In Uncategorised

Les arts et le patrimoine au Canada – Sondage sur l’accès et la disponibilité 2007

octobre 3, 20103 octobre 2010

la publication
Fréquentation des arts, participation aux activités artistiques et perception du public

Lien d'article
http://epe.lac-bac.gc.ca/100/200/301/pwgsc-tpsgc/por-ef/canadian_heritage/2007/448-06-f/rapport.pdf

Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien par Phoenix Strategic Perspectives, ce rapport contient des observations intéressantes sur les arts au Canada ainsi que des renseignements qui ne figurent pas dans les enquêtes sur la participation aux activités artistiques de Statistique Canada. Bien que le rapport soit surtout basé sur un sondage auprès de 1 202 Canadiens de 15 ans et plus, l’étude intègre également des renseignements de 14 groupes de discussion qui se sont réunis à Halifax, Québec, Montréal, Toronto, Prince Albert, Calgary et Vancouver. « Six groupes de discussion composés de représentants du grand public se sont réunis, six groupes de jeunes (deux groupes comprenant des représentants de chacun des trois segments suivants : 16-17 ans, 18-19 ans et 20-24 ans) et deux groupes de Canadiens d’origine autochtone. »

Bien que le rapport renferme des renseignements au sujet de la fréquentation des événements artistiques, les données les plus utiles pourraient bien être celles portant sur l’implication personnelle dans les arts et les perceptions de l’importance des arts. De fait, les résultats du sondage font état d’un consensus marqué chez les Canadiens au sujet de l’importance des arts, de la culture et du patrimoine. Environ neuf Canadiens sur dix (ou plus) sont fortement d’accord avec les énoncés suivants:

  • « Les expériences artistiques sont une bonne occasion de réunir des gens de langues et de traditions culturelles différentes » (95 %).
  • Il est important pour ma collectivité que les musées conservent le passé (94 %).
  • « La présence de troupes de théâtre, de musiciens, d’artistes et de travaux d’artistes, de festivals et d’autres activités culturelles au sein d’une communauté fait en sorte qu’il est plus agréable d’habiter à cet endroit » (94 %).
  • Il est important pour ma collectivité que les musées offrent des occasions d’apprentissage (93 %).
  • « Les acteurs, musiciens, écrivains et autres artistes canadiens sont parmi les meilleurs au monde et font bonne figure sur la scène internationale » (91 %).
  • Il est important pour ma collectivité que les musées présentent des expositions (90 %).
  • « Les artistes ont besoin de plus d’occasions de présenter leur travail au public » (90 %).
  • Il est important pour ma collectivité que les musées attirent des touristes (89 %).

De plus, une forte majorité de répondants conviennent que des installations réservées aux arts, à la culture et au patrimoine contribuent « grandement » et « passablement » à la qualité de vie des gens qui vivent dans la collectivité :

  • Bibliothèques (95 %).
  • Salles de spectacle (90 %).
  • Musées (83 %).
  • Centres patrimoniaux « comme un village, un fort ou une résidence historique » (83 %).
  • Installations « destinées à plusieurs activités artistiques ou culturelles » (81 %).
  • Galeries d’art publiques (78 %).
  • « Des ateliers de création et de travail pour les artistes » (71 %).

Pour expliquer l’importance accordée aux activités artistiques et culturelles, les participants des groupes de discussion ont affirmé que ces activités « sont aussi des occasions de détente et de divertissement, d’éducation et d’édification, et permettent les sorties familiales ».

En ce qui a trait au rôle des gouvernements au plan de la culture, une forte majorité de Canadiens est d’accord avec les énoncés suivants :

  • Les gouvernements doivent « aider à protéger et conserver le patrimoine canadien » (94 %).
  • Les gouvernements doivent « offrir un soutien aux arts et à la culture au Canada » (91 %).
  • Les gouvernements doivent « promouvoir la sensibilisation aux événements et activités artistiques et culturels canadiens » (90 %).
  • Les gouvernements doivent « faire en sorte que les événements et activités artistiques et culturels soient à prix abordable » (89 %).
  • Les gouvernements doivent « faire en sorte qu’il y ait suffisamment d’installations artistiques et culturelles pour répondre aux besoins du public » (88 %).
  • Les gouvernements doivent « procurer une aide financière spéciale aux activités artistiques comprenant les communautés de diverses cultures » (83 %).
  • Les gouvernements doivent « procurer une aide financière spéciale aux activités artistiques comprenant les communautés autochtones » (80 %).

L’enquête a aussi demandé aux répondants d’évaluer l’engagement des gouvernements dans les arts, la culture et le patrimoine. Le rapport observe que « la proportion de répondants qui appuient chaque type d’engagement des gouvernements dans les arts et la culture au Canada est nettement plus élevée que la proportion des répondants qui pensent que les gouvernements font un bon travail dans chaque secteur. »

On a demandé aux participants des groupes de discussion si les gouvernements considèrent les arts et le patrimoine comme importants. Le rapport constate que « les points de vue sont partagés, nombreux étant ceux qui ne le savent pas ou qui affirment ne pas avoir l’information nécessaire pour juger de la situation. » Certains répondants ont indiqué qu’ils ne pensent pas que « les gouvernements considèrent les arts et le patrimoine comme importants puisque ces derniers sont des sujets rarement, voire jamais, abordés par les politiciens, qu’ils ne font pas parti des enjeux électoraux, et parce que les arts et la culture sont les premiers domaines où les gouvernements appliquent des compressions lorsqu’ils ont besoin d’économiser de l’argent. » Ceux qui sont d’avis que les gouvernements accordent de l’importance aux arts « mentionnent l’existence d’organismes tels que la SRC, l’Office national du film et le CRTC ».

Cette enquête a également cherché à recueillir des informations sur les activités artistiques personnelles des répondants. Elle a constaté que « 60 % des personnes interrogées s’adonnent à au moins une activité artistique ». Ces activités comprennent :

  • « Faire du théâtre, de la danse, chanter, jouer d’un instrument de musique, écrire ou composer de la musique, que ce soit individuellement ou en groupe » (27 %).
  • « Faire un don en argent, en espèces ou sous forme de services à une organisation artistique ou culturelle » (27 %).
  • « Faire de la photographie, des films ou des vidéos en tant qu’activité artistique » (22 %).
  • « Pratiquer les arts visuels comme de la peinture ou la sculpture, ou pratiquer un métier d’art comme la poterie, la céramique, le travail sur cuir et le tissage » (19 %).
  • « Faire partie d’un organisme artistique ou culturel ou souscrire un abonnement » (16 %).
  • « Faire du bénévolat auprès d’un organisme artistique ou culturel » (14 %).
  • « Écrire, notamment des histoires, des poèmes ou une pièce de théâtre autrement que dans le cadre du travail ou des études » (12 %).

Le rapport propose des données sur la fréquentation d’activités qui ne figurent pas dans les enquêtes de Statistique Canada, notamment des estimations selon lesquelles 32 % des répondants ont assisté à une présentation d’arts médiatiques et 15 % à des lectures de textes littéraires et de poèmes. En général, l’enquête a constaté que 86 % des Canadiens « ont assisté à au moins un type d’activité ou d’événement artistique ou culturel au cours de la dernière année, les événements les plus courus étant les spectacles (69 %), les salons d’artisanat (58 %) et les festivals (53 %) ». Si l’on considère les établissements patrimoniaux, « les répondants étaient plus enclins d’avoir visité un site ou un bâtiment historique (57 %) ou un musée ou centre des sciences (52 %) au cours de la dernière année ».

Il est important de noter que certaines estimations de ce rapport de 2007 sont supérieures aux estimations basées sur une enquête semblable de Statistique Canada réalisée en 2005. Par exemple, la fréquentation des arts de la scène (69 % des répondants ont assisté à un spectacle en 2007) est beaucoup plus élevée que l’estimation basée sur l’enquête de Statistique Canada (41 % des répondants avaient assisté à un concert ou à une performance d’artistes professionnels de la musique, de la danse, du théâtre ou de l’opéra, si l’on exclut les festivals culturels, en 2005).

Cet écart au niveau des estimations pourrait être attribuable à des différences dans les années des enquêtes, dans les questions et dans la méthodologie ainsi qu’à la taille des échantillons. Le sondage sur le patrimoine canadien est basé sur un échantillon beaucoup plus petit que l’enquête principale sur la participation aux activités artistiques de Statistique Canada (1 200 contre plus de 20 000). Bien que les résultats globaux puissent être considérés exacts à ± 2,8 %, 19 fois sur 20, l’échantillon plus petit limite la possibilité de ventiler les données (sur une base provinciale par exemple) de ce sondage sur le patrimoine canadien.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date