In Uncategorised

Les qualités de la qualité : comprendre l’excellence en éducation artistique

(The Qualities of Quality: Understanding Excellence in Arts Education)

juillet 16, 201016 juillet 2010

Lien d'article
http://www.wallacefoundation.org/KnowledgeCenter/KnowledgeTopics/CurrentAreasofFocus/ArtsParticipation/Pages/Qualities-of-Quality-Understanding-Excellence-in-Arts-Education.aspx

Ce rapport du « Project Zero » de l’université Harvard explore « les facteurs, acteurs et situations complexes qui doivent être alignés pour arriver à une éducation artistique de qualité ». Le rapport avance que bien que « l’accès aux expériences d’apprentissage des arts demeure un défi national considérable », assurer des possibilités d’éducation artistique de qualité élevée représente un défi tout aussi grand.

La recherche comportait trois volets : 1) des entrevues avec des praticiens, des théoriciens et des administrateurs des arts; 2) des visites sur place de « programmes artistiques exemplaires »; et 3) une analyse documentaire. Les chercheurs ont constaté le suivant :

· Les questions entourant la qualité mettent en cause beaucoup de valeurs, d’identités et de sens personnels. « Le souci de qualité est une passion personnelle qui exige une persévérance. »

· « Une éducation artistique de qualité répond à de nombreux besoins simultanément. » L’éducation artistique n’est pas une simple question d’un bienfait particulier pour les élèves. Les expériences d’apprentissage artistique de qualité élevée sont plutôt « riches et complexes pour tous les apprenants, les mobilisant à plusieurs niveaux et les aidant à apprendre et à se développer d’une foule de façons ».

· La qualité des expériences d’apprentissage peut-être perçue de quatre points de vue complémentaires : apprentissage (« ce que les élèves font en classe »); pédagogie (« comment les enseignants conçoivent et exercent leur métier »); dynamique communautaire (« la nature des relations sociales dans la classe »); et le milieu (y compris le lieu physique, les matériaux et les ressources physiques utilisées, ainsi que le temps que les élèves ont à consacrer à l’apprentissage des arts).

· Les décisions « fondamentales » entourant la définition des programmes sont d’une importance primordiale pour les expériences d’éducation artistique. Parmi ces décisions mentionnons Qui enseigne les arts ?, Comment enseigne-t-on les arts ?, Qu’est-ce qu’on enseigne et comment le fait-on ? et Comment l’apprentissage artistique est-il évalué ?

· De plus, « les décisions et les décideurs de tous les niveaux ont un effet sur la qualité », y compris les administrateurs, les bailleurs de fonds, les responsables des politiques, le personnel du programme, les parents, les enseignants, les artistes invités et, bien sûr, les élèves. Le rapport maintient que « le rôle du choix de l’élève est souvent oublié dans les discussions sur la qualité, et il mérite qu’on lui accorde plus d’attention. »

· « La réflexion et le dialogue [sont] importants à tous les niveaux… Une réflexion et discussion permanente sur la nature de la qualité et comment la réaliser [sont] non seulement un catalyseur de la qualité mais aussi un indice de qualité ». Le rapport suggère que de nombreuses personnes sous-estiment le temps et les efforts exigés par « l’étude, le dialogue et les négociations de base » permettant d’aligner les décideurs de tous les niveaux.

Le rapport présente des outils pour aider les éducateurs et autres décideurs à établir les objectifs d’apprentissage fondamentaux de leurs programmes, de reconnaître les éléments de qualité dans leurs expériences d’apprentissage des arts et de réfléchir sur la prise de décision, les décideurs et leur influence sur la qualité des programmes.

Le rapport conclut « qu’il n’y a pas de raccourcis. La mise en place de la qualité comporte un examen permanent des objectifs et des valeurs personnels et du programme, ainsi qu’un examen constant de ce qui se produit « en salle de classe ». »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date