In Uncategorised

Communicating Value / Peer-to-Peer Marketing

Présentation de Alan S. Brown, WolfBrown

janvier 15, 200815 janvier 2008

Lien d'article
http://www.fuel4arts.com/content/summit2007papers.asp

Dans une présentation intitulée Communicating Value, Alan S. Brown énumère les « avantages découlant de l’expérience artistique », qu’il regroupe selon les effets individuels, interpersonnels et communautaires. La présentation constate que les avantages peuvent être ressentis avant, pendant et après les activités. De plus, il est possible que ces avantages soient cumulatifs au fil des années. Cinq « grappes de valeurs » sont répertoriées, soit le développement personnel, les avantages économiques et sociaux, l’interaction humaine, le sens collectif et l’empreinte des expériences artistiques.

Chaque grappe de valeurs se reconnaît à ses avantages :

  • Le développement personnel peut comprendre notamment la réalisation de soi, l’amélioration des aptitudes sociales, la pensée critique, la santé et le mieux-être.
  • Parmi les avantages sociaux et économiques on retrouve la tolérance, le civisme, des répercussions économiques, la prudence craintive, etc.
  • Au plan de l’interaction humaine, les avantages peuvent inclure des relations plus satisfaisantes, la cohésion familiale, les capacités de travail d’équipe, etc.
  • En matière de sens collectif, la présentation énumère des avantages comme l’engagement communautaire, le dialogue politique, le transfert de valeurs et d’idéaux, un sentiment d’appartenance, etc.
  • L’empreinte des expérience artistiques peut inclure la formation de liens sociaux, la croissance esthétique, la stimulation intellectuelle, la résonance affective, etc.

Le site de la conférence australienne propose une deuxième ressource d’Alan S. Brown, une présentation sur le marketing pair à pair (Peer-to-Peer Marketing), comprenant des notions clés, des méthodes de mise en œuvre et des pratiques de marketing. Compte tenu de la tendance actuelle d’abandon des abonnements au profit des achats de dernière minute, Brown avance que le secteur des arts est « à la recherche d’un nouveau modèle de marketing ». Il définit le marketing pair à pair comme « un canal de vente qui tire profit du contexte social dans les réseaux de pairs pour stimuler la fréquentation d’activités artistiques par de petits groupes sociaux ».

Le marketing pair à pair est soutenu par le « bouche à oreille structuré », qui peut éventuellement devenir un phénomène en soi. « L’objectif du marketing pair à pair est de recruter, de motiver et de satisfaire un réseau de revendeurs », qui peuvent devenir de « puissants promoteurs de votre organisme ». Brown cite des statistiques (malheureusement sans en indiquer la provenance) au sujet de l’attrait des « initiateurs », notamment leur intérêt pour les arts, la fréquence de leur participation aux activités artistiques, leur intérêt pour les aspects de l’éducation artistique, etc.

La présentation de Brown propose des exemples sur les communications et les clubs pair à pair ainsi que les modèles d’implantation et les méthodes de recrutement. Les « outils habilitants » pair à pair comprennent les courriels à retransmettre, les services de rappels automatisés, les outils d’invitation en ligne, les blogues, les réseaux sociaux en ligne, et bien d’autres.

Brown décrit une vision de cinq ans pour les organismes :

  • « Le personnel de l’organisme comprend un activateur en chef. »
  • « L’organisme s’est doté d’un réseau d’ambassadeurs, d’initiateurs et d’activateurs enthousiastes et entreprenants. »
  • « La base de données de l’organisme catégorise les publics en fonction de leurs valeurs et domaines d’intérêt et des groupes cibles. »
  • « Le site Web de l’organisme permet à tout un chacun d’adhérer à un groupe dirigé par un activateur de l’organisme. »
  • « Le public de l’organisme se compose de centaines de petites cellules sociales qui ont chacune une expérience personnalisée. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date