In Uncategorised

#PressForProgress : Établir des données probantes sur les inégalités sexuelles dans les arts

et Les femmes au cinéma : que disent les données ? (http://www.nesta.org.uk/blog/women-film-what-does-data-say)

novembre 28, 201828 novembre 2018

la publication
Les femmes dans les arts
éditeur

Nesta

Auteur

Cath Sleeman

Lien d'article
http://www.nesta.org.uk/blog/pressforprogress-evidencing-gender-inequality-arts

Ces billets de blogue cherchent « des moyens novateurs de dépister l’équilibre des sexes » en utilisant des ensembles de données existants (en l’occurrence, des « données massives ») pour explorer la situation des femmes dans certains domaines artistiques au Royaume-Uni et ailleurs. Les études sur lesquelles l’auteure s’appuie comptent le plus souvent toutes les personnes dans une profession ou un secteur en particulier. Toutefois, une des principales limites des données massives est leur couverture incomplète des populations cibles : les bases de données actuelles ne couvrent pas toute la population active ni tous les secteurs.

En musique, l’auteure s’intéresse à une étude sur les compositeurs interprétés dans le cadre du festival Proms, qui se décrit comme « le meilleur festival de musique classique au monde », et qui a lieu à Londres depuis 1895. Il signale que « seuls 9 des 120 compositeurs dont les œuvres figuraient au programme de la saison 2017 du festival Proms étaient des femmes ». De fait, « il y avait plus d’œuvres de femmes au programme du festival Proms au début du XXe siècle qu’il n’y en a eu au cours des dernières années. »

Dans le secteur de l’édition, des chercheurs ont analysé les textes de plus de 100 000 romans publiés sur une période de 200 ans. « Dans les livres écrits par des hommes, les femmes occupent en moyenne un tiers des rôles de personnages. Dans les livres écrits par les femmes, le rapport est beaucoup plus égal. Les chercheurs estiment que cette tendance est “désespérément stable” tout au long des 200 années examinées. »

En se fondant sur la reconnaissance faciale des 100 films de fiction aux revenus les plus élevés aux États-Unis en 2014, 2015 et 2016, les chercheurs ont trouvé que « les hommes étaient vus et entendus environ deux fois plus souvent que les femmes, les femmes n’occupant que 36 % du temps à l’écran et ne prononçant que 35 % des dialogues ».

Bon nombre des constatations dans ces billets décrivent la situation des femmes dans l’industrie cinématographique du Royaume-Uni :

  • « Il n’y a pas eu d’amélioration significative de la représentation des femmes à l’écran depuis la fin de la Deuxième Grande Guerre », les femmes n’obtenant qu’environ 30 % de tous les rôles de personnages.
  • Au cours de leur carrière, « les hommes figurent en moyenne dans plus de films que les femmes et selon une mesure de base de la longévité des carrières, la période entre le premier et dernier rôle des hommes est plus longue que celle des femmes. Sur une note plus positive, l’écart entre les périodes semble se réduire au fil des années. »
  • « Les personnages anonymes occupant des professions spécialisées (un médecin, par exemple) sont beaucoup plus souvent incarnés par des hommes. » Ainsi, depuis 2005, « des femmes ont incarné seulement 16 % des personnages de médecin anonyme dans les films du Royaume-Uni, alors qu’elles constituent 52 % des médecins » du pays.
  • « Depuis plus de 100 ans, les cinq rôles anonymes les plus souvent joués par des femmes plutôt que des hommes sont ceux de la prostituée, de la ménagère, de l’infirmière, de la secrétaire et de la réceptionniste. »
  • Dans 1 966 scripts de films diffusés entre 1929 et 2015, il y a une forte probabilité (comparativement aux hommes) que l’on demande aux actrices de « se coller », « ricaner », « crier » et « gémir ». Pour leur part, il était plus probable l’on retrouve « attacher », « galoper », « tirer », « hurler » et « tuer » dans les indications aux acteurs.
  • « Du côté des équipes de production, la composition hommes-femmes s’améliore, bien que dans certains services, les femmes occupent moins de 10 % des rôles supérieurs. »
  • « On retrouve relativement plus de femmes dans la distribution des films où une femme est chargée du scénario ou de la réalisation. »

 

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date