In Uncategorised

Dépenses provinciales de la Saskatchewan au titre des arts et de la culture en 2009-2010

(Provincial Government Spending on the Arts and Culture in Saskatchewan in 2009/10)

juin 12, 201212 juin 2012

la publication
Dépenses publiques au titre de la culture

Lien d'article
http://www.artsalliance.sk.ca/resources/studies-and-facts/2012/1183

Ce rapport reprend des données de Statistique Canada pour examiner les dépenses de l’administration provinciale de la Saskatchewan au titre de la culture en 2009-2010, y compris les dépenses de fonctionnement, les dépenses en capital et les subventions. Bien que les conclusions détaillées soient spécifiques à la Saskatchewan, les comparaisons avec les autres provinces renferment des informations sur tout le pays. On y trouve notamment des comparaisons des dépenses globales des provinces au titre de la culture, des dépenses provinciales sur les arts, des subventions pour les arts, des dépenses provinciales pour les industries culturelles et des dépenses provinciales au titre du patrimoine.

Les dépenses provinciales au titre de la culture par personne s’élevaient à 90 $ en 2009-2010, les niveaux les plus élevés étant à Terre-Neuve-et-Labrador (156 $), en Saskatchewan (149 $), à l’Île-du-Prince-Édouard (129 $) et au Québec (125 $). Le Manitoba (117 $), le Nouveau-Brunswick (107 $), l’Alberta (102 $) et la Nouvelle-Écosse (également 102 $) ont également des dépenses supérieures à la moyenne sur cet indicateur. Les deux seules provinces sous la moyenne nationale sont l’Ontario (63 $) et la Colombie-Britannique (54 $).

Le rapport propose un examen détaillé des composantes des dépenses culturelles provinciales, dont les arts. Dans l’ensemble de données de Statistique Canada, « les arts » comprennent l’éducation artistique, les arts de la scène, les arts visuels et les métiers d’art (les galeries d’art sont exclues). En fonction de cette définition, la moyenne des dépenses provinciales au titre des arts était de 12 $ en 2009-2010. C’est à Terre-Neuve-et-Labrador que le montant consacré aux arts était le plus élevé (27 $ par habitant), suivi du Québec (25 $), de l’Alberta (18 $) et de la Nouvelle-Écosse (15 $). Les tableaux détaillés du rapport indiquent que c’est en Colombie-Britannique que le financement public des arts est le plus faible (5 $ par personne). L’Ontario (6 $), le Manitoba (8 $), le Nouveau-Brunswick (10 $), l’Île-du-Prince-Édouard (12 $) et la Saskatchewan (13 $) arrivent au milieu de ce classement.

Approfondissant son examen des dépenses pour les arts, le rapport démontre que la moyenne par habitant des subventions, transferts et contributions aux arts des administrations provinciales était de 9 $ en 2009-2010. Les subventions provinciales pour les arts les plus élevées étaient en Alberta, au Québec et en Nouvelle-Écosse (15 $ par personne dans chacune de ces provinces). La Saskatchewan était en quatrième position (dépenses de 12 $ par personne), suivie de l’Île-du-Prince-Édouard (10 $). Bien qu’elle ne soit pas incluse dans le rapport, une analyse de l’ensemble de données révèle que les subventions provinciales pour les arts étaient inférieures à la moyenne canadienne au Manitoba (8 $), à Terre-Neuve-et-Labrador (6 $), au Nouveau-Brunswick (également 6 $), en Ontario et en Colombie-Britannique (tous deux 5 $).

Les industries culturelles (y compris films et vidéos, publications littéraires et artistiques, radio et télédiffusion et enregistrements sonores) recevaient en moyenne 11 $ des gouvernements provinciaux. Le niveau le plus élevé était en Saskatchewan, avec 28 $ par habitant dépensés par l’administration provinciale au titre des industries culturelles. Le Québec était en deuxième position sur cet indicateur (21 $ par habitant). Les tableaux détaillés démontrent que l’Île-du-Prince-Édouard a le niveau le plus faible de financement public des industries culturelles (2 $ par habitant), précédée de Terre-Neuve-et-Labrador, du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique (tous les trois à 3 $). Ces dépenses atteignaient 5 $ par habitant en Nouvelle-Écosse, 6 $ au Manitoba, 7 $ en Alberta et 9 $ en Ontario.

Les tableaux détaillés du rapport proposent également un résumé des dépenses des administrations provinciales au titre du patrimoine (y compris les musées, les archives publiques, les parcs naturels et les sites historiques). La moyenne provinciale par habitant était de 23 $ en 2009-2010. L’Île-du-Prince-Édouard se classait premier (49 $ par habitant), puis viennent le Manitoba (47 $), la Saskatchewan (46 $), Terre-Neuve-et-Labrador (45 $), la Nouvelle-Écosse (42 $) et le Nouveau-Brunswick (40 $). La Colombie-Britannique, qui avait le niveau le plus faible de financement public du patrimoine (5 $ par personne), est précédée par le Québec, l’Ontario et l’Alberta (tous les trois à 21 $).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date