In Uncategorised

Les compétences en littératie des immigrants au Canada

mai 24, 200724 mai 2007

la publication
La diversité, l’immigration et les arts

Lien d'article
http://www.statcan.ca/francais/freepub/81-004-XIF/2005005/impop_f.htm

Ce rapport, basé sur les résultats du recensement de 2001 et de l’Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences adultes de 2003, décrit comment le Canada est en train d’acquérir une population de plus en plus diversifiée grâce à l’arrivée d’un grand nombre d’immigrants de pays non européens. « Entre 1991 et 2000 seulement, 2,2 millions d’immigrants ont été admis au Canda, soit le plus grand nombre de toutes les décennies durant le siècle dernier. » Les nouveaux immigrants ont beaucoup moins tendance que les immigrants précédents à avoir l’anglais ou le français comme langue maternelle ou langue parlée à la maison. « En 2001, 61 % des immigrants arrivés au cours des années 1990 parlaient principalement une langue autre qu’une des langues officielles à la maison. »

La majorité des immigrants récents sont en âge de travailler et contribuent considérablement à la croissance de la population active au Canada. « Les immigrants arrivés au pays durant les années 1990 constituaient environ 70 % de cette croissance de 1991 à 2001 ». On prévoit que l’immigration pourrait être à l’origine de toute la croissance de la population active du Canada dans un avenir rapproché.

Les nouveaux immigrants sont fortement scolarisés, étant « deux fois plus susceptibles que les personnes nées au Canada d’avoir fait des études universitaires ». Malgré ce fait, « les immigrants affichent des résultats économiques qui se sont dégradés par rapport à ceux des personnes nées au pays. »

Des compétences relativement faibles en anglais ou en français pourraient être un facteur à l’origine de ces résultats décevants. L’Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences des adultes de 2003 a mesuré la compréhension de textes suivis et de textes schématiques, la numératie et la résolution de problèmes des adultes au Canada. Les tests ont été réalisés en français et en anglais. L’enquête a constaté que « dans les quatre domaines évalués, les immigrants de 16 à 65 ans présentent des résultats significativement inférieurs à la moyenne des personnes nées au Canada. » Les immigrants de tous les groupes d’âge ont eu des résultats assez médiocres. De plus, les immigrants de longue date n’ont pas obtenu des résultats significativement meilleurs que les immigrants récents. Il est évident que la langue y est pour beaucoup : « les immigrants dont la langue maternelle était différente de celle de l’évaluation ont obtenu, dans les quatre domaines, des résultats moyens inférieurs à ceux des immigrants dont la langue maternelle était la même que celle de l’évaluation ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date