In Uncategorised

Culture Track 2011

février 21, 201221 février 2012

la publication
Assistance et participation aux arts

Lien d'article
http://www.laplacacohen.com/culturetrack/

À partir d’un sondage auprès de 4 005 Américains de 18 ans et plus, Culture Track 2011 étudie l’assistance à des événements d’arts visuels et d’arts de la scène, les attitudes et les comportements des publics culturels ainsi que les motivations et les obstacles qui influent sur la participation.

Le rapport recense huit groupes de personnes intéressées ou non par les arts :

  • Les gens qui ne participent pas (27 % des répondants au sondage).
  • Les participants sporadiques (21 %).
  • Les amateurs d’histoire rurale (12 % des répondants, le plus souvent des personnes qui « habitent à l’extérieur des marchés urbains et qui s’intéressent surtout aux sites historiques »).
  • Les spectateurs de théâtre assidus (11 % des répondants, le plus souvent des personnes d’âge moyen ou plus âgées ayant un revenu relativement élevé).
  • Les maniaques de musées (10 % des répondants, le plus souvent des femmes âgées riches).
  • Les participants en famille (9 % des répondants, surtout des femmes qui participent souvent à des activités pour les enfants).
  • Les jeunes omnivores de culture (5 % des répondants qui assistent en moyenne à 4,42 activités culturelles par mois).
  • Les omnivores de culture chevronnés (également 5 % des répondants. Ces répondants assistent en moyenne à 3,86 activités culturelles par mois).

Le rapport décrit les habitudes de participation distinctes de chacun de ces segments de marché.

Le rapport conclut que le ralentissement économique actuel a une incidence sur la participation aux arts : 49 % des répondants ont indiqué qu’ils avaient diminué le nombre de leurs sorties culturelles à cause de l’économie. Un autre 46 % ont indiqué qu’ils assistent au même nombre de représentations qu’auparavant alors que 5 % ont augmenté la fréquence de leurs sorties. Les personnes qui ont diminué le nombre de leurs sorties artistiques en attribuent la cause à la nécessité « de réduire leurs dépenses dans tous les domaines », « de réduire leurs activités de loisirs » et « de revoir la priorité accordée au temps et à l’argent pour leurs loisirs ». Le rapport constate que la fréquence de la participation aux arts a diminué au cours des dernières années, et que même les spectateurs les plus assidus y vont moins souvent.

Quant aux motivations et aux obstacles qui influent sur la participation, le rapport indique que les facteurs les plus cités « qui influent le plus » sur la décision d’assister à une activité culturelle sont le coût de l’événement (le choix de 46 % des répondants), le fait que le conjoint ou la conjointe du répondant est intéressé à y assister (41 %), une invitation des amis ou de la famille (35 %), des billets à rabais (28 %) et les recommandations des amis (24 %). Le rapport constate que trois des cinq facteurs les plus cités sont de nature personnelle ou sociale. Il met également en évidence que les recommandations des amis (le choix de 24 % des répondants) ont plus de poids que celles des critiques (seulement 5 % des répondants).

Les trois obstacles à la participation les plus cités sont le coût (67 % des répondants ont indiqué que « c’est trop cher »), une programmation ou des activités peu intéressantes (50 %) et la croyance que « c’est trop difficile de s’y rendre » (39 %).

En général, le rapport conclut que « la proposition de valeur demeure l’élément incitatif le plus important de la participation ainsi que son pire obstacle. Trois éléments incitatifs clés sont proposés : le coût (c.-à-d. des billets moins chers), les liens avec la famille et les amis, et la facilité (pouvoir s’y rendre et se stationner facilement). Les répondants au sondage ont également indiqué deux autres facteurs importants, soit la gratuité des activités et les tenues décontractées.

Le rapport traite brièvement des opinions des répondants sur les commandites des arts. Près de la moitié des répondants sont d’accord avec les affirmations suivantes : « j’ai une bonne opinion d’une entreprise qui parraine des activités culturelles » (53 %) ; « je suis plus ouvert aux messages des entreprises qui parrainent des activités culturelles (53 %) ; et « je suis plus ouvert à faire affaire avec une entreprise qui parraine des activités culturelles » (50 %). Les participants assidus sont le groupe le plus d’accord avec chacune de ces affirmations.

Une forte majorité des répondants appuient les déclarations sur les quatre principaux avantages que les arts apportent à la collectivité : éduquer les enfants (82 % des répondants sont d’accord), favoriser la compréhension (79 %), encourager la fierté dans sa communauté (73 %) et contribuer à l’économie locale (72 %).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date