In Uncategorised

Établissements du patrimoine 2004

no de catalogue 87F0002XIF

novembre 28, 200628 novembre 2006

la publication
Musées et arts visuels

Lien d'article
http://www.statcan.ca/Daily/Francais/060726/q060726b.htm

Statistique Canada vient de diffuser les résultats d’une nouvelle enquête sur les établissements du patrimoine traitant du financement de fonctionnement de plus de 600 organismes du patrimoine en 2004. Tel qu’indiqué dans Le Quotidien de Statistique Canada, les données de cette publication « ne doivent pas être comparées à celles déjà publiées sur les établissements du patrimoine, puisque des changements importants ont été apportés à l’enquête ». Les nouvelles données ont été recueillies à partir d’un échantillon et non d’un recensement de tous les organismes admissibles.

Les nouvelles données de l’enquête comprennent les organismes du patrimoine sans but lucratif et à but lucratif, dont les galeries d’art, les musées, les sites historiques, les zoos et les jardins botaniques. La nouvelle méthodologie exclutles organismes du patrimoine attachés à un organisme-mère, comme les galeries d’art affiliées aux universités. Les parcs naturels et les archives sont exclus du rapport en raison de la faible qualité des données. Le rapport propose des données estimées pour 2004, 2002 et 1999 en utilisant la nouvelle méthodologie. En plus des données agrégées sur tous les types d’établissements du patrimoine, des données séparées sont fournies pour les organismes sans but lucratif, ceux à but lucratif et pour différents types d’organismes du patrimoine.

La majorité des statistiques sont basées sur une enquête auprès des organismes, mais une analyse des données administratives a été effectuée pour établir des estimations à l’échelle de l’industrie. Le volet enquête représente environ 95 % des recettes totales générées dans l’ensemble du secteur du patrimoine.

Bien que le résumé dans Le Quotidien de Statistique Canada indique que les répondants de l’enquête sont représentatifs des 615 organismes de patrimoine admissibles à l’enquête, ni Le Quotidien ni les tableaux sommaires de données ne précisent le nombre d’organismes du patrimoine qui ont participé à l’enquête.

Les recettes globales pour l’ensemble des organismes du patrimoine ont atteint 1,05 milliard de dollars en 2004, dont 946 millions pour les organismes sans but lucratif (90 % du total) et 102 millions pour les organismes à but lucratif (10 %). Les musées (autres que les galeries d’art) représentent la part la plus importante des recettes du secteur du patrimoine, encaissant environ 45 % des recettes globales, suivi des galeries d’art (23 %), les zoos, les jardins botaniques (22 %) et les sites historiques et du patrimoine (10 %).

Pour les organismes sans but lucratif, le soutien du secteur public est l’élément qui contribue le plus aux recettes globales (51 %), suivi des recettes gagnées excluant les droits d’entrée (21 %, y compris les frais d’adhésion, la marchandise, la restauration, les redevances, les locations, etc.), les droits d’entrée (15 %), et les levées de fonds du secteur privé (11 %).

En 2004, le secteur du patrimoine sans but lucratif au Canada a enregistré un déficit collectif de 21,3 millions de dollars (représentant 2,4 % des recettes), tandis que les bénéfices dans le secteur du patrimoine à but lucratif ont totalisé 9,8 millions de dollars. Trois types d’organismes du patrimoine sans but lucratif ont enregistré un déficit collectif en 2004, dont 109 galeries d’art (déficit correspondant à 3,9 % des recettes), 299 musées qui ne sont pas des musées de beaux-arts (3,3 %) et 173 sites historiques et du patrimoine (2,7 %). Seuls les 33 zoos et jardins botaniques ont affiché un excédent (2,5 % des recettes).

Entre 1999 et 2004, l’augmentation de 36 % des dépenses a été supérieure à l’augmentation de 30 % des recettes des organismes du patrimoine sans but lucratif (ces données ne tiennent pas compte de l’inflation). L’augmentation des dépenses à été supérieure à la croissance des recettes dans tous les types d’organismes du patrimoine.

Les organismes du patrimoine sans but lucratif ont attiré 30 millions de personnes en 2004, une augmentation de 10 % par rapport à 1999. Les droits d’entrée ont augmenté de 15 % (plus que l’augmentation de 10 % du nombre de visiteurs), ce qui signifie que les frais d’admission ont connu une hausse au cours de cette période. De fait, le sommaire dans le Quotidien observe que « les droits d’entrée moyens pour un adulte à tous les établissements du patrimoine recensés sont passés de 3,60 $ en 1999 à 4,62 $ en 2004, soit une hausse de 28,5 % sans tenir compte de l’inflation. »

Les organismes du patrimoine à but lucratif ont attiré 4,8 millions de visiteurs en 2004, une augmentation de 45 % par rapport à 1999. Ni le Quotidien ni les fichiers sommaires de données ne proposent une ventilation des estimations de fréquentation par type d’organisme.

Sur une base provinciale, les organismes ontariens représentent 40 % des recettes de tous les organismes du patrimoine au Canada. Les organismes du patrimoine du Québec recueillent 28 % des recettes globales. Les organismes du patrimoine de la Colombie-Britannique obtiennent 15 % des recettes globales canadiennes, tandis que leurs homologues en Alberta en obtiennent 8 %.

Dans le secteur du patrimoine, 46 % des dépenses globales sont consacrées aux coûts liés au personnel, y compris les salaires, les avantages sociaux et les honoraires des sous-traitants. Malgré ces dépenses considérables au chapitre du personnel, les 48 000 bénévoles constituent presque 75 % de l’effectif global des organismes du patrimoine sans but lucratif. (Il faut noter toutefois que ce simple « dénombrement des effectifs » n’est pas représentatif du travail consacré ni des heures travaillées. En général, le personnel à temps plein a beaucoup plus d’heures de travail que les bénévoles typiques.)

Les tableaux sommaires de données sur les établissements du patrimoine se trouvent à http://www.statcan.ca/francais/freepub/87F0002XIF/87F0002XIF2006001.htm.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date