniciens/techniciennes en dessin
  • 5241 Designers graphiques et illustrateurs/illustratrices
  • 5242 Designers d’intérieur et décorateurs/décoratrices d’intérieur
  • 5243 Ensembliers/ensemblières de théâtre, dessinateurs/dessinatrices de mode, concepteurs/conceptrices d’expositions et autres concepteurs/conceptrices artistiques
  • 5245 Patronniers/patronnières de produits textiles et d’articles en cuir et en fourrure
Professions culturelles non classées ailleurs
  • 2224 Techniciens/techniciennes du milieu naturel et de la pêche
  • 1123 Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques
  • 5221 Photographes
  • 9474 Développeurs/développeuses de films et de photographies

 

Notes

[1] Statistique Canada décrit certaines personnes comme étant d’une « minorité visible » en se fondant sur une question sur leurs antécédents.  Ce rapport désigne ces personnes comme étant « racialisées ».

[2] La catégorie autres artistes de spectacle comprend les artistes du cirque, les magiciens, les marionnettistes, les mannequins et les autres artistes non classés ailleurs.

[3] Ces données sont basées sur la « population active expérimentée », qui recense les personnes qui avaient un travail en mai 2016 ou qui avaient travaillé depuis janvier 2015. Les descriptions des neuf professions artistiques et la liste des 50 professions culturelles se trouvent en annexe.

[4] La catégorie autres artistes de spectacle comprend les artistes du cirque, les magiciens, les marionnettistes, les mannequins et les autres artistes non classés ailleurs.

[5] Selon le revenu médian.

[6] Selon le revenu médian.

[7] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[8] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[9] Dans certains domaines artistiques, les producteurs peuvent être considérés des gestionnaires des arts plutôt que des artistes à proprement parler. Toutefois, comme il n’est pas possible de séparer les producteurs des autres travailleurs de ce groupe de professions, le groupe complet est inclus dans ce rapport.

[10] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[11] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[12] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[13] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[14] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[15] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[16] Les artistes qui enseignent dans des établissements postsecondaires, secondaires ou primaires sont exclus de ces données parce qu’ils ont été classés parmi les professeurs ou les enseignants et non dans leur profession artistique. Les professeurs et les enseignants dans certains milieux comme les conservatoires, les académies et les écoles d’art privés sont inclus.

[17] 25 % des ménages ont été invités à remplir le questionnaire détaillé du recensement, et le taux de réponse pondéré est de 96,9 %. Source : Guide du Recensement de la population, 2016, consulté sur https://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/ref/98-304/index-fra.cfm.

[18] Les questions du questionnaire détaillé se trouvent sur https://www12.statcan.gc.ca/nhs-enm/2016/ref/questionnaires/questions-fra.cfm.

 

Rapport complet

Télécharger le rapport complet

Infographies
InfographiesInfographies
Résumé
Résumé
Communiqué
Communiqué

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date
Figure 1 : Concentration des artistes par province et territoire