In Uncategorised

Indice national des arts

(National Arts Index)

octobre 3, 20103 octobre 2010

la publication
Fréquentation des arts, participation aux activités artistiques et perception du public

Lien d'article
http://www.americansforthearts.org/go/ArtsIndex

Ce rapport d’Americans for the Arts résume 76 indicateurs nationaux en un indice simple pour les arts en 2008. Le résultat de quatre années de recherche et de développement, l’étude suit également ces 76 indicateurs depuis 1998, permettant un examen des tendances au fil des années. Les indicateurs sont groupés en neuf catégories : capacité et infrastructure; participation aux arts; financement et soutien; emploi; la situation des organismes sans but lucratif; créativité; intérêt dans l’éducation artistique; entreprises du secteur privé dans le domaine des arts; et compétitivité. Selon le rapport, des améliorations des communications, de l’évaluation, de l’élaboration de politiques, du fondement des prises de décision, du dialogue communautaire, de la planification, des prévisions et de la création de partenariats constituent les avantages de l’indice et des indicateurs sous-jacents.

Les indicateurs ont été produits par une gamme d’organisations y compris des organismes de service aux arts, les gouvernements fédéral et des États, et des sociétés de recherche privées. L’année de référence de l’indice est 2003, année où il a été réglé à 100. Chaque changement d’un point dans l’indice représente un changement d’un pour cent.

En 2008, la valeur de l’indice était de 98,4, le niveau le plus bas depuis 1998. Une des principales conclusions du rapport est que « les arts suivent le cycle des affaires », avec des périodes de ralentissement au début des années 2000 ainsi qu’en 2008. Parmi les dix changements annuels, l’indice a augmenté pendant six années et reculé pendant quatre. La seule année où l’indice a baissé sous la valeur de référence de 100 est en 2008.

Le rapport observe qu’il y a eu une forte croissance des indicateurs de l’offre des arts, y compris l’emploi dans les arts, le nombre d’artistes et le nombre d’organismes artistiques. Malgré la croissance du nombre d’organismes artistiques, « un organisme sur trois n’arrive pas à équilibrer son budget ».

Côté demande, toutefois, «la compétitivité du secteur des arts pour des ressources et des investissements s’effrite », la « mesure de compétitivité » ayant reculé à son niveau le plus bas en 2007. Selon l’étude, c’est « une des mesures les plus significatives de l’indice national des arts », puisqu’elle mesure « les autres emplois du temps du public, l’engagement des donateurs et des bailleurs de fonds, et les dépenses [des consommateurs] ».

Étant donné la constatation que l’offre des arts a augmenté alors que la compétitivité du secteur a diminué, le rapport demande si la croissance dans l’offre est soutenable : « est-ce que les arts sont « surdéveloppés » ? » L’étude maintient qu’il y a un besoin urgent « de créer la demande auprès du public pour les arts ».

Parmi ses autres principales conclusions, le rapport estime que :

  • La participation du public dans les arts a augmenté. Toutefois, les progrès de la technologie, l’augmentation de la diversité, le vieillissement de la population, une croissance de l’intérêt dans la création personnelle et « une implication et une interaction plus directe des publics » ont changé l’inclination du public pour les arts.
  • Le financement privé et public (ce que le rapport appelle « le modèle de subvention ») est en difficulté, les organismes sans but lucratif perdant leur « part du marché » au profit d’autres types d’organismes sans but lucratif. De fait, l’indicateur du « soutien contribué » révèle que les arts n’ont pas repris le terrain perdu au début des années 2000.
  • La créativité se rapportant aux arts est à la hausse, tant de la part des organismes artistiques que de la population.
  • La demande pour des programmes d’études artistiques postsecondaires est élevée, mais il y a peu ou pas de données au niveau national sur l’éducation artistique aux paliers élémentaire et secondaire. Par conséquent, l’indice ne comprend pas de données sur l’éducation artistique à ces deux paliers.
  • « Le nombre d’entreprises artistiques est en croissance, mais leur succès est assez inégal au fil des années. » Les 15 indicateurs des affaires artistiques mesurent le nombre, la taille et le rendement des entreprises commerciales à but lucratif dans le secteur des arts. Il y a actuellement environ 600 000 entreprises artistiques de ce genre aux États-Unis.

Un indice local sur les arts est en cours d’élaboration pour 100 collectivités américaines.

Le rapport suggère que cet indice national des arts « constitue une plateforme à base de preuves pour lancer un dialogue sérieux visant à transformer le paradigme des enjeux clés ». Il serait certes intéressant d’avoir un indice semblable pour le Canada, mais comme les capacités de recherche au Canada sont beaucoup plus limitées, bon nombre des indicateurs retenus dans l’étude américaine n’existent tout simplement pas au Canada. Il faudrait des investissements financiers et des recherches considérables pour produire un indice canadien des arts.


Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date