In Uncategorised

L’industrie de l’édition du livre

septembre 8, 20088 septembre 2008

la publication
Édition et lecture de livres

Lien d'article
http://www.statcan.ca/Daily/Francais/080710/q080710a.htm

Dans son plus récent résumé sur l’industrie de l’édition du livre au Canada, Statistique Canada révèle que les revenus d’exploitation de ce secteur ont atteint 2,1 milliards de dollars en 2006, alors que les dépenses totales se sont élevées à 1,9 milliard. Les bénéfices avant impôts représentent 10,3 % du total des revenus.

Les ventes au Canada représentent environ trois quarts du total des revenus d’exploitation, tandis que 12 % des revenus sont tirés des exportations. Les ventes sur le marché intérieur comprennent 943 millions provenant des propres ouvrages des éditeurs et 559 millions des ouvrages en diffusion exclusive. Les ouvrages en diffusion exclusive sont particulièrement importants dans le marché des livres pour la jeunesse.

Les éditeurs de livres de l’Ontario, qui comprennent ceux sous contrôle étranger, représentent 63 % des revenus de tous les éditeurs de livres (1,3 milliard des 2,1 milliards). Le revenu global des éditeurs de livres du Québec, y compris ceux sous contrôle étranger, a atteint 580 millions en 2006, soit 28 % du total canadien. Les éditeurs de livres de la Colombie-Britannique ont pour leur part déclaré des revenus de 117 millions de dollars, soit 6 % du total national.

Les éditeurs de livres sous contrôle étranger, qui sont tous établis en Ontario et au Québec, représentent 42 % du total des revenus d’exploitation. Ces entreprises sont également plus rentables que les entreprises appartenant à des intérêts canadiens (leurs marges bénéficiaires étant de 13,3 % et de 8,1 % respectivement).

De 2005 à 2006, les revenus d’exploitation de l’industrie ont reculé de 1,2 % tandis que les dépenses d’exploitation augmentaient de 0,9 % (avant que l’on tienne compte de l’inflation). La hausse des dépenses d’exploitation est attribuable à une augmentation de 2 % des salaires, des traitements et des avantages sociaux, qui représentent 20 % des dépenses d’exploitation. Les bénéfices avant impôts ont reculé de 12,1 % à 10,3 % des revenus d’exploitation.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date