In Uncategorised

Arts de la scène 2010

septembre 14, 201214 septembre 2012

la publication
Arts de la scène

Lien d'article
http://www.statcan.gc.ca/pub/87f0003x/87f0003x2012001-fra.htm

L’enquête annuelle sur les arts de la scène de Statistique Canada renferme des informations sur les compagnies à but lucratif et sans lucratif de théâtre, de café-théâtre, d’opéra et de danse, les formations musicales (orchestres, musique de chambre, musique populaire, etc.) et les autres compagnies (cirques, spectacles de patinage sur glace, etc.).

Ce bulletin de service de Statistique Canada propose quelques faits saillants ainsi que les données provisoires sur la situation des compagnies des arts de la scène en 2010. Au cours des années paires, les données sont très détaillées, notamment sur l’assistance et les sources de revenus d’exploitation (gagnés, secteurs public et privé). Hill Stratégies a analysé ces données en portant une attention particulière aux compagnies sans but lucratif pour ce numéro de Recherches sur les arts.

Le total des revenus d’exploitation de toutes les compagnies d’arts de la scène a atteint 1,55 milliard de dollars en 2010, en hausse de 11,0 % par rapport à 2009. (Les changements dont il est question dans ce rapport ne tiennent pas compte de l’inflation.)

En 2010, les revenus d’exploitation des compagnies d’arts de la scène sans but lucratif ont totalisé 752 millions de dollars, soit 49 % du total de 1,55 milliard du secteur, en hausse de 8,8 % par rapport à 2009. Les dépenses d’exploitation (755 millions) étaient légèrement supérieures aux revenus d’exploitation, ce qui a laissé un petit déficit collectif en 2010 (3 millions de dollars ou 0,4 % du total des revenus). Les salaires, traitements et avantages sociaux (en excluant les sommes versées aux travailleurs contractuels) représentent 35 % des dépenses des compagnies sans but lucratif.

Les revenus gagnés représentent la moitié des revenus d’exploitation, suivis des subventions du secteur public (27 %), des contributions du secteur privé (22 %) et des autres revenus (2 %).

Les données détaillées sur les sources de revenus indiquent que :

  • Les ventes de billets au guichet étaient presque le double des ventes d’abonnements (157 millions et 81 millions de dollars respectivement).
  • Les subventions provinciales ou territoriales ont totalisé 92 millions de dollars en 2010, soit presque la moitié (49 %) de toutes les subventions du secteur public (187 millions). Les subventions fédérales ont totalisé 63 millions en 2010 (34 %) et les subventions municipales, 32 millions (17 %).
  • La portion la plus importante des 152 millions de dollars en revenus provenant du secteur privé revient aux dons de particuliers (52 millions ou 34 %), suivis des commandites de sociétés (33 millions ou 22 %), des activités de collecte de fonds (31 millions ou 20 %), des fondations (17 millions ou 11 %), des dons de sociétés (10 millions ou 6 %) et des autres revenus du secteur privé (9 millions ou 6 %).

En 2010, l’assistance a totalisé 14,0 millions de personnes à 46 300 spectacles, soit une moyenne de 302 spectateurs par représentation. Les revenus ont totalisé 15 200 $ par représentation et les ventes provenant des représentations, 6 400 $. Le total des revenus par spectateur était de 51 $, tandis que les ventes provenant des représentations ont totalisé 21 $ par spectateur.

Voici les données clés des compagnies sans but lucratif en 2010 par discipline :

  • Théâtre : Les revenus d’exploitation ont totalisé 357 millions de dollars, en hausse de 6,9 % par rapport à 2009. Collectivement, les compagnies de théâtre ont déclaré un déficit de 3,8 millions de dollars (1,1 % de leurs revenus). Huit millions de personnes ont assisté aux 34 000 représentations de théâtre, soit 238 spectateurs en moyenne par représentation.
  • Formations musicales : Les revenus d’exploitation ont totalisé 183 millions de dollars, en hausse de 10,1 % par rapport à 2009. Collectivement, les formations musicales ont encaissé un surplus de 1,4 million de dollars (0,8 % de leurs revenus). Leurs 5 500 représentations ont attiré 3,2 millions de personnes, soit une moyenne de 585 personnes par représentation.
  • Compagnies d’opéra, de théâtre musical et de café-théâtre : Les revenus d’exploitation ont totalisé 97 millions de dollars, en hausse de 17,6 % par rapport à 2009. Ces compagnies ont essuyé un déficit de 493 000 $ (0,5 % de leurs revenus). Leurs 2 700 représentations ont attiré 1,2 million de spectateurs, soit une moyenne de 401 personnes par représentation.
  • Compagnies de danse : Les données financières des compagnies de danse sans but lucratif n’ont pas été divulguées pour protéger leur confidentialité. Les 2 400 représentations ont attiré 1,2 million de personnes, soit une moyenne de 486 spectateurs par représentation.
  • Compagnies d’arts d’interprétation et multidisciplinaires : Les données financières de ces compagnies sans but lucratif n’ont pas été divulguées pour protéger leur confidentialité. Leurs quelque 2 100 représentations ont attiré 504 000 spectateurs, soit une moyenne de 244 personnes par représentation.

Sur une base provinciale, les revenus d’exploitation des compagnies sans but lucratif de l’Ontario ont totalisé 272 millions de dollars en 2010 (39 % du total canadien). Ceux des compagnies du Québec ont totalisé 196 millions de dollars (28 % du total canadien). En Colombie-Britannique, ces compagnies ont encaissé 90 millions de dollars (13 %), tandis que les compagnies homologues de l’Alberta déclarent des revenus d’exploitation de 83 millions de dollars (12 % du total canadien). Les tableaux de Statistique Canada contiennent également des données sur les revenus des compagnies des quatre autres provinces (Saskatchewan, Manitoba, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador) ainsi que d’autres détails sur les dépenses, les excédents, l’assistance, etc.

Les revenus d’exploitation des compagnies à but lucratif ont totalisé 795 millions de dollars en 2010, soit 51 % du total du secteur, en hausse de 11,2 % par rapport à 2009. Les bénéfices avant impôt ont totalisé 101 millions de dollars, ce qui correspond à une marge bénéficiaire de 12,7 %. Le secteur des arts de la scène à but lucratif est très important au Québec, possiblement à cause de la présence de compagnies de cirque à but lucratif. Les compagnies d’arts de la scène à but lucratif du Québec ont déclaré des revenus d’exploitation de 371 millions de dollars, ce qui correspond à 47 % des revenus d’exploitation de l’ensemble des compagnies d’arts de la scène à but lucratif au Canada.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date