In Uncategorised

Études Wallace sur la création de publics pour les arts

(Wallace Studies in Building Arts Audiences)

février 21, 201221 février 2012

la publication
Assistance et participation aux arts

Lien d'article
http://www.wallacefoundation.org/knowledge-center/audience-development-for-the-arts/strategies-for-expanding-audiences/Pages/Wallace-Studies-in-Building-Arts-Audiences.aspx

À la lumière du « changement énergique en cours au niveau de la participation [aux événements culturels], tant au plan de la quantité que de la forme de cette participation », cette série d’études de cas a été préparée dans le but d’aider les organismes artistiques à attirer et à mobiliser de nouveaux publics afin d’assurer leur viabilité artistique et financière.

Les études de cas examinent les efforts déployés par quatre organismes américains –une chorale, une compagnie théâtrale, une compagnie d’opéra et un musée – pour augmenter la participation à leurs activités. Les rapports traitent des méthodes employées pour transformer des acheteurs de billets uniques en spectateurs assidus, pour susciter l’intérêt et la participation des jeunes adultes, pour créer des occasions permettant à des familles d’assister à l’opéra et pour parer aux stéréotypes accolés aux publics de musique classique. Les études de cas en question sont les suivantes :

  • Attirer un auditoire difficile à atteindre : comment une chorale de filles de San Francisco lutte contre les stéréotypes et suscite de l’intérêt parmi les amateurs de musique classique

  • Approfondir ses relations : comment la compagnie théâtrale Steppenwolf transforme des acheteurs de billets uniques en spectateurs assidus

  • Former la prochaine génération d’amateurs d’art : Comment la compagnie d’opéra lyrique de Boston a créé des occasions pour les familles d’assister à l’opéra

  • Au-delà de la fête : Comment le musée Isabella Stewart Gardner a augmenté la participation des jeunes adultes

Bien que les rapports mettent en garde que les études de cas traitent de sujets différents et ne constituent pas « des expériences scientifiques », il est tout de même possible d’en tirer les principes généraux suivants :

  1. « Les études de marché peuvent aider à préciser le développement et l’exécution des stratégies d’engagement. » Être à l’écoute de son public peut aider un organisme à mieux comprendre les expériences que veulent vivre les spectateurs. L’organisme sera alors mieux en mesure de répondre aux désirs de ses visiteurs. « Les commentaires des participants peuvent aider à créer des programmes innovateurs, créatifs et très motivants. »

  2. « Les auditoires sont prêts à s’intéresser aux arts de nouvelles façons différentes », notamment lors de rencontres sociales originales, de groupes de discussion et d’analyses créés autour d’une forme d’art, de programmes d’apprentissage interactifs et de communications visuelles ingénieuses.

  3. « Le développement de la participation est une activité permanente et non ponctuelle. » Les organismes faisant l’objet des études de cas continuent d’ajuster et de modifier leur programmation en se basant sur l’expérience de leurs visiteurs à ce jour.

  4. « Les efforts de développement du public doivent être intégrés dans tous les éléments d’un organisme et non une initiative ou un programme séparé. » Cette approche amène les participants à vivre une expérience authentique qui touche leurs cordes sensibles.

  5. « La mission est primordiale. La programmation qui s’inspire de la mission de l’organisme, lorsque celle-ci est claire et partagée d’un bout à l’autre de l’organisme, se développe dans un environnement où elle peut s’épanouir. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date