In Uncategorised

Sondage annuel du Monde des affaires pour les arts sur les arts du spectacle, 2005-2006

septembre 18, 200718 septembre 2007

la publication
Musées, galeries d’art et arts de la scène

Lien d'article
http://www.businessforarts.org/surveys/perf.asp

Ce sondage du Monde des affaires pour les arts présente la situation des organismes d’arts de la scène sans but lucratif en 2005-2006 ainsi que l’évolution des tendances entre 1996-1997 et 2005-2006. En 2005-2006, 226 organismes ont participé au sondage, dont 32 compagnies de danse, 68 formations musicales, 13 compagnies d’opéra, 102 compagnies de théâtre et 11 organismes multidisciplinaires. Le résumé des données de 2005-2006 et les fiches d’information sur les tendances ont été préparés par Hill Stratégies Recherche.

Les revenus des 226 organismes ont totalisé 556 millions en 2005-2006, les revenus gagnés atteignant 273 millions (49 % du total). Les gouvernements ont contribué 155 millions (28 % du total), tandis que la part du secteur privé a atteint 128 millions (23 % du total des revenus).

Le total des dépenses s’est élevé à 550 millions en 2005-2006, soit 6 millions de moins que le total des revenus. La vaste majorité des organismes déclarent un surplus ou (à toute fin pratique) un budget équilibré en 2005-2006. Le surplus accumulé collectif de ces 226 organismes était 12 millions (2 % des revenus) à la fin de 2005-2006.

Ces 226 organismes ont monté plus de 35 000 spectacles en 2005-2006, attirant 10 millions de spectateurs (plus de 8 millions sur place et presque 2 millions en tournée). À 204 millions, le guichet est la source la plus importante de revenus, plus que le total des revenus en provenance des gouvernements ou du secteur privé.

Les données du sondage révèlent également que 37 organismes des arts de la scène ont levé un total de 32 millions en fonds pour des dépenses en capital en 2005-2006, dont 11 millions (35 %) du secteur privé.

L’analyse des tendances propose des renseignements sur 101 organismes des arts de la scène sur une période 10 ans, de 1996-1997 à 2005-2006. On dénombre parmi ces organismes 12 compagnies de danse, quatre organismes multidisciplinaires, 31 formations musicales, 12 compagnies d’opéra et 42 compagnies de théâtre.

Pour ces 101 organismes, le total des revenus a augmenté de 23 % après ajustement pour l’inflation. L’augmentation des revenus était assez généralisée, 71 % de ces organismes (72 des 101) déclarant une croissance réelle de leurs revenus. Le total des dépenses a suivi de près cette augmentation, avec une croissance de 20 % (après ajustement pour l’inflation). Parmi toutes les catégories de revenus, ceux en provenance du secteur privé ont augmenté au rythme le plus rapide (progressant de 41 % après ajustement pour l’inflation).

Entre 1996-1997 et 2005-2006, il y a eu une légère évolution des sources de financement : les revenus gagnés ont reculé légèrement en tant que pourcentage du total des revenus, passant de 50 % en 1996-1997 à 48 % en 2005-2006. Le financement en provenance des gouvernements est demeuré assez stable (30 % du total des revenus en 1996-1997, 29 % en 2005-2006). Les revenus du secteur privé ont augmenté, passant de 20 % à 23 % du total.

La fréquentation des 101 organismes a augmenté de 13 %, passant de 7,0 millions en 1996-1997 à 8,0 millions en 2005-2006. Ces chiffres comprennent les spectacles sur place et les tournées.

Les fiches d’information sur les tendances par type d’organisme indiquent que les compagnies de théâtre ont connu leur plus forte croissance de revenus entre 1996-1997 et 2005-2006. Les 42 théâtres ayant fait des déclarations entre 1996-1997 et 2005-2006 ont connu une croissance collective de 39 % de leurs revenus (après ajustement pour l’inflation). Pour les 31 formations musicales pour lesquelles il y a des données historiques, la croissance réelle des revenus était de l’ordre de 24 %. Pour les 12 compagnies de dance, la croissance réelle des revenus était de 12 %, tandis qu’elle se chiffrait à 11 % pour les 12 compagnies d’opéra.

L’analyse des tendances selon la taille des organismes démontre que les plus petits organismes des arts de la scène (ayant des revenus inférieurs à 500 000 $ en 1996-1997) ont connu la plus forte croissance de revenus entre 1996-1997 et 2005-2006 (38 % après ajustement pour l’inflation).

D’autres fiches d’information traitent de certaines différences dans les sources de revenus en 2005-2006 par type d’organisme.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date