In Uncategorised

Our Fiscal Performance

décembre 15, 200915 décembre 2009

la publication
Impact de la récession sur le secteur culturel

Lien d'article
http://www.pact.ca/act_GetFile.cfm?pdf=Our%20Fiscal%20Performance_2009.08.18.pdf

Basé sur une enquête auprès de 89 organismes d’arts de la scène au printemps de 2009, ce rapport examine les incidences financières de la récession sur les théâtres, les orchestres, les compagnies d’opéra et les compagnies de danse au Canada. Malheureusement, le rapport ne fournit pas une estimation de la marge d’erreur. Étant donné le petit nombre de répondants, il s’agit d’un obstacle majeur à toute interprétation des résultats. Le rapport précise que « les résultats par sous-groupes ne sont que suggestifs, et toute différence dans le présent rapport n’est pas statistiquement significative ».

Une conclusion principale du rapport est que la récession a eu un impact : près de la moitié des organismes interrogés (47 %) ont indiqué que leurs prévisions budgétaires actuelles sont pires que leur budget initial. Parmi ces organismes, environ un tiers ont indiqué que cette détérioration est « entièrement » attribuable au ralentissement économique. Tous les autres organismes, sauf un, estiment que la détérioration de leurs prévisions budgétaires a été « un peu » liée à la récession.

En ce qui a trait aux résultats à la fin de 2008, environ 60 % des organismes ont déclaré que « la collecte de fonds en fin d’année est un peu (38 %) ou beaucoup (19 %) plus faible que prévue ». Les ventes de billets étaient également inférieures aux prévisions, la moitié des répondants signalant une baisse des ventes de billets individuels non liés aux Fêtes tandis que 39 % d’entre eux ont connu une baisse de leurs ventes d’abonnements. Les ventes de billets individuels liés aux Fêtes et les revenus des cours ou de scolarité ont été moins touchés.

Quant aux changements prévus pendant l’exercice financier en cours, environ 90 % des organismes s’attendent à ce qu’au moins une importante source de revenu soit plus faible que prévu. Parmi ces organismes, la moitié s’attendent à ce qu’elle soit « considérablement » plus faible. Les contributions du secteur privé et des fondations sont les deux sources de revenus les plus susceptibles d’être inférieures aux prévisions, 73 % et 61 % des répondants, respectivement, prévoyant une diminution de ces revenus. Environ la moitié des organismes s’attendent à ce que la vente de billets (53 %) ou les contributions individuelles (49 %) soient plus faibles que prévues. Relativement peu d’organismes (17 %) s’attendent à ce que les contributions du secteur public soient plus faibles que prévues.

Au printemps de 2009, près de 80 % des organismes avaient pris des mesures pour relever leurs défis financiers. La réponse la plus courante était la réduction ou le gel des salaires (52 % des organismes), suivie d’une réduction des budgets de déplacement (37 %), et du nombre de productions ou de programmes offerts (27 %) ainsi que la vente de billets à rabais (26 %).

Le rapport conclut que, « à ce stade, il est difficile de connaître l’impact à plus long terme du ralentissement économique ainsi que le comportement futur des donateurs, des clients et du public des arts de la scène si le ralentissement persiste ou même lorsque l’économie commencera à se rétablir ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date