In Uncategorised

Les arts et la réussite chez les jeunes à risque : résultats de quatre études longitudinales

(The Arts and Achievement in At-Risk Youth: Findings from Four Longitudinal Studies)

octobre 16, 201216 octobre 2012

la publication
Arts education

Lien d'article
http://arts.gov/publications/arts-and-achievement-risk-youth-findings-four-longitudinal-studies

Basé sur quatre ensembles de données longitudinales, ce rapport américain examine l’association entre un intérêt prononcé pour les arts et les résultats scolaires ou civiques des jeunes à risque. La plupart des comparaisons du rapport portent sur les enfants ayant peu ou pas de participation aux arts (« faible exposition ») et ceux qui ont des niveaux très élevés de participation aux arts (« forte exposition »). Presque tous les résultats concentrent sur les enfants dans les ménages ayant une situation socio-économique défavorisée (soit le revenu familial, le niveau d’études des parents et l’état professionnel des parents).

Même si des activités différentes ont été saisies par les quatre ensembles de données, l’intérêt pour les arts comprenait en général des activités artistiques (à l’intérieur ou à l’extérieur de l’école), une exposition récurrente aux arts, du « service en tant que chef de file des arts », ou des « travaux de cours avancés lors de stages artistiques ».

Le rapport observe que les résultats sur presque tous les indicateurs de réussite scolaire et d’engagement civique des élèves du secondaire ayant une forte exposition aux arts sont au moins aussi bons que ceux des élèves ayant eu une faible exposition et qu’ils sont considérablement meilleurs sur plusieurs indicateurs.

Parmi les résultats scolaires, les chercheurs ont constaté que, comparativement aux élèves ayant peu ou pas d’exposition aux arts, les élèves qui avaient une forte exposition ont obtenu :

  • Des taux de réussite des études secondaires supérieurs.
  • Des moyennes pondérées cumulatives générales supérieures.
  • Des moyennes pondérées cumulatives légèrement supérieures en mathématiques.
  • Des résultats supérieurs sur les tests de science et de rédaction.
  • Des aspirations supérieures en ce qui concerne les études postsecondaires.
  • Des taux d’inscription supérieurs aux établissements postsecondaires ainsi qu’aux programmes professionnels.
  • Des taux supérieurs de réussite de baccalauréat et de meilleures notes à l’université.

Parmi les résultats civiques, de nouveau par rapport aux élèves ayant peu ou pas d’exposition aux arts, les élèves du secondaire ayant une forte exposition avaient plus tendance à :

  • Lire des livres et visiter des bibliothèques.
  • Lire des journaux.
  • Participer aux conseils étudiants et aux clubs philanthropiques scolaires.
  • Faire du bénévolat.
  • Voter.
  • Participer à une campagne politique.

Sur la foi de ces résultats, les chercheurs ont conclu qu’une « participation approfondie aux arts peut aider à réduire l’écart au chapitre des niveaux d’études entre les jeunes en situation socio-économique aisée et défavorable ».

Les chercheurs mettent en garde que « les données de ce rapport ne permettent pas une analyse des liens de causalité qui peuvent exister entre une participation approfondie aux arts et les effets sur les comportements scolaires et civiques. Tous les résultats ne démontrent que l’existence de corrélations statistiques. » Les chercheurs maintiennent que des données plus probantes doivent provenir d’études contrôlant pour des facteurs tels que les « influences disparates du foyer, de l’école, de la famille et du quartier ; du sexe, de la race et de l’ethnicité : de l’état de santé et des handicaps ; et d’une foule de facteurs psychosociaux ». De plus, la qualité variable de l’instruction artistique ou de l’exposition aux arts doit aussi être prise en considération.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date