In Uncategorised

Motivations Matter: Findings and Practical Implications of a National Survey of Cultural Participation

janvier 31, 200631 janvier 2006

Lien d'article
http://www.wallacefoundation.org/KnowledgeCenter/KnowledgeTopics/CurrentAreasofFocus/ArtsParticipation/MotivationsMatter.htm

Ce rapport, basé sur un sondage de 1 231 Américains, va au-delà des analyses démographiques habituelles pour examiner la motivation à l’origine de la fréquentation des activités artistiques. Les études précédentes avaient démontré que bien qu’ils soient importants, les facteurs démographiques comme la scolarité, l’âge et le sexe expliquent moins la fréquentation que d’autres facteurs comme la participation antérieure aux activités artistiques et une ouverture d’esprit aux expériences artistiques. C’est ce que certains appellent être « mordu des arts ». Ce nouveau rapport constate que « même après avoir tenu compte des variables explicatives démographiques habituelles de la fréquentation (comme le degré de scolarité et la socialisation pendant l’enfance), le désir de vivre des expériences artistiques de qualité élevée demeure une variable explicative significative d’une fréquentation plus accrue ».

Le sondage a interrogé les répondants sur sept « grandes raisons » possibles pour fréquenter des activités artistiques. Les répondants avaient des raisons différentes de fréquenter différents types d’activités artistiques :

  • Pour chacun des trois types d’arts de la scène examinés par le sondage (danse, musique et théâtre), le désir de socialiser avec la famille ou des amis avait le plus d’importance, suivi des récompenses affectives d’une activité artistique et du désir d’avoir une expérience artistique de qualité élevée. (Après avoir ventilé les résultats de la musique par genre, les auteurs constatent qu’une expérience artistique de qualité élevée est une plus grande motivation pour les amateurs de musique classique et de jazz que pour ceux de musique rock, pop ou country.)
  • Pour les musées et les galeries d’art, le désir d’enrichir ses connaissances arrive en premier, suivi du désir d’avoir des expériences artistiques de qualité élevée et des récompenses affectives.
  • Pour les festivals ou les foires d’art ou d’artisanat, on attribue le plus d’importance au désir de socialiser avec sa famille ou ses amis, suivi des récompenses affectives et du désir d’enrichir ses connaissances.
  • Parmi les autres motivations proposées par le sondage on dénombre : le désir « d’en savoir plus long sur ses antécédents culturels ou ceux de sa famille ou de célébrer son patrimoine »; le désir « de soutenir un organisme ou une activité communautaire »; et les bas prix. Le rapport observe que « les répondants afro-américains ou hispaniques avaient beaucoup plus tendance que les répondants blancs à exprimer un désir d’approfondir leurs connaissances de leurs antécédents culturels ».

    On a également interrogé les répondants sur leurs expériences lors d’activités artistiques. L’auteur a comparé ces expériences aux motivations de fréquentation et a conclu que « la plupart des gens ont les expériences qu’ils espèrent avoir ».

    Toutefois, le rapport fait état de certains « écarts » dans les expériences. Dans le cas des festivals et des foires d’art, un pourcentage beaucoup plus élevé de répondants (59 %) affirme que les relations sociales sont une raison importante pour aller à un festival, contrairement à 43 % d’entre eux qui sont tout à fait d’accord avec l’affirmation que le festival est une sortie sociale agréable. Des écarts semblables sont apparus pour les récompenses affectives du théâtre et les connaissances acquises par les visiteurs de galeries d’art.

    L’auteur recommande aux organismes artistiques de tenir compte des aspects particuliers de leur type d’activité s’ils veulent accroître la fréquentation. « Les efforts pour accroître la fréquentation ne peuvent pas se fonder sur les raisons générales pour lesquelles les gens fréquentent des « activités culturelles », mais doivent plutôt être basés sur les raisons pour lesquelles on fréquente ce type d’activité culturelle, l’endroit où elle a lieu, les personnes avec lesquelles on fréquente de telles activités et les expériences que l’on espère y trouver. » Plus précisément, l’auteur recommande aux organismes artistiques de « considérer les expériences au regard des motivations » afin de concentrer les efforts de développement du public sur des aspects particuliers de l’expérience des activités artistiques.

    Le rapport conclut que « l’orientation de la recherche, des politiques et de la gestion en matière des arts doit changer afin que l’on accorde plus d’attention aux… différences dans les activités fréquentées et les différentes motivations, attentes et expériences associées aux divers types de fréquentation des activités artistiques ».

    Nouvelles ressources
    catégories
    Ressources par date