In Uncategorised

Cultural Vitality in Communities: Interpretation and Indicators

février 13, 200713 février 2007

la publication
Collectivités créatives

Lien d'article
http://www.urbaninstitute.org/publications/311392.html

Ce rapport du Urban Institute des États-Unis tente de « développer et de recommander un ensemble initial d’indicateurs des arts et de la culture tirés des données nationales disponibles » et de comparer certaines régions métropolitaines américaines à l’aide de ces indicateurs.

Le rapport définit la vitalité culturelle comme « une preuve de la création, de la diffusion, de la validation et du soutien des arts et de la culture en tant que dimension de la vie quotidienne des collectivités ». Cette définition « suppose une conception beaucoup plus complexe des actifs artistiques et culturels dans les collectivités et les ressources nécessaires à leur épanouissement, leur soutien et leur développement ».

Trois domaines de recherche permettent de décrire l’activité culturelle locale et son rôle dans les collectivités :

  • la présence de possibilités de participation culturelle;
  • la participation culturelle dans ses nombreuses dimensions; et
  • des systèmes de soutien pour la participation culturelle.

Du côté de la « présence », le rapport propose des mesures comme la variété des sources de financement ainsi que la grandeur et le type des organismes (p. ex., organismes de différentes disciplines, organismes amateurs et professionnels et organismes « piliers »). Le rapport maintient que les « districts culturels formels et informels… sont importants pour aider à stimuler et à soutenir divers aspects cruciaux de la vitalité culturelle ».

En ce qui concerne la participation, le rapport décrit des mesures pour les nombreuses façons dont les gens peuvent participer à la vitalité artistique et culturelle – « en tant que praticiens, enseignants, étudiants, critiques, supporteurs et consommateurs ». Ces mesures pourraient inclure les créations artistiques collectives, l’exercice amateur ou professionnel des arts, les discussions critiques, la gamme de pratiques culturelles, diverses formes de participation (par ex., par voie imprimée ou électronique), ainsi que des expériences d’éducation artistique dans un contexte formel et informel.

En ce qui a trait au soutien, le rapport rappelle que le soutien public et privé ainsi que celui des fondations sont indispensables à la vitalité culturelle. De plus, les initiatives du secteur public peuvent encourager les contributions privées. On pourrait également obtenir un soutien additionnel en intégrant les arts et la culture « aux autres priorités des politiques publiques au même titre que l’éducation et le développement communautaire ». Les autres mesures de soutien comprennent « un réseau de défenseurs solides des arts » et « une incidence élevée d’artistes dans un seul endroit ».

Diverses régions métropolitaines des États-Unis sont comparées à l’aide de sept indicateurs : les établissements artistiques; l’emploi dans les établissements artistiques; les organismes artistiques sans but lucratif; les célébrations collectives, les festivals, les foires et les défilés sans but lucratif; les dépenses des organismes artistiques sans but lucratif; les contributions des organismes artistiques sans but lucratif; et les emplois des artistes. San Francisco se classe premier à trois de ces indicateurs : l’emploi dans les établissements artistiques, les organismes artistiques sans but lucratif et les emplois des artistes. Washington, D.C., se classe premier pour les dépenses et les contributions des organismes artistiques sans but lucratif. Los Angeles arrive premier pour le nombre d’établissements artistiques, tandis que Columbus, Ohio, est premier au plan des célébrations collectives, des festivals, des foires et des défilés.

Les auteurs concluent que « de meilleures données rassemblées de façon plus uniforme sur une grande variété d’aspects de la vitalité culturelle peuvent considérablement modifier notre perception de la vitalité culturelle relative d’une collectivité – de ce qu’elle a à proposer et de ce qui peut lui manquer ». Plus précisément, une concentration spécifique et critique sur la vitalité culturelle des collectivités pourrait renseigner les citoyens locaux sur la gamme d’activités culturelles dans leurs collectivités et sur les endroits où les investissements culturels pourraient avoir le plus d’impact.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date