In Uncategorised

La mobilisation des publics

mars 17, 200817 mars 2008

Lien d'article
http://www.sommetsurlesartsvisuels.ca

Des données ont été présentées démontrant que 26,7% des Canadiens de 15 ans et plus ont visité une galerie d’art en 2005, soit 7 millions de personnes. Entre 1992 et 2005, le pourcentage de Canadiens qui ont visité une galerie d’art a considérablement augmenté, passant de 19,6 % à 26,7 %. Autrement dit, 4,2 millions de Canadiens ont visité une galerie en 1992 et 7,0 millions en 2005.

Toutefois, les droits d’entrée aux galeries d’art étaient perçus par certains participants comme un obstacle à la fréquentation. Pour un participant, « le coût de l’entrée est un obstacle énorme, surtout pour les jeunes ». Les participants ressentent un besoin permanent, comme l’a fait remarquer l’un d’entre eux, « de séduire les médias et le public, afin qu’ils soient plus conscients des arts visuels ».

Pour certains, l’accès passe obligatoirement par un engagement envers la collectivité et l’établissement de connexions multiples. « Une grande partie du public ne visite pas les galeries d’art. Nous devons repenser la manière que la galerie se situe dans la collectivité. » Un autre participant a indiqué que les comités d’adolescents étaient un bon exemple d’accès et de mobilisation.

Les projets communautaires de conservation peuvent permettre au public de s’exprimer. Dans certains cas, les possibilités de financement se multiplient lorsque les galeries se concertent avec des groupes communautaires.

Plusieurs participants ont évoqué Nuit Blanche à Toronto, « un événement d’une nuit d’art contemporain ». « C’était gratuit et on est descendu dans la rue pour rencontrer les gens. On est allé aux devants du public plutôt que d’obliger les gens à aller dans des galeries. » On rapporta qu’environ 70 000 personnes avaient participé aux activités de Nuit Blanche.

Nuit Blanche a démontré que le public est intéressé par l’art contemporain, mais il reste le besoin de dissiper la perception générale que l’art contemporain est intimidant.

Un participant a soutenu que les galeries et les centres d’art autogérés doivent collaborer davantage pour atteindre des objectifs communs. Autres commentaires relevés au Sommet :

  • « Notre défi est d’inventer de nouveaux formats pour la présentation de l’art. »
  • « Art Métropole organise des projets en ligne sur Second Life. C’est un public entièrement nouveau pour l’art visuel. Voici un exemple d’une pensée innovatrice en matière de lieux d’exposition pour l’art. »
  • « Les centres d’art autogérés sont au cœur du secteur. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date