In Uncategorised

L’entrepreneuriat social : mesures de l’impact social

(Social Entrepreneurship: Social Impact Metrics)

mars 7, 20117 mars 2011

la publication
Impact social des arts

Lien d'article
http://www.marsdd.com/news-insights/mars-reports/social-entrepreneurship-social-impact-metrics/

Ce rapport explore les possibilités de mesurer les impacts sociaux des activités des organisations, malgré des défis comme « l’absence d’une mesure commune du bien accompli » et l’absence d’une « unité convenue de l’impact social » qui pourrait être l’équivalente des mesures financières utilisées dans les opérations boursières.

Comme l’explique le rapport, la « chaîne de valeur de l’impact » postule que les intrants dans une initiative entraînent des activités, qui produisent des extrants, ou résultats, qui peuvent être mesurés. Toutefois, les activités et les résultats ne sont que les « principaux indicateurs » de l’impact et non des mesures de l’impact en tant que tel.

Les mesures de l’impact que l’on doit retenir sont celles qui se penchent sur l’évolution des systèmes sociaux. Pour mesurer l’impact, il faut examiner les changements que connaissent les systèmes sociaux sans l’évolution qui se serait produite normalement.

De bonnes mesures de l’impact constituent des outils de gestion qui devraient entraîner un ajustement des buts et activités de l’organisation. Les mesures de l’impact peuvent également servir à vérifier le respect de la mission d’un organisme et à rassurer les bailleurs de fonds. De fait, « une bonne mesure du rendement doit d’abord et avant tout être alignée sur la mission de l’initiative et se concentrer sur l’impact qu’elle doit mesurer. Elle doit être facile à gérer et à comprendre, claire et précise, et réelle. » C’est là une tâche difficile, comme l’observe le rapport, car « il n’y a pas de norme sectorielle pour les mesures de l’impact social utilisées par les initiatives sociales, les entreprises à fins sociales, les organismes de bienfaisance ou les bailleurs de fonds et investisseurs qui soutiennent ces organismes. » Parmi les autres défis qu’entraînent ces mesures, il y a des coûts élevés possibles, le risque que les dirigeants d’un organisme en profitent pour exagérer leur impact afin d’accroître leur financement, et la possibilité de « préjugé contre les programmes qui ont des effets complexes difficiles à mesurer ».

Parmi les normes émergentes pour les mesures, le rapport attire l’attention sur le projet du rendement social des investissements de la Grande-Bretagne (http://www.sroiproject.org.uk/), qui précise les étapes de base du calcul des rendements sociaux :

  • définition de la portée et identification des principaux intervenants ;
  • mappage des résultats ;
  • établissement de preuves pour les résultats et attribution de valeur ;
  • établissement de l’impact ;
  • calcul du rendement social de l’investissement ; et
  • établissement de rapports sur ces mesures, utilisation et incorporation des mesures.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date