In Uncategorised

Enquête auprès des professionnels des arts de 2017

(2017 Arts Professionals Survey)

janvier 23, 201923 janvier 2019

la publication
Situation des artistes
éditeur

Calgary Arts Development

Lien d'article
https://calgaryartsdevelopment.com/publications/arts-professionals-survey-2017/

L’enquête Calgary Arts Professionals Survey avait pour objectif « d’apprendre comment on fait de l’art à Calgary, de découvrir les modes de vie et les conditions des personnes qui travaillent dans les arts, et de mesurer leur perception de Calgary en tant que soutien des activités artistiques ». L’échantillon se compose de 721 professionnels des arts, c’est-à-dire de répondants « qui s’identifient en tant qu’artistes professionnels, gestionnaires des arts, éducateurs artistiques, artistes amateurs, personnes qui ont un passe-temps artistique ou autre professionnel des arts ». Comme le précise le rapport, les données proviennent « d’un échantillon de personnes autosélectionnées et non d’une population aléatoire; il n’est donc n’est pas possible d’établir une marge d’erreur ».

Une des principales conclusions de l’enquête est que 53 % des répondants avaient un revenu brut personnel inférieur à 35 000 $ en 2016. (Il s’agit de la catégorie de revenu la plus faible déclarée.) Le revenu médian individuel est donc légèrement inférieur à 35 000 $, ce qui est tout juste plus de la moitié du revenu médian individuel de tous les habitants de Calgary (67 700 $).

La fréquence d’un faible revenu personnel (soit, la proportion de revenus inférieurs à 35 000 $) est beaucoup plus élevée chez les femmes que chez les hommes (59 % vs 40 %) ainsi que pour les répondants d’une minorité visible, comparativement aux répondants qui ne sont pas d’une minorité visible (70 % vs environ 50 %).

De nombreux répondants sont actifs dans de multiples disciplines et occupent différents rôles dans les milieux artistiques. Par exemple, 56 % des répondants ont travaillé dans plusieurs disciplines artistiques au cours de l’année. De plus, 49 % des artistes professionnels étaient également actifs à d’autres rôles, souvent comme gestionnaires ou éducateurs artistiques. Un peu plus de 40 % des répondants ont déclaré avoir reçu la totalité de leur revenu personnel en 2016 de sources de nature artistique.

Quant au revenu des ménages, l’enquête constate que 66 % des professionnels des arts de Calgary habitent dans des ménages ayant un revenu total inférieur à 90 000 $ (ce qui signifie que le revenu médian des ménages est bien inférieur à 90 000 $, se situant vraisemblablement autour de 75 000 $). En guise de comparaison, le revenu médian des ménages de tous les habitants de Calgary était d’environ 100 000 $ en 2016. Comme c’est le cas des revenus individuels, les femmes et membres de minorités visibles qui sont des professionnels des arts ont davantage tendance à avoir un revenu de ménage inférieur.

Le rapport décrit des aspects « des conditions de travail précaires des gens dans les arts », y compris le fait que « seulement un tiers des professionnels des arts affirme être admissible à l’assurance-emploi ou à un soutien du revenu s’ils devaient en avoir besoin (34 %) ». Plus de 80 % des artistes professionnels indiquent que leur travail prend la forme de travail autonome, près de la moitié d’entre eux indiquant travailler à la pige ou avec un contrat de durée déterminée pour un ou plusieurs employeurs. (Les répondants pouvaient choisir plus d’une réponse.) La troisième réponse la plus choisie était « je travaille en service à ma communauté ou selon ma tradition culturelle avec peu ou pas de rémunération » (près de 20 % des artistes). Plus de la moitié des artistes professionnels déclarent travailler 20 heures par semaine ou moins en tant qu’artiste.

Malgré la fréquence de revenus peu élevés parmi les professionnels des arts de Calgary, bon nombre d’entre eux sont propriétaires de leur résidence : 52 % d’entre eux déclarent être propriétaire et non locataire de leur résidence actuelle. Toutefois, la part de revenu consacrée au logement par une majorité de répondants (59 %) est supérieure à ce que recommande la Société canadienne d’hypothèques et de logement (30 % du revenu du ménage).

L’enquête révèle qu’environ la moitié des répondants (47 %) « estime ne pas être en contrôle de leur carrière en tant qu’artiste ». Le manque de temps est le principal obstacle : 54 % des répondants indiquent « qu’ils n’ont pas le temps de bien effectuer leur travail, et 64 % déclarent ne pas avoir le temps nécessaire pour des périodes de réflexion et d’incubation artistiques ». Les autres obstacles comprennent « des espaces de travail pour la création artistique qui sont trop petits ou difficiles à obtenir à long terme ». Malgré ces obstacles et la fréquence de rémunération médiocre, 78 % des répondants affirment être satisfaits de leur vie.

Invités à exprimer leur perception des activités artistiques et du soutien des arts à Calgary, 77 % des répondants sont d’accord « que Calgary a un milieu artistique dynamique et animé », et 57 %, « que Calgary est un bon endroit où être artiste ». Malgré ces conclusions positives, un peu moins de la moitié des répondants (48 %) affirment « que Calgary soutient leur travail dans les arts ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date