In Uncategorised

L’éducation et l’appréciation des arts visuels

mars 17, 200817 mars 2008

Lien d'article
http://www.sommetsurlesartsvisuels.ca

Plusieurs participants étaient d’avis qu’il est possible de sensibiliser davantage la population canadienne – surtout les enfants – à l’appréciation des arts visuels. « Il y a des images partout, mais les gens n’apprécient pas nécessairement les arts visuels. »

Notre système d’éducation s’éloigne d’une approche intégrée à l’éducation artistique. Certains participants pensent que l’histoire de l’art au Canada, enseignée par des artistes professionnels, devrait faire partie du programme de base. D’autres voient un besoin de professeurs d’art spécialisés de la maternelle à la 12e année. « Infectons les enfants avec de l’art. »

Les participants ont également exprimé le besoin d’avoir plus d’artistes et de financement pour des studios, des stages dans des écoles et du travail avec les enseignants. Pour les élèves, les expériences pratiques peuvent aussi être très importantes. Toutefois, certains praticiens ont constaté du ressentiment envers les artistes dans les écoles.

Un participant a observé que les arts ne sont pas systématiquement évalués dans la plupart des systèmes scolaires provinciaux. La numératie, la littératie et les sciences sont souvent testées et mesurées, mais non les arts.

L’appréciation des arts visuels est perçue en tant que processus actif et complexe que les enfants peuvent maîtriser avec le temps. « Comme les autres formes de littératie, l’appréciation des arts visuels commence lorsqu’on trouve quelque chose d’intéressant dans une œuvre d’art puis on affine sa sensibilité. À mesure que cette appréciation se développe, elle est accompagnée d’un sentiment de joie et associée à la pensée critique au sujet de l’œuvre. L’appréciation des arts visuels ajoute des dimensions à tout ce qui est visuel, non seulement aux œuvres d’art. » Un participant a commenté que les galeries d’art des universités font du « travail de rattrapage » pour compenser l’absence d’éducation artistique dans les écoles.

Deux participants ont eu un échange au sujet de l’appréciation des arts visuels par le public. Selon le premier, « Le public sait beaucoup de choses. Le spectateur apporte de nombreux points de vue à une œuvre d’art : celui de l’artiste, celui du conservateur et ses propres expériences. Il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’expérience personnelle. »

Le deuxième participant a maintenu que « pour libérer l’expérience personnelle, les gens ont besoin d’outils et pas seulement les outils de l’histoire de l’art. L’enseignant a un rôle crucial à jouer dans la compréhension de l’art par les enfants. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date