In Uncategorised

Liens entre les résultats éducationnels à l’âge de 19 ans et la capacité en lecture à l’âge de 15 ans

février 24, 200824 février 2008

Lien d'article
http://www.statcan.ca/bsolc/francais/bsolc?catno=81-595-M2006043

La principale constatation de ce rapport de Statistique Canada sur la relation entre la compétence en lecture et l’achèvement des études secondaires est que les élèves « qui ont de plus faibles compétences en lecture à l’âge de 15 ans auront de la difficulté à terminer l’école secondaire à l’âge de 19 ans, risquant plus de décrocher ou d’être encore à faire leurs études secondaires à 19 ans, et ce, même après prise en compte d’autres facteurs. »

Plus précisément, la proportion d’élèves qui ont achevé leurs études secondaires à l’âge de 19 ans augmente avec le niveau de compétence en lecture à 15 ans. « Si 87 % d’entre eux avaient terminé l’école secondaire à l’âge de 19 ans, les proportions étaient significativement inférieures dans le cas des élèves qui se situaient respectivement au niveau de compétence 1 ou plus bas (62 %) et au niveau 2 (77 %). Presque tous les jeunes qui se trouvaient aux niveaux 4 et 5 avaient terminé l’école secondaire à l’âge de 19 ans. »

De façon similaire, la proportion d’élèves qui ont entrepris des études postsecondaires à l’âge de 19 ans augmentait avec le niveau de compétence en lecture à 15 ans. Bien que 65 % de tous les jeunes qui avaient 15 ans en 2000 se soient inscrits à un établissement postsecondaire à l’âge de 19 ans, seulement 28 % des jeunes qui avaient le niveau de compétence en lecture le plus faible (niveau 1) et 45 % de ceux du niveau 2 étaient inscrits. Les taux d’inscription à des établissements postsecondaires étaient de 65 % pour les jeunes du niveau de compétence 3, de 76 % pour ceux du niveau 4 et de 88 % pour ceux du niveau 5.

Les autres facteurs qui avaient une incidence significative sur la fréquentation des établissements postsecondaires sont « le sexe, la scolarité parentale, le revenu du ménage et la langue maternelle ».

Le rapport conclut que « la qualité des compétences en littératie et l’obtention de titres scolaires ne garantissent pas la réussite dans la vie, mais sans eux, on risque davantage de connaître des entraves à l’emploi, une sécurité financière réduite et des résultats sociaux moins positifs. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date