In Uncategorised

Rapport final : Forum sur l’administration des arts autochtones

octobre 27, 200927 octobre 2009

Lien d'article
http://www.banffcentre.ca/departments/leadership/aboriginal/library/

Le fruit d’un « forum de recherche appliquée » en février 2008 réunissant des leaders autochtones, ce rapport a exploré « la situation de l’administration des arts autochtones au Canada ainsi que les besoins en formation et en perfectionnement professionnel liés au domaine ». Le forum s’est penché sur la gouvernance, les institutions publiques, l’administration, la gestion financière et la liaison avec les communautés.

Le rapport met en valeur le rôle considérable des organismes artistiques autochtones dans les communautés autochtones, en servant en partie de « mécanisme de documentation des connaissances traditionnelles, de réinterprétation et de création de nouvelles œuvres, ainsi que de préservation et de renforcement des cultures et des langues autochtones ».

L’essence de l’administration des arts autochtones « comprend la préservation des cultures, des langues et des systèmes de connaissances autochtones transmis des ancêtres aux aînés, puis aux jeunes et aux générations à venir ». De nombreux participants au forum ont indiqué qu’ils étaient animés par ces objectifs et non seulement par l’argent. Toutefois, les participants ont indiqué qu’il y avait parfois un manque de reconnaissance envers les organismes artistiques autochtones de la part de la communauté autochtone en général.

Le rapport explore quelques spécificités de l’administration des arts autochtones, notamment des aspects de l’histoire autochtone, le savoir traditionnel, les protocoles et les pratiques. Les méthodes de gouvernance autochtones, tributaires de la conception autochtone du monde, « se fondent sur des relations profondes, historiques et sacrées avec la terre et les ancêtres ». Parmi les valeurs autochtones prépondérantes dans l’administration des arts autochtones, retenons « le respect, la responsabilité envers les jeunes…, l’appréciation des aînés, la bonté, la responsabilité sacrée envers la terre, et l’importance du consensus dans le processus de prise de décisions ».

Le rapport précise que « de nombreux créateurs autochtones ne se considèrent pas comme des artistes. Ils se disent simplement membres de la communauté, qu’ils pratiquent les arts traditionnels ou non ».

Il rappelle également « l’idée que la mesure du succès artistique peut être différente dans les communautés autochtones… Si le théâtre est plein, si les aînés sont présents et honorés, si les jeunes participent, si la communauté parle de l’événement, alors c’est une réussite, peu importe ‘l’augmentation des recettes’ ». Les organismes artistiques autochtones ont souvent eu des relations complexes avec les institutions publiques et les organismes de financement.

Le rapport propose en guise de conclusion un train de mesures immédiates, notamment l’augmentation des possibilités de perfectionnement professionnel, de stages et de mentorats, le partage des meilleures pratiques, la recherche et la planification de la relève.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date