In Uncategorised

Rapport sur les talents mondiaux

Pourquoi les industries de création de renommée mondiale du Royaume-Uni ont besoin de travailleurs étrangers et comment attirer ces derniers (Global Talent Report - Why the UK’s world-leading creative industries need international workers and how to attract them)

octobre 31, 201831 octobre 2018

la publication
Commerce, tourisme, arts et culture
éditeur

Creative Industries Federation

Lien d'article
https://www.creativeindustriesfederation.com/publications/global-talent-report

S’appuyant sur des données du gouvernement, un sondage auprès des entreprises de création et des entrevues avec les intervenants du secteur de la création, ce rapport examine le besoin en travailleurs étrangers des industries de création du Royaume-Uni et les effets possibles sur la main-d’œuvre du secteur culturel de la sortie imminente du Royaume-Uni (le Brexit) de l’Union européenne (UE).

Le rapport contient des statistiques sur le nombre de travailleurs étrangers dans les industries de création du Royaume-Uni en 2015. En tout, 6,7 % des travailleurs du secteur culturel provenaient de pays de l’UE autres que le Royaume-Uni et 6 % d’autres pays. Le rapport observe que les proportions de travailleurs de l’UE sont beaucoup plus élevées dans certains segments du secteur culturel, notamment en architecture (où 25 % des architectes sont des citoyens de l’UE) et les industries du cinéma et de la télévision (où 30 % des effectifs des effets visuels sont des citoyens de l’UE).

Un sondage sur les effectifs des entreprises de création au Royaume-Uni réalisé par la Creative Industries Federation a constaté que 75 % des 250 entreprises qui ont répondu employaient des personnes de l’UE. De plus, le sondage a conclu que 57 % des entreprises de création faisaient face à des pénuries de travailleurs spécialisés.

La Creative Industries Federation a interviewé les intervenants dans le secteur de la création au sujet de leurs besoins en matière de talents étrangers et leurs préoccupations au sujet des changements futurs à l’arrivée de talents étrangers. Dans une de ces entrevues, le président du British Film Institute a noté le rôle particulièrement serré et mutuellement bénéfique que l’industrie cinématographique britannique entretenait avec l’UE sur le plan des lieux de tournage, des installations et du réservoir de talents : « Les industries cinématographiques européennes et du Royaume-Uni partagent les avantages d’une liberté de mouvement pour les personnes, les biens et les services de l’UE/EEE. Cela accorde au Royaume-Uni un accès facile à un réservoir de talents, d’installations et de lieux pour la production que l’on n’a peut-être pas chez nous. De fait, le personnel cinématographique de l’UE joue un rôle de premier plan dans la formation et le développement des nouveaux talents cinématographiques du Royaume-Uni. » Le rapport indique que les représentants d’un grand nombre d’organismes et d’entreprises de création espèrent que les relations de créativité avec les talents de l’UE dont bénéficient les deux parties pourront continuer à se développer après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le rapport décrit les recommandations pour retenir et recruter des talents étrangers au Royaume-Uni après le Brexit :

  • Faire la promotion de la relation des industries de création avec les talents étrangers de l’UE et d’ailleurs.
  • S’attaquer à la pénurie de travailleurs spécialisés au Royaume-Uni et dans l’UE et adapter la formation en conséquence.
  • Comprendre comment les travailleurs utilisent actuellement le système d’immigration et élaborer des recommandations sur la façon de l’améliorer (comme l’introduction d’un visa pour les travailleurs indépendants créatifs).
  • Tirer des leçons de ce que les autres pays ont fait pour améliorer leurs systèmes.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date