In Uncategorised

Arts d’interprétation, 2001

décembre 15, 200515 décembre 2005

Lien d'article
http://www.statcan.ca/Daily/Francais/030909/q030909a.htm

Statistique Canada publiait dernièrement les résultats d’une enquête de 2001 auprès de 583 compagnies d’arts d’interprétation. Le résumé de ces données, paru dans la livraison du 9 septembre du Quotidien, indique que les compagnies de musique, d’opéra, de danse et de théâtre ont « complètement basculé de 1999 à 2001, passant d’un déficit de plus de 4,9 millions de dollars à un excédent de 3,6 millions de dollars. » Bien que Statistique Canada n’en fasse pas mention, l’enquête de 2001 est la première des sept dernières (remontant à 1991) où les compagnies d’arts d’interprétation canadiennes font état d’un excédent financier.

Les compagnies d’arts d’interprétation ont pu augmenter leurs recettes totales de 15 % de 1999 à 2001, tout en limitant l’augmentation des dépenses d’exploitation à 13 %. Tous les types de recettes ont contribué à l’amélioration de la situation financière, des augmentations à deux chiffres étant constaté de 1999 à 2001 dans le financement du secteur privé (18 %), les subventions gouvernementales (16 %) et les recettes gagnées (13 %). L’assistance a grimpé de 7 % au cours de cette période, atteignant 14,2 millions de spectateurs en 2001.

Ces résultats assez positifs de l’enquête de 2001 viennent alléger le portrait sombre produit par les données sur les arts d’interprétation au cours des années 1990 publiées par Statistique Canada en octobre 2002 (voir le numéro d’octobre 2002 de Recherches sur les arts). Toutefois, les résultats de l’enquête de 2001 datent de la période ayant précédé la baisse de tourisme suite aux attaques du 11 septembre, au SRAS et au Virus du Nil occidental.

Les données dans ce rapport indiquent également que les compagnies d’arts d’interprétation dépendent moins du financement public et plus du financement du secteur privé et des recettes gagnées. Ainsi, en 1993, les recettes gagnées représentaient 46 % des recettes totales, 37 % des revenus provenant de sources publiques et 17 % du secteur privé. En 2001, 49 % des recettes totales provenaient des recettes gagnées, 30 % de sources gouvernementales et 21 % du secteur privé.

Enfin, le résumé du rapport propose une ventilation de certaines données par discipline. Les données démontrent que les compagnies de théâtre ont déclaré un excédent de 8,2 millions de dollars en 2001, tandis que celles d’opéra et de danse ont essentiellement bouclé leurs budgets. Les compagnies de musique ont accusé un déficit de 4,3 millions de dollars en 2001.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date