In Uncategorised

Economies in Transition: Leveraging Cultural Assets for Prosperity

février 15, 201015 février 2010

la publication
La culture dans les petites villes et les municipalités rurales

Lien d'article
http://www.torc.on.ca/index.shtml

Ce rapport résume les résultats de trois forums sur la planification culturelle municipale qui ont eu lieu en Ontario (à Brockville, Chatham et Minett / Muskoka). Ces forums avaient été conçus pour « sensibiliser à la valeur et aux possibilités de développement économique » que représente la planification culturelle, pour démontrer des exemples communautaires et des expériences réussies, et pour identifier les outils et les obstacles dans la mise en œuvre de la planification culturelle municipale.

Ce rapport, qui renferme des renseignements généraux sur la planification culturelle municipale, indique que « beaucoup de collectivités rurales et de petites villes ont une vaste gamme d’actifs culturels (professions, installations et espaces de création; organismes communautaires; patrimoine culturel; patrimoine naturel; festivals et événements; industries/entreprises créatives) qui peuvent servir de fondement pour attirer et soutenir des entreprises et des emplois du secteur créatif ».

Les participants aux forums ont noté l’importance de « valider les diverses formes d’expression culturelle locale », de « célébrer le caractère unique des collectivités » et de « développer le capital social, de favoriser la participation communautaire et d’encourager la communauté au sens le plus large ». La collaboration et les partenariats sont importants à de nombreux niveaux, y compris à l’intérieur d’une municipalité ou d’une communauté, entre les gouvernements municipaux ainsi qu’entre les municipalités, les communautés et les organismes culturels.

Dans certaines collectivités en milieu rural, il y a une sensibilisation et une appréciation limitées de la culture de la part des administrations municipales et des habitants.

Des définitions communes de la terminologie clé posent un défi important : des expressions comme créatif, culture, communauté, actifs et mappage « ne sont pas utilisés de façon uniforme dans les discussions de planification culturelle municipale ni entre les secteurs culturels et autres ». De plus, « on ne s’entend pas sur la définition de la planification culturelle municipale, ni sur comment elle diffère ou complète la planification culturelle au sens plus large, la planification de villes créatives et l’économie créative ».

D’autres défis et problèmes des collectivités locales sont :

· « accès inadéquat du secteur privé au capital »;

· « capacités humaines et financières insuffisantes au niveau municipal pour intégrer effectivement la culture à la planification municipale »;

· leadership et champions municipaux;

· renforcement des stratégies et des cadres d’action régionaux, provinciaux et fédéraux;

· outils et formation pour répondre à des questions initiales comme « Qu’est-ce que la culture dans votre collectivité », « À quoi doit ressembler la planification culturelle dans ma collectivité ? » et « Qui doit participer ? »;

· une absence d’études, de mesures du rendement et d’indicateurs sur l’impact économique, environnemental et social de la culture, surtout dans les milieux ruraux;

· une participation communautaire significative dans le processus, y compris les jeunes, les communautés autochtones, les nouveaux arrivants et divers secteurs de la collectivité; et

· la conservation des actifs culturels locaux.

Afin d’élaborer (et de partager) les arguments pour la culture, le rapport recommande l’élaboration de preuves de la valeur de la culture et, plus précisément, des investissements ruraux dans la culture. Ces recherches doivent être appuyées par une stratégie de communication qui cible les gouvernements, le secteur privé, les organismes clés et le public.

Afin de soutenir et d’améliorer la planification culturelle rurale, le rapport recommande l’élaboration d’un cadre stratégique pour la culture ainsi que des mesures d’encouragement et du financement provincial pour « la création de capacités, la planification et la conservation/restauration ». Par exemple, « il faut élaborer des instruments financiers et des programmes de prêts pour donner au secteur privé accès à des fonds pour la ‘réutilisation adaptative et la reconstruction des structures culturelles ou historiques’ ».

Afin de créer des capacités locales, il faut des outils pour mesurer l’impact économique, développer le tourisme culturel, mapper les actifs culturels et développer les produits culturels.

On conseille aux planificateurs « d’adopter une approche inclusive communautaire » à la planification, « d’élaborer des stratégies pour impliquer les jeunes et intégrer la culture dans les programmes d’études scolaires » et « de partager les réussites et les défis actuels ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date