In Uncategorised

Tendances parmi les bénéficiaires du Fonds du Canada pour la présentation des arts, 2003-2012

janvier 27, 201627 janvier 2016

la publication
Finances et fréquentation des organismes artistiques

Lien d'article
http://www.capacoa.ca/fr/services/recherche/donnees-fcpa

Cet article décrit la situation financière des diffuseurs des arts de la scène entre 2003-2004 et 2011-2012 en se fondant sur les données agrégées de 531 organismes de diffusion qui reçoivent du financement fédéral du Fonds du Canada pour la présentation des arts. Collectivement chez ces 531 diffuseurs, les revenus du secteur privé représentent une proportion plus élevée des revenus (40 %) que les revenus gagnés (36 %) et le financement public (24 %) en 2011-2012.

Ce sont les organismes ayant le plus de revenus qui avaient les revenus du secteur privé les plus élevés (43 % pour les six bénéficiaires ayant des revenus moyens de 12 millions de dollars). Il n’y avait pas de tendance dans les revenus gagnés, bien que les 60 organismes de diffusion ayant les deuxièmes revenus moyens les plus élevés (2 millions de dollars) avaient la proportion la plus élevée de revenus gagnés (50 %). En tant que proportion du total des revenus, les revenus du secteur public étaient beaucoup plus élevés pour les organismes ayant les plus petits budgets (46 % des 228 organismes de diffusion ayant des revenus moyens de 100 000 $) que pour les organismes ayant les revenus les plus élevés (22 % pour les six bénéficiaires ayant des revenus moyens de 12 millions de dollars).

Quant aux dépenses de 2011-2012, les dépenses de diffusion constituent la part la plus grande (38 %), suivies de celles consacrées à la promotion, la communication et la sensibilisation (21 %), les coûts des lieux de diffusion (18 %), l’administration (9 %) et les autres dépenses (12 %). Les cachets des artistes représentent environ 27 % du total des dépenses, avec presque 3 $ de chaque 4 $ en cachets allant à des artistes canadiens (72 %). Les frais d’administration étaient beaucoup plus élevés chez les organismes ayant les budgets les moins élevés (16 % chez les deux groupes ayant le moins de revenus) que chez les organismes ayant le plus de revenus (8 %).

L’ensemble des revenus a beaucoup augmenté au cours de la période huit ans, passant d’un peu moins de 300 millions de dollars en 2003-2004 à 522 millions en 2011-2012. (Ces données n’ont pas été corrigées pour l’inflation.) Malgré la croissance des revenus, 2011-2012 est la seule année où les organismes de diffusion ont déclaré un déficit collectif.

L’article émet des réserves quant aux données sur la fréquentation, qui peuvent être moins fiables que les données financières parce que la fréquentation déclarée par les organismes de diffusion « ne peut être vérifiée de la même façon que des états financiers audités ». Cela étant dit, on estime que la fréquentation totale chez les 531 organismes de diffusion était « plus de 20 millions de spectateurs par année » (total comprenant l’assistance gratuite et payée).

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date