In Uncategorised

Sondage annuel du CMAAC sur les arts du spectacle, 2004-2005

octobre 25, 200625 octobre 2006

la publication
Arts de la scène / Industrie du livre / Fréquentation des arts

Lien d'article
http://www.businessforarts.org/publications/pub_survey_performing.asp

Ce sondage du Conseil pour le Monde des Affaires et des Arts du Canada s’intéresse à la situation des compagnies des arts de la scène en 2004-2005. Bien que cette étude renferme des statistiques sur un groupe beaucoup moins nombreux d’organismes que le sondage sur les arts de la scène de Statistique Canada (et est donc moins fiable en tant que source d’information sur l’ensemble du secteur), ce rapport du CMAAC fournit des détails qui ne sont pas disponibles dans l’enquête de Statistique Canada. Ainsi, le rapport renferme des données sur les organismes individuels, permettant aux gestionnaires d’organismes artistiques de comparer leurs activités à celles d’organismes comparables dans leur domaine. Le sondage du CMAAC propose également le détail des résultats par catégorie de recettes, permettant une analyse plus fine des sources de revenus. De plus, comme la méthodologie du CMAAC n’a pas changé au fil des années, on peut examiner ces données sur de plus longues périodes qu’il n’est possible avec celles de Statistique Canada.

Les 200 compagnies des arts de la scène qui ont répondu au sondage du CMAAC représentent 42 % des 473 organismes sans but lucratif couverts par l’enquête de Statistique Canada. L’envergure du sondage du CMAAC exclut les organismes à but lucratif, tandis que les résultats « sectoriels » de Statistique Canada comprennent les organismes à but lucratif.

Comme les répondants du CMAAC ont tendance à être des organismes de grande envergure, les 200 répondants ont des recettes globales de 449 millions de dollars, ou 77 % des recettes estimées de 580 millions des 473 organismes sans but lucratif de l’enquête de Statistique Canada.

Les 200 compagnies des arts de la scène ont déclaré au CMAAC qu’elles ont monté 24 000 spectacles en 2004-2005, attirant 9,3 millions de spectateurs. Les données dans le rapport démontrent que les recettes provenant de la vente de billets sont beaucoup plus élevées que toute autre source de revenu. En tout, les subventions en provenance des conseils des arts provinciaux sont plus élevées que celles du Conseil des Arts du Canada, qui sont à leur tour plus élevées que celles des gouvernements municipaux ou autres. Les particuliers contribuent la part la plus élevée des revenus du secteur privé, suivis des sociétés et des fondations.

Pour les 96 organismes ayant participé au sondage en 1996-1997 et 2004-2005, les recettes globales ont augmenté de 18 % après ajustement pour l’inflation. Toutefois, les sources de financement des organismes ont relativement peu changé : l’apport du secteur privé est passé de 23 % à 26 % des recettes globales, les recettes gagnées ont reculé de 48 % à 45 % et le financement du secteur public est demeuré stable à 29 %.

En 2004-2005, les 96 organismes avaient un déficit collectif de 1,9 million de dollars, exactement le même montant qu’en 1996-1997. Toutefois, les déficits accumulés ont diminué rapidement, passant de 20,0 millions en 1996-1997 à 10,1 millions en 2004-2005.

Entre 1996-1997 et 2004-2005, l’assistance totale a d’abord reculé (atteignant son niveau le plus bas en 1999-2000) avant de retrouver le niveau de 1996-1997 en 2004-2005. Le nombre de spectacles a augmenté entre 1996-1997 et 2004-2005, ce qui signifie que les organismes des arts de la scène ont enregistré une assistance moyenne quelque peu inférieure par spectacle en 2004-2005 par rapport à 1996-1997.

Les organismes artistiques et du patrimoine ainsi que les entreprises peuvent se procurer les résultats du sondage du CMAAC gratuitement sur cédérom. Veuillez communiquer avec info@businessforarts.org.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date