In Uncategorised

Compte satellite des institutions sans but lucratif et du bénévolat

janvier 5, 20065 janvier 2006

Lien d'article
http://www.statcan.ca:8096/bsolc/francais/bsolc?catno=13-015-XIF

Report: http://www.statcan.ca/Daily/Francais/040920/q040920c.htm

Élaboré dans le cadre de l’Initiative sur le secteur bénévole et communautaire du gouvernement fédéral, le Compte satellite des institutions sans but lucratif et du bénévolat constitue désormais un nouveau volet permanent des statistiques économiques du Canada; il fournit de l’information sur la taille, les sources de revenus, les dépenses, les activités bénévoles et la main d’œuvre rémunérée du secteur sans but lucratif. Un rapport fondé sur le compte satellite sera préparé tous les ans. Le premier a été établi principalement d’après des données de 1999.

En 1999, le PIB du secteur sans but lucratif est « plus de 11 fois supérieur à celui du secteur de la fabrication de véhicules automobiles, plus de quatre fois supérieur à celui de l’agriculture, et plus de deux fois supérieur à celui de l’extraction minière, pétrolière et gazière. Il dépasse aussi de plus de la moitié le PIB de l’ensemble du commerce de détail au Canada. » Le PIB des hôpitaux, des universités et des collèges représente la plus grande partie de l’activité économique du secteur sans but lucratif (63 %). Le vaste sous secteur de la culture et des loisirs, dont les organismes voués aux arts, à la culture, aux loisirs et aux sports, représente environ 5,9 % de l’activité économique du secteur sans but lucratif selon les paramètres employés pour ce rapport. Ceux ci sont considérablement différents des paramètres utilisés pour la préparation des estimations de l’impact économique du secteur de la culture, sujet qui fera l’objet d’un numéro ultérieur du bulletin Recherches sur les arts.

Plus de 80 % de tous les transferts des administrations publiques au secteur sans but lucratif « sont allés aux hôpitaux, aux universités et aux collèges. À eux seuls, les hôpitaux ont reçu 60 % de ces sommes. » Les organismes autres que les hôpitaux, les universités et les collèges misent surtout sur d’autres sources de revenus, puisant 79 % de leurs revenus auprès de sources non gouvernementales.

On estime à 14,1 milliards de dollars la valeur du travail bénévole, ce qui dépasse de loin les dons que font les ménages (5,7 milliards de dollars) au secteur sans but lucratif. Cependant, la valeur du travail bénévole est largement inférieure aux 48,9 milliards de dollars consacrés à la rémunération du personnel. Pour les organismes voués aux arts, à la culture, aux loisirs et aux sports, la valeur du travail bénévole est inférieure à celle du personnel rémunéré. Les organismes environnementaux et religieux s’appuient également beaucoup plus sur les bénévoles que sur le personnel rémunéré.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date