In Uncategorised

Des routes et des jeux : dépenses des administrations publiques en infrastructures au Canada de 1961 à 2005

L’Observateur économique canadien

novembre 12, 200712 novembre 2007

Lien d'article
http://www.statcan.ca/bsolc/francais/bsolc?catno=11-010-X200700910332

Ce rapport examine les dépenses consacrées aux infrastructures publiques dont les infrastructures culturelles. Une de ses principales conclusions est que la croissance récente des dépenses consacrées à divers types d’infrastructure « n’a pas été suffisamment importante pour empêcher nos infrastructures de présenter de plus en plus de signes d’usure ».

Bien que ce rapport ne traite que brièvement des infrastructures culturelles, ce numéro de Recherche sur les arts examine en profondeur les tableaux détaillés de cette étude. Les tableaux du rapport démontrent que la valeur des infrastructures culturelles, dont les bibliothèques publiques, les sites historiques, les musées et les théâtres, ne représentent que 2 % de la valeur totale des infrastructures publiques au Canada. Environ quatre cinquièmes de ces infrastructures culturelles appartiennent aux gouvernements locaux.

Entre 1961 et 2005, les dépenses sur les infrastructures culturelles publiques ont augmenté à un rythme supérieur à celles de tous les autres types d’infrastructures. Le taux moyen de croissance annuelle des infrastructures culturelles était de 3,8 %, comparativement à une moyenne de 2 % pour tous les types d’infrastructures publiques. (Toutes les données du rapport tiennent compte de l’inflation.)

Les données du rapport indiquent également que la croissance des dépenses en infrastructures culturelles s’est surtout produite au cours des années 1960, sans doute à cause du centenaire du Canada en 1967. Le taux moyen de croissance annuelle de ces dépenses a été de 6,2 % au cours des années 1960, de 5 % pendant les années 70, de 3,7 % au cours des années 80, de 1,7 % pendant les années 90 et de seulement 0,6 % entre 2001 et 2005.

Sur une base provinciale, la croissance annuelle moyenne des dépenses en infrastructures culturelles (par les trois paliers de gouvernement) était la plus élevée au Québec et en Colombie-Britannique (4,6 %), suivis des provinces de l’Atlantique (3,7 %), des provinces des Prairies (3,4 %) et de l’Ontario (3,2 %). Dans chaque région (à l’exception de la Colombie-Britannique), la période de croissance la plus forte fut au cours des années 1960. En Colombie-Britannique, la croissance moyenne annuelle la plus élevée a atteint 5,2 % entre 1991 et 2001.

Une analyse des données par palier gouvernemental démontre que, pour chaque palier, la croissance des dépenses en infrastructures culturelles publiques a dépassé la croissance globale des dépenses en infrastructures. Les dépenses locales à ce titre ont progressé en moyenne de 4,5 % par année entre 1961 et 2005, comparativement à une moyenne de 3,5 % pour les dépenses locales pour tous les types d’infrastructure. Les dépenses provinciales consacrées aux infrastructures culturelles ont augmenté en moyenne de 3,6 % par année entre 1961 et 2005, comparativement à une moyenne de 1,4 % pour tous les autres types d’infrastructure. Les dépenses fédérales au chapitre des infrastructures culturelles ont augmenté en moyenne de 0,5 % par année entre 1961 et 2005, comparativement à une diminution de 0,3 % des dépenses fédérales pour tous les types d’infrastructures. (Tous les chiffres tiennent compte de l’inflation.)

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date